Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 703.22 PTS
-1.39 %
5 705.50
-1.28 %
SBF 120 PTS
4 509.46
-1.38 %
DAX PTS
13 786.29
-0.67 %
Dow Jones PTS
30 932.37
-1.5 %
12 909.44
+0.63 %
1.207
-0.01 %

Clôture à Paris : finalement une belle journée mais de la nervosité !

| Boursier | 774 | Aucun vote sur cette news

Beaucoup de tensions et de volatilité sur le marché...

Clôture à Paris : finalement une belle journée mais de la nervosité !
Credits Reuters

LA TENDANCE

Après un début de journée tendu où le CAC40 abandonnait plus de 1% dans le sillage de Wall Street hier soir, le marché, qui un temps avait basculé sous les 5.400 points, s'est finalement repris. Il termine sur un gain de +1% à 5.510 points.
La morosité matinale était motivée par la perspective d'un 3e confinement... Même s'il ne semble pas annoncé pour cette fin de semaine, toutes les options sont sur la table au gouvernement. Elles vont d'un maintien du cadre actuel à un confinement très serré. Une certitude cependant : il est "peu probable" que le gouvernement se contente de prolonger le couvre-feu actuel à 18h qui a une "efficacité relative" et "ne freine pas suffisamment la circulation du virus", a indiqué hier Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, à l'issue du conseil des ministres.

Wall Street, qui a connu hier soir sa première séance de correction depuis un long moment (-2,6% sur le Nasdaq et -2,05% sur le DowJones), avec la prudence de Jerome Powell pour les perspectives économiques américaines à court terme, a finalement opté pour une reprise haussière après quelques publications macroéconomiques plutôt rassurantes. Il n'en fallait pas plus pour séduire le marché parisien qui a suivi !

Lors de son premier rendez-vous 2021 de politique monétaire, la Fed n'a pas touché à ses taux directeurs. Sans surprise, la Réserve fédérale américaine a annoncé mercredi soir le maintien de ses taux d'intérêts directeurs à leur niveau actuel et la poursuite au même rythme de ses achats d'actifs, assurant aux marchés son soutien à long terme face à la crise du coronavirus.
Sur le front économique outre-Atlantique, la première estimation du PIB américain du 4e trimestre fait ressortir une croissance au rythme de 4%, légèrement inférieure au consensus des économistes de la place (4,2%), alors que les dépenses personnelles de consommation se sont appréciées de 2,5% (3% de consensus). L'indice des prix rattaché au PIB a grimpé sur un rythme de 2% au 4e trimestre.
En outre, les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 23 janvier sont ressorties au nombre de 847.000 contre un consensus de 880.000. Elles sont donc mailleures qu'attendue alors que le déficit de la balance du commerce international de biens pour décembre est ressorti à 82,5 milliards de dollars (83,4 milliards de consensus).
Si Wall Street se contente de voir le verre a moitié plein, les ventes de logements neufs ont été décevantes. D'après le rapport gouvernemental, les ventes de logements neufs pour le mois de décembre sont ressorties sur un rythme de 842.000, contre 871.000 de consensus et 829.000 pour la lecture révisée (en baisse) du mois antérieur.
Par ailleurs, l'indice des indicateurs avancés du Conference Board pour le mois de décembre s'est établi en augmentation de 0,3% en comparaison du mois précédent, en ligne avec les attentes de marché, après un gain révisé à 0,7% pour le mois de novembre.

VALEURS EN HAUSSE

* Dontnod bondit de 12,38% à 18,05 euros, dopé par l'annonce de l'entrée au capital du géant chinois Tencent à la suite d'une levée de fonds de 50 ME.

* The Blockchain Group (+6,8% à 1,76 euro). L'entreprise poursuit ses opérations de croissance externe... Après l'ESN Iorga-Group et la société américaine BountySource, le du Groupe Trimane (expert de la Data Intelligence) et S2M (agence mondiale de marketing dans les deep tech) rejoingnent le groupe. Grâce à ces nouvelles acquisitions, The Blockchain Group continue d'étoffer son spectre d'expertises et de l'étendre sur l'ensemble de la chaîne de valeur de la Blockchain. Ces acquisitions faites sur fonds propres donnent naissance à un groupe de 230 consultants et ingénieurs.

* Balyo (+5,6% à 1,7) euro) est dopé par sa publication annuelle. Le spécialiste des chariots de manutention robotisés a vu son activité fortement rebondir au 4e trimestre (+87% à 6,6 ME). Après intégration des commandes du 4e trimestre 2020 pour un montant de 4,8 ME, le carnet de commandes s'établit à 8,2 ME à fin décembre.

* Pernod Ricard (+3,5% à 157,85 euros). Le groupe de spiritueux bénéficie de la publication intermédiaire nettement meilleure que prévue de Diageo, qui a bénéficié de la vigueur de la demande aux Etats-Unis. Le fabricant du whisky Johnnie Walker et de la vodka Smirnoff a réalisé sur les 6 premiers mois de son exercice décalé un bénéfice ajusté en repli de 13% à 69,9 pence par action pour des revenus nets de 6,87 Mds£, en repli de -4,5%. La croissance organique est ressortie à 1% contre une baisse de 5% attendue par le consensus. Le résultat opérationnel a reculé de 8,3% à 2,24 Mds£.

* STMicroélectronics (+4,04% à 33,03 euros). Le spécialiste des semi-conducteurs a dévoilé ce matin des résultats et des prévisions supérieurs aux attentes des analystes. Sur les trois mois clos fin décembre, le groupe a enregistré un chiffre d'affaires net de 3,24 milliards de dollars, une marge brute de 38,8% et un résultat net de 582 M$, soit 0,63$ par action après dilution. Le management anticipe, au 1er trimestre, des ventes de 2,93 Mds$, en hausse de +31,2%, avec une marge brute de 38,5%. Le consensus tablait jusqu'ici sur des revenus de 2,61 Mds$ avec une marge de 37,7%. Signe de la vigueur de la demande, la direction prévoit d'investir environ 1,8 à 2 Mds$ en CAPEX en 2021.

* Aubay (+4,6% à 36,85) a publié un chiffre d'affaires de 426,4 ME au titre de 2020, en croissance de +2,1% en données publiées et de -1,5% à périmètre comparable. Cette performance, obtenue dans un environnement sanitaire incertain, est supérieure à la borne haute de l'objectif qui était compris entre 420 ME et 425 ME. Aubay table sur une amélioration progressive de sa tendance organique trimestre après trimestre en 2021. L'objectif est de délivrer une solide performance de croissance associée à un niveau de résultat normatif sur l'ensemble de l'année 2021.

*Focus Home Interactive (+4,4% à 56,8 euros). Dans le prolongement de ce qui a été mis en place pour les 4 membres du Comité Exécutif en décembre 2020, 34 managers clés de la société ont bénéficié d'une attribution gratuite d'un maximum de 36.750 actions de performance sur une durée de 4 ans, sous conditions de présence et de performance (selon le niveau d'EBIT et de cours de l'action).

* Maurel et Prom (+3% à 1,69 euro). La production du groupe en part M&P au cours de l'année de 2020 s'établit à 26 076 bep/j, en baisse de 5% par rapport à 2019 (27 340 bep/j). Le prix de vente moyen de l'huile s'établit à 40,1 $/b contre 67,2 $/b en 2019, en recul de 40% et la production valorisée du Groupe (revenus des activités de production, hors décalages d'enlèvement) s'établit à 324 M$, en baisse de 37% par rapport à 2019. Au final, le chiffre d'affaires consolidé annuel du Groupe s'élève à 330 M$ en recul de -35%.

* TechnipFMC (+2,55% à 9,25 euros) : Technip Energies organise son Capital Markets Day virtuel dans le cadre du projet préalablement annoncé de scission de TechnipFMC en deux leaders industriels, indépendants et cotés en bourse : TechnipFMC et Technip Energies. La transaction devrait être structurée sous forme de spin-off d'une part majoritaire du segment Technip Energies de TechnipFMC. La scission devrait être finalisée au cours du 1er trimestre 2021 sous réserve des autorisations et conditions réglementaires habituelles.

Nexans (+1,38% à 62,3 euros) renforce son partenariat avec Airbus (+1,43% à 85,15 euros) par un nouveau contrat portant sur la fourniture de câbles et de fils aéronautiques spécialisés destinés à former le réseau électrique des avions et hélicoptères civils et militaires. Ce nouveau contrat fait de Nexans un fournisseur majeur d'Airbus pour des câbles à hautes performances, appelés à jouer un rôle essentiel dans l'efficacité des appareils, ainsi que le confort et la sécurité des passagers. Pendant la durée de ce contrat, Nexans se concentrera sur de nouvelles solutions pour la future génération d'avions électriques et hybrides.

* Valneva (+0,77% à 9,15 euros) a initié la production de son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre le nouveau coronavirus, en parallèle des études cliniques actuellement en cours, en vue d'optimiser le calendrier des livraisons potentielles du vaccin. Le recrutement des participants à l'étude de Phase 1/2 a par ailleurs été achevé et les premiers résultats de l'étude sont attendus en avril 2021. VLA2001 est actuellement le seul candidat vaccin à virus inactivé contre le virus en développement clinique en Europe. Un total de 150 adultes sains âgés de 18 à 55 ans a été recruté pour l'étude de Phase 1/2 initiée mi-décembre 2020.

* Groupe Partouche (+0,5% à 16,6 euros) : L'interdiction d'ouverture des casinos obère les comptes 2020. Après un début d'exercice marqué par une très bonne dynamique jusqu'à la mi-mars, l'activité du Groupe Partouche a été brutalement stoppée par le 1er confinement. Le Produit Brut des Jeux (PBJ) enregistre une baisse de -21,8% sur l'exercice à 525,7 ME. Le Produit Net des Jeux (PNJ) est globalement en retrait à 282,9 ME. Le chiffre d'affaires consolidé 2020 du Groupe recule de -20,8% pour atteindre 343,5 ME. Le résultat net ressort en perte de -15,2 ME contre un bénéfice de 25 ME en 2019, dont -17,4 ME en part du Groupe.

* Colas (+1,69% à 120,5 euros). Le groupe décroche un contrat de 2,5 ME dans les Bouches-du-Rhône. SNCF Réseau a attribué à Colas Rail un contrat de renouvellement de voie entre la gare de Septèmesles-Vallons et la gare de Marseille Saint-Antoine. Colas Rail réalisera le renouvellement de la voie au sud de la gare de Septèmes-Les-Vallons pour éliminer les nuisances sonores, des travaux de reprise de géométrie sur un aiguillage de la gare ainsi que des travaux d'aménagements hydrauliques aux abords de voie. Les équipes interviendront sur environ 1,8 km de voie unique.

VALEURS EN BAISSE

* Elior (-10,59% à 5,21 euros). Le titre subit d'importants dégagements après la publication d'un chiffre d'affaires en retrait de -27,7% sur les 3 mois clos fin décembre, à 945 ME. Un niveau bien inférieur aux attentes des analystes qui tablaient sur des revenus de 1,02 MdE. "Aujourd'hui, rien ne nous permet d'envisager, avec certitude, une situation sanitaire maîtrisée à court terme et normalisée d'ici à la fin de l'exercice 2020-2021", commente le management Elior.

* Xilam (-1,19% à 46 euros) : Afin de mieux tirer parti de son catalogue, Oggy et les Cafards va se décliner désormais en 3 marques : la série classique qui compte 7 saisons et 500 épisodes ; le reboot Oggy- Next Gen (78 x 7') ; et le spin-off Oggy Oggy (156 x 7') destiné à un public préscolaire.

* UV Germi (-2,2% à 13,5 euros). Le spécialiste de la dépollution de l'eau, de l'air et des surfaces par UV de haute technologie a réalisé un chiffre d'affaires 2020 de 6,7 ME, en hausse de 8% de croissance organique par rapport à l'exercice 2020, dont +12% au 2nd semestre (à 3,5 ME). Celui-ci permet de compenser les conséquences de l'arrêt de l'économie au 2e trimestre.

* Latécoère (-0,5% à 1,988 euros) : Le groupe a dévoilé un chiffre d'affaires annuel de 413,2 ME pour l'ensemble de l'année 2020, en baisse de -42,1% et de -40,7% sur une base organique. Le groupe a été fortement impacté par la crise du Covid-19 qui sévit dans l'ensemble de l'industrie aéronautique. Depuis le creux d'activité atteint au 2e trimestre, l'activité du Groupe s'est légèrement améliorée aux 3e et 4e trimestres même si elle est restée à des niveaux très faibles. La firme publiera ses résultats annuels le 16 mars, où elle détaillera les dynamiques de marché et sa performance opérationnelle.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/02/2021

Le chiffre d'affaires 2019/2020 de Televerbier s'est établi à 49,4 MCHF (46,2 ME), en diminution de 13,3% par rapport à l'exercice précédent...

Publié le 26/02/2021

Le Groupe Bel annonce un Chiffre d'affaires annuel de 3...

Publié le 26/02/2021

Bic annonce la finalisation de la cession de PIMACO, son activité d'étiquettes adhésives au Brésil, à Grupo CCRR pour un montant de 40 millions de...

Publié le 26/02/2021

Le Groupe Hiolle Industries a prouvé au cours de l'exercice 2020 sa capacité à s'adapter et sa résilience face à une crise majeure...

Publié le 26/02/2021

L'Union Financière de France a publié un Produit Net Bancaire de 179,1 millions d'euros, en baisse de 11% sur l'année après un repli de 18% au premier semestre 2020. Le résultat d'exploitation a…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne