Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 298.64 PTS
+0.73 %
6 305.0
+1.33 %
SBF 120 PTS
4 900.80
+0.73 %
DAX PTS
14 007.93
+0.63 %
Dow Jones PTS
32 120.28
+0.6 %
11 943.93
+1.48 %
1.069
+0.13 %

Clôture à Paris : en rouge vif !

| Boursier | 792 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 décroche de près de 3%, revenant vers la zone psychologique des 6.000 points...

Clôture à Paris : en rouge vif !
Credits Reuters

LA TENDANCE

Les semaines se suivent et se ressemblent par leur morosité à Paris... Ce lundi, le repli du CAC40 est une nouvelle fois bien marqué, puisque l'indice phare de la place parisienne redonne -2,75% retraçant les 6.086 points. Paris est ainsi sur une 4e séance consécutive de baisse, dans la foulée de la clôture de Tokyo (-2,53% ce matin), et d'un nouveau reflux de Wall Street où le Dow Jones cède -1,42% à 32.431 pts et le Nasdaq Composite décroche de -3,5% à 11.773 pts.

ECONOMIE ET DEVISES

Sur fond de changement de ton des banques centrales, les scenarii de ralentissement de l'économie mondiale semblent se confirmer avec les tensions géopolitiques et le ralentissement économique de la Chine dans le contexte strict de renforcement des mesures sanitaires dans le pays. Alors que confinement à Shanghai semble devoir se prolonger jusqu'à la fin du mois, Pékin se referme à son tour. Les exportations de la Chine en pâtissent. Les données officielles publiées ce lundi montrent que les importations chinoises sont restées stables en avril, affichant un léger mieux après leur recul de -0,1% en mars. Les mesures sanitaires face au COVID-19 ayant provoqué l'interruption de la production dans des usines, perturbé les chaînes d'approvisionnement et entraîné une chute de la demande intérieure, les exportations ralentissent. Leur progression est de +3,9% sur un an en avril, contre une croissance de +14,7% le mois précédent, soit un plus bas depuis juin 2020. La balance commerciale de la Chine affiche cependant un excédent de 51,12 milliards de dollars en avril, légèrement mieux qu'attendu après les 47,38 Mds$ en mars.

En Europe, la guerre russo-ukrainienne continue de déstabiliser l'économie et d'alimenter l'inflation dans un contexte d'embargo progressif sur le pétrole russe. Les dirigeants des pays du G7, réunis dimanche en visioconférence à l'initiative du président américain Joe Biden, sont tombés d'accord pour infliger de nouvelles sanctions à la Russie, notamment en interdisant ou supprimant progressivement les importations de pétrole russe. Les dirigeants du G7 affichent leur courroux et avec ces mesures, entendent isoler Moscou sur la scène internationale. "Les actions du président russe jettent le déshonneur sur la Russie et sur les sacrifices historiques de son peuple", disent les dirigeants du G7 dans leur communiqué. "Par cette invasion et par ses agissements en Ukraine depuis 2014, la Russie a violé l'ordre international fondé sur la règle de droit, en particulier la Charte des Nations Unies, rédigée au sortir de la Seconde Guerre mondiale afin de protéger les générations à venir du fléau de la guerre". Les dirigeants du G7 s'emploient à "interdire ou empêcher la fourniture de services clés dont dépend la Russie", ainsi qu'à continuer à prendre des sanctions contre "les banques russes connectées à l'économie mondiale et qui revêtent une importance capitale d'un point de vue systémique pour le système financier russe".

Ce train de décisions intervient dans le contexte particulier de commémoration du 77e anniversaire de la capitulation de l'Allemagne nazie en 1945, et du traditionnel grand défilé militaire des célébrations du 9 mai orchestrées à Moscou. Dans un discours très attendu, Vladimir Poutine a exhorté le sentiment national, évoquant le souvenir de l'héroïsme soviétique pendant la Seconde Guerre mondiale afin de galvaniser son armée au combat en Ukraine. "Vous combattez pour votre mère patrie, son avenir", a-t-il adressé aux troupes et volontaires combattant dans la région ukrainienne du Donbass. Fait nouveau du discours de Valdimire Poutine ; le président russe a évoqué les soldats russes tombés au combat en s'engageant à aider leurs familles. "Chaque mort d'un soldat ou d'un officier est une souffrance pour nous", a déclaré Vladimir Poutine. "L'Etat fera tout pour prendre soin de ces familles".
Lors de la démonstration de force de l'armée russe sur la place Rouge à Moscou, Vladimir Poutine a aussi condamné les menaces extérieures visant à affaiblir et à diviser la Russie. Il a également réitéré l'argument utilisé pour justifier l'invasion de l'Ukraine, à savoir la menace des frontières russes par l'Otan.
Manifestement, l'Ukraine ne fait plus partie de la géographie de Vladimir Poutine, puisque dans son discours de 11 mn, il n'a pas mentionné l'Ukraine par son nom, et n'a pas parlé de l'évolution du conflit et encore moins de sa durée.
Dans cette guerre des mots, le président ukrainien Volodimir Zelensky n'a pas manqué de prendre aussitôt le contrepied du président russe, affirmant la détermination de son pays à ne céder aucun territoire. "Nous ne donnerons à personne le moindre morceau de notre terre (...) Nous ne donnerons à personne le moindre morceau de notre histoire", a-t-il déclaré.
Au-delà de ces joutes verbales, la diplomatie serait toujours à l'oeuvre. Selon le négociateur en chef russe, Vladimir Medinski, les pourparlers de paix avec l'Ukraine n'auraient pas cessé et se dérouleraient à distance, alors que les deux pays n'ont pas tenu physiquement de pourparlers, depuis le 29 mars.

Dans la perspective d'un ralentissement de l'économie et d'une moindre demande, la volatilité plane toujours sur le secteur pétrolier qui souffle. Le baril de WTI recule de -5,64%, revenant à 104,32$. Le baril de Brent se tasse également de 5,5% à 107$.

L'once d'or redonne -0,82% à 1.861$. L'euro est assez stable à 1.0563.

VALEURS EN HAUSSE

*Alstom (+1,93% à 22,76 euros). Le groupe a conclu un contrat historique en Allemagne. Il porte sur près de 2,5 milliards d'euros pour fournir 130 trains Coradia Stream de grande capacité à deux niveaux à l'opérateur Landesanstalt Schienenfahrzeuge Baden-Württemberg (SFBW) pour le réseau du Bade-Wurtemberg. En plus de la livraison des trains, Alstom s'est vu confier un contrat de maintenance pour une période de 30 ans afin de garantir une disponibilité sans faille des trains. En outre, le contrat prévoit une option permettant de commander jusqu'à 100 trains supplémentaires.

* Euroapi (+2,1% à 13,8 euros). Deuxième séance de cotation et deuxième séance de forte hausse pour cette société spécialisée dans la fabrication des molécules chimiques pour médicaments. L'entreprise, dont les titres sont issus d'un spin-off de Sanofi, bénéficie aujourd'hui d'un soutien de poids. JP Morgan a débuté le suivi de la valeur avec un conseil 'surpondérer' et un objectif de 17 euros. La banque parle d'une "histoire de transformation avec un potentiel significatif ", s'attendant à une croissance de l'Ebitda de plus de 20% dans les années à venir. Elle affirme qu'Euroapi a le potentiel pour générer une "croissance supérieure" à son homologue le plus proche, le Suisse Siegfried "malgré une décote de 30%". JP Morgan considère les chiffres du premier semestre, attendus cet été, comme un événement important pour éventuellement accroître la confiance des investisseurs dans l'histoire du titre.

* Adocia (+4,55% à 4,6 euros). Le groupe a annoncé le lancement de l'essai de phase III de l'insuline ultra-rapide BC Lispro en partenariat avec le groupe Tonghua Dongbao, premier producteur chinois d'insuline. 1.300 patients diabétiques participeront à cet essai dans près de 100 centres, en Chine.

* Ateme (+4,63% à 14,02 euros). Le titre reprend quelque 20% en 5 séances. Ateme a relevé la semaine dernière ses objectifs annuels ; l'occasion pour certains analystes de confirmer leur soutien au dossier.

* Europlasma (+10,85% à 0,014 euro). Malgré un nouveau placement obligataire pour un montant de 3 ME, l'entreprise landaise a annoncé de nouvelles avancées dans le traitement des déchets d'aluminium. Son unité de dépollution et de valorisation des déchets d'aluminium obtiendrait un niveau de pureté supérieur à 80% en continu, contre 70% précédemment.

* Les Agences de Papa : La cotation est suspendue sur Euronext Access+. Le réseau immobilier digital indépendant a demandé la suspension de sa cotation à partir de ce 9 mai, "dans l'attente de la publication d'un communiqué prévu le 31 mai 2022 avant bourse". Cette demande s'inscrit dans le cadre du préplacement de l'ICO (Initial Coin Offering), annoncée le 19 avril.

VALEURS EN BAISSE

* Ubisoft (-11,09% à 44,01 euros). Le développeur de jeux video retombe lourdement enregistrant sa plus forte baisse en près d'un an. Selon Valentin Mory, analyste chez AlphaValue, cité par 'Bloomberg', les investisseurs sécurisent leurs gains après le rallye de la semaine dernière sur fond de rumeurs de rachat et alors que la publication trimestrielle de l'entreprise est prévue mercredi. Si un partenariat entre la famille Guillemot et une firme de private-equity a du sens, l'absence de concurrence de la part d'acheteurs stratégiques (ndlr : des acteurs du jeu vidéo) pourrait peser sur le prix de l'offre attendue, souligne également le spécialiste.

* Air Liquide (-2,46% à 156,86 euros). Air Liquide a conclu avec Lhoist un partenariat de décarbonation de l'usine de chaux de Réty.

* Solutions 30 (-2,41% à 5,19 euros). Le titre de la société européenne spécialisée dans les solutions pour les nouvelles technologies est soutenu par une note d'BNP Paribas Exane qui a repris la couverture du dossier avec une recommandation 'surperformer' et un objectif de 8 euros.

* Le luxe subit des dégagements avec LVMH (-3,43% à 542,6 euros), Hermès International (-2,59% à 1.015 euros) et Kering (-3,37% à 442,45 euros). L'Oréal perd -3,67% à 304,4 euros.

* Danone (-0,37% à 55,89 euros). Le géant de l'agroalimentaire limite la casse. Il est parvenu à un accord avec Mengniu pour lui céder sa participation de 25% dans Yashili et sa participation de 20% dans la joint-venture Inner Mongolia Dairy. En parallèle, Danone acquiert 100% de Dumex Baby Food Co Ltd, un fabricant chinois de lait infantile, détenu par Yashili. La clôture de ces opérations ne sera pas nécessairement concomitante. Ces opérations font suite à la cession de la participation minoritaire de 9,8% de Danone dans Mengniu annoncée en 2021. Leur finalisation mettra un terme au partenariat entre Danone et Mengniu.

* Vivendi (-0,73% à 10,85 euros.) Dans le cadre de l'offre sur les actions de Lagardère SA, Qatar Holding LLC, qui détient 11,52% du capital de Lagardère SA, a fait part de sa volonté concernant sa participation... Le fonds d'investissement n'apportera pas à l'offre de Vivendi. En outre, "Qatar Holding LLC pourrait envisager de procéder à des achats ou à des cessions d'actions Lagardère SA en fonction des opportunités de marché et/ou des exigences réglementaires applicables".

* Scor SE (-0,8% à 26,04 euros). Le groupe de réassurance a expliqué absorber les chocs liés aux sinistres potentiels résultant du conflit en Ukraine, d'une série de catastrophes naturelles et de la poursuite de la pandémie aux Etats-Unis. Les Primes brutes émises sont ressorties à 4.715 millions d'euros au premier trimestre, en hausse de 9,7% par rapport au premier trimestre 2021. La perte nette du groupe s'est limitée à 80 millions au premier trimestre, à comparer à un résultat net de 45 millions au premier trimestre 2021. Les capitaux propres sont de 6.064 millions à fin mars, correspondant à un actif net comptable par action 33,89 euros, en baisse de 3,9% par rapport au 31 décembre 2021. Le ratio de solvabilité estimé du groupe est de 240% à fin mars 2022 (supérieur au ratio de 226% publié au 31 décembre 2021).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 mai 2022

CODE OFFRE : INVESTIR22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : INVESTIR22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/05/2022

Les actionnaires de Haulotte Goup ont approuvé l'ensemble des résolutions (à l'exception de la 19ème résolution relative à la délégation à consentir...

Publié le 25/05/2022

A la suite des annonces faites par la société Pierre & Vacances le 10 mars 2022, puis le 22 avril quant à l'avancement du processus de restructuration...

Publié le 25/05/2022

Grupo Carrefour Brasil a conclu un accord avec Advent International et Walmart en vue de l'acquisition de Grupo BIG Brasil SA, troisième acteur de la...

Publié le 25/05/2022

Signature du protocole d'investissement et apport d'un bloc de contrôle par Pléiade Investissement à New Gen Holding qui conduira au projet d'offre...

Publié le 25/05/2022

Sur le premier semestre 2021/2022, le chiffre d'affaires de Derichebourg s'élève à 2,5 MdsE, en progression de 54% par rapport à l'exercice précédent...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne