Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 172.98 PTS
+0.55 %
7 187.50
+0.22 %
SBF 120 PTS
5 557.49
+0.49 %
DAX PTS
15 809.72
+0.24 %
Dow Jones PTS
35 028.65
-0.96 %
15 047.84
-1.07 %
1.136
+0.21 %

Clôture à Paris : nouveau record historique de clôture

| Boursier | 751 | Aucun vote sur cette news

Menu de fête en ce début d'année pour le CAC40 à Paris !

Clôture à Paris : nouveau record historique de clôture
Credits Reuters

Menu de fête en ce début d'année pour le CAC40 ! L'indice phare de la place parisienne achève la première séance de l'année civile solidement ancré au-dessus des 7.200 points, avec un gain de 0,9% et un nouveau record historique de clôture à 7.217,22 points. A l'image de l'actualité des entreprises, les volumes de marché restent calmes alors que la place londonienne est fermée ce lundi. Quelques dossiers animent cependant la cote à l'image du secteur automobile avec Stellantis (+3,8%), Renault (+2,85%) et Michelin (+1,73%). Le secteur aéronautique est également recherché avec Airbus (+1,73%) et Safran (+2,25%).

Les marchés maintiennent leur optimisme, malgré la flambée des contaminations provoquées par le variant Omicron du coronavirus. De nouvelles restrictions freinant l'activité ont été imposées dans divers secteurs de l'économie, mais le gouvernement a décidé de renforcer les mesures de soutien aux entreprises les plus affectées par la pandémie de COVID-19.
A l'issue d'une rencontre avec les représentants du patronat et des secteurs concernés, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, a annoncé que la prise en charge intégrale par l'Etat de l'activité partielle des salariés serait prolongée pour les entreprises contraintes d'interrompre leur activité, pendant toute la durée de leur fermeture. Cette prise en charge sera également accessible aux entreprises, dès 65% de perte de chiffre d'affaires. Le seuil pour bénéficier du dispositif de compensation des coûts fixes va être abaissé à 50% de perte de chiffre d'affaires (65% précédemment), et sera élargi à l'ensemble du secteur du tourisme, c'est-à-dire aux bars, hôtels, restaurants et agences de voyages. Le gouvernement va aussi examiner les conditions de remboursement des Prêts Garantis par l'Etat (PGE).
Ces diverses mesures annoncées auront un coût estimé à une centaine de millions d'euros, mais sans véritable impact sur les finances publiques. Bruno Le Maire a estimé que le gouvernement dispose d'une marge de manoeuvre de 1,8 milliard d'euros issue de sommes non utilisées du fonds d'urgence.

Plus globalement, la tendance ferme à Paris s'appuie sur la solidité des chiffres des indices PMI manufacturiers de la zone euro. Les indices PMI manufacturiers finaux, publiés en matinée, ressortent contrastés en décembre pour l'Europe, mais indiquent toujours une nette expansion. L'indice de la zone euro s'affiche à 58, en ligne avec le consensus et la lecture flash. L'indicateur allemand ressort à 57,4 contre 57,9 de consensus FactSet. L'indice français se situe à 55,6 contre 55 de consensus. L'indicateur italien atteint 62 contre 61,6 de consensus, tandis que l'indice espagnol ressort à 56,2 contre 56,3 de consensus.
L'activité manufacturière européenne s'est donc maintenue en croissance durant le dernier mois de 2021, les usines ayant profité d'un assouplissement des goulots d'étranglement de la chaîne d'approvisionnement et s'approvisionnant en matières premières à un rythme record. IHS Markit a souligné une légère atténuation des pressions de l'offre facilitant l'augmentation record des stocks, bien qu'il ait noté que la croissance du secteur en général continuait de ralentir et que les pressions inflationnistes n'avaient que légèrement reculé.

Sur les marchés pétroliers, l'OPEP+ devrait procéder cette semaine à une autre augmentation de 400K barils par jour de la production mensuelle. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses grands alliés débattent demain de leur stratégie de production. Dans un rapport technique consulté par l'agence Reuters, l'OPEP+ relativise l'impact du variant Omicron sur la demande globale en le décrivant comme "modéré et de courte durée" tout en continuant de tabler sur des perspectives économiques inchangées. En outre, l'offre de brut de la Libye doit être réduite de 200.000 barils par jour (bpj) pendant une semaine, en raison de travaux de maintenance sur un oléoduc.
Le baril de brut WTI revient maintenant à 75,39$, tandis que le Brent de la mer du Nord redonne 1,7% à 77,9$.

La cote américaine progresse ce lundi, le DJIA s'adjugeant 0,1% à 36.376 pts contre un gain de 0,7% sur le Nasdaq à 15.756 pts. Tesla flambe après l'annonce de livraisons record.

L'once d'or consolide de 1,5% à 1.800$. L'euro recule à 1,1287 dollar, après avoir atteint vendredi un plus haut de 6 semaines à 1,1386.

VALEURS EN HAUSSE

* Air France-KLM (+4,88% à 4,06 euros) profite du relèvement des recommandations de Citigroup à 'neutre' contre 'vendre'. La banque américaine table sur une surperformance des spécialistes des vols long-courriers.

* Groupe ADP (+4% à 117,85 euros). Le relèvement de recommandation de Citigroup sur plusieurs valeurs de l'aérien profite également à Groupe ADP. La banque américaine relève sa recommandation de 'vendre' à 'neutre'.

* Airbus (+3,36% à 116,14 euros). Selon un décompte qui doit encore être consolidé, le groupe aéronautique aurait dépassé son objectif de 600 livraisons d'avions en 2021
En outre, Airbus annonce à compter du 1er janvier 2022, la création de la société Airbus Atlantic. Cette filiale à 100% d'Airbus sera un acteur de dimension mondiale dans le domaine des aérostructures. La nouvelle entreprise regroupe les ressources et moyens des sites Airbus de Nantes et Montoir-de-Bretagne, les fonctions centrales associées à leurs activités, ainsi que les sites de Stelia Aerospace dans le monde. Ce regroupement s'inscrit dans le cadre du projet de transformation, annoncé en avril 2021, et visant à renforcer la chaîne de valeur de l'assemblage d'aérostructures dans l'ensemble du système industriel d'Airbus. La nouvelle entité marque une volonté affirmée de favoriser la compétitivité, l'innovation et la qualité au profit des programmes Airbus. Airbus Atlantic sera un maillon essentiel de la chaîne de valeur du groupe. La société jouera un rôle clef vis-à-vis de l'ensemble de la 'supply chain' aérostructures auprès de plus de 500 fournisseurs directs (produits aéronautiques) et plus de 2000 fournisseurs indirects (achats généraux). Ses 13.000 collaborateurs se répartissent dans 5 pays et sur 3 continents. Son volume d'activité est estimé autour de 3.5 milliards d'euros. Airbus Atlantic est le numéro 2 mondial dans le domaine des aérostructures, le numéro 1 mondial dans le secteur des sièges pilotes et figure dans le Top 3 pour les fauteuils passagers Classe Affaires et Première Classe, qui continuent d'être commercialisés sous la marque Stelia Aerospace.

* Safran (+2,25% à 110,08 euros). Le motorise profite de déclaration de presse d'Olivier Andriès, directeur général de Safran, qui s'est dit "très confiant" pour le secteur aéronautique. Malgré les incertitudes à court terme liées au variant Omicron, le pire de la crise du coronavirus serait passé pour le secteur aéronautique. L'équipementier aéronautique français devrait avoir enregistré une marge opérationnelle à deux chiffres en 2021. Il prévoit 12.000 embauches en 2022, dont 3.000 en France.

* Atos (+3,08% à 38,54 euros). A compter du 1er janvier 2022, Rodolphe Belmer prend ses fonctions de Directeur Général du Groupe. Coopté membre du Conseil d'Administration d'Atos en octobre dernier, Rodolphe Belmer a été désigné pour diriger la transformation du Groupe.

* Alstom (+1,6% à 31,72 euros) et Metrorex, opérateur du réseau de métros de Bucarest, ont signé un contrat de services de maintenance pour une durée de 15 ans suite à un appel d'offres. Le montant total du contrat estimé à 500 millions d'euros est basé sur le nombre estimé de kilomètres parcourus par les trains en circulation. Les services couvrent la maintenance préventive et corrective, ainsi que les révisions pour une flotte totale de 82 trains à la signature du contrat.

* AXA (+1,2% à 26,5 euros). L'assureur a finalisé la cession de ses activités bancaires en Belgique, AXA Banque Belgique, à Crelan Banque NV/SA, pour un montant total de 691 ME, comprenant un montant net de 611 ME en numéraire et le transfert à AXA Belgique de 100% de Crelan Insurance (valorisée à 80 ME). Par ailleurs, AXA et Crelan ont conclu un accord de distribution de long terme en assurance dommages et prévoyance qui sera effectif à partir du 1er janvier 2022, étendant ainsi l'accord existant entre AXA Banque Belgique et AXA Belgique à l'intégralité du réseau bancaire de Crelan.

* Group Sfit (+4,17% à 12,5 euros). La société française spécialisée dans la conception, le marketing et la commercialisation d'ordinateurs portables dans le monde entier sous la marque Thomson Computing, accélère son déploiement international. Déjà présent dans 15 pays, Group Sfit renforce sa présence au Royaume-Uni ainsi qu'en Europe du Sud avec la signature d'un nouvel accord de distribution en Espagne et en Italie. Le groupe part également à la conquête de la Scandinavie et du Canada avec la signature de 2 nouveaux contrats. Avec ces nouveaux accords, Group Sfit anticipe une très forte croissance de son volume d'activité à l'international dès le second semestre 2022. Group Sfit compte une quarantaine de collaborateurs et a recruté en 2021 deux nouveaux directeurs internationaux pour exporter le modèle du groupe à travers le monde. L'entrée en Bourse de la société le 6 décembre 2021 sur le marché Access+ s'inscrit dans l'ambition de développement de Group Sfit, tant en France qu'à l'export. Group Sfit prévoit, en fonction des conditions de marché, de se transférer sur Euronext Growth au cours du 1er semestre 2022 afin d'accroître la notoriété de la marque et de proposer à de nouveaux investisseurs de participer à la croissance du groupe.

* Parfex (14,6 euros) informe ses actionnaires des résultats de l'offre volontaire de rachat lancée par Iberchem, détenant avant l'opération 95,61% des actions de Parfex et visant l'intégralité des 60.199 actions Parfex non détenues par Iberchem représentant 4,39% du capital. Dans le cadre de cette Offre, Iberchem s'était engagé à offrir aux minoritaires un prix de 31,37 euros par action du 25 novembre 2021 au 29 décembre 2021 inclus. 52.871 actions, ont été présentées, soit un montant total en numéraire de 1.658.563,27 euros. Iberchem détient 1.362.672 actions Parfex représentant 99,47% du capital de Parfex. Iberchem a demandé à Euronext Paris, la radiation des actions Parfex inscrites sur Euronext Access à l'issue de l'offre. Par conséquent, les actions Parfex seront radiées de la cotation du marché Euronext Access à compter du 7 janvier 2022.

VALEURS EN BAISSE

* STEF (-1,18% à 100,8 euros). Suite à l'avis favorable rendu par les autorités réglementaires, STEF et Nagel ont finalisé, le 31 décembre 2021, leur accord portant sur l'acquisition de Langdon Group Ltd par le Groupe STEF. Cette acquisition de Langdon Group représente pour le Groupe STEF une étape importante dans la stratégie de développement de son réseau et un 8e pays d'implantation en Europe. Elle permet également au Groupe Nagel de progresser dans sa stratégie de concentration de ses ressources sur ses activités européennes, tout en conservant un partenaire solide au Royaume-Uni. Spécialiste national du transport sous température dirigée, Langdon Group est également un acteur majeur de l'import/ export de produits alimentaires frais et surgelés entre le Royaume-Uni et l'Europe continentale. Ses 1.400 collaborateurs et ses 8 sites lui permettent de servir 20.000 destinataires, partout sur le territoire britannique. Chaque année, la société traite près de 2,7 millions de palettes pour le compte de 2.000 clients. En 2020, elle a réalisé un chiffre d'affaires de 164 ME.

* Amundi (-0,34% à 72,3 euros). Amundi a finalisé l'acquisition de Lyxor auprès de Société Générale (+1,16% à 30,55 euros). Toutes les autorisations réglementaires et concurrentielles nécessaires ont été obtenues. Cette opération a été réalisée deux mois avant la date prévue, pour un prix total de 825 millions d'euros. Fondé en 1998, Lyxor est l'un des acteurs majeurs du marché des ETF en Europe et a également développé une expertise en gestion active, notamment grâce à sa plateforme de fonds alternatifs liquides.
Valérie Baudson, Directrice générale d'Amundi, s'exprimera demain sur la thématique "Nouvelles ambitions d'Amundi suite à l'acquisition de Lyxor".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

Plus que quelques jours pour bénéficier de notre offre Assurance vie

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 janvier 2021 inclus.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 20/01/2022

En hausse à l'ouverture, Wall Street s'est retourné à la baisse malgré la légère détente du rendement du Bon du Trésor américain à dix ans. Après avoir atteint 1,9%, soit un nouveau plus…

Publié le 19/01/2022

La tentative de rebond a échoué mercredi à Wall Street, sur fond de tensions persistantes sur les taux d'intérêts.

Publié le 19/01/2022

Les marchés européens ont terminé dans le vert, portés par de bons résultats d'entreprises de part et d'autre de l'Atlantique. En particulier, Richemont et Burberry ont porté le secteur du luxe…

Publié le 19/01/2022

Petit rebond du CAC40 ce mercredi qui gagne 0,55% à 7...

Publié le 19/01/2022

Wall Street a clôturé en net repli, pénalisé par la remontée des taux longs et Goldman Sachs. Le taux à dix ans US a dépassé 1,88%, soit un nouveau plus haut depuis janvier 2020, pénalisant…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/01/2022

Le CAC40 est attendu en hausse ce matin, malgré le nouveau recul assez net de Wall Street hier...

Publié le 20/01/2022

Energisme, éditeur de logiciels spécialisés dans la performance énergétique et la valorisation des données, annonce la mise en place d'un financement...

Publié le 20/01/2022

Alcoa, le géant américain de l'aluminium, a annoncé pour le trimestre clos un bénéfice ajusté par action de 2,5$, à comparer à un consensus de 2,04$...

Publié le 20/01/2022

Transgene et BioInvent International AB, société de biotechnologie dédiée à la découverte et au développement d'anticorps immunomodulateurs innovants...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne