Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 762.34 PTS
+1.51 %
5 690.5
+0.22 %
SBF 120 PTS
4 435.09
+1.55 %
DAX PTS
12 114.36
+1.16 %
Dow Jones PTS
28 725.51
-1.71 %
10 971.22
-1.73 %
0.980
+0. %

Clôture à Paris : 5e séance de hausse

| Boursier | 993 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 maintient son cap haussier...

Clôture à Paris : 5e séance de hausse
Credits Reuters

En dépit des signes de ralentissement de l'économie mondiale, le CAC 40 poursuit sur sa lancée et avance encore de +0,34% ce mardi 16 août, terminant la séance à 6.592 points. L'indice phare de la place aligne sa 5e séance consécutive de progression, profitant quelque peu de l'absence de volume pour maintenir son orientation. L'actualité des entreprises reste d'ailleurs très allégée ce 16 août.

Les signes de ralentissement ont beau se multiplier, l'indice parisien a poursuivi sa marche en avant pour revenir à un peu moins de 8% de son niveau de janvier. Pourtant de la Chine aux Etats-Unis en passant par l'Europe, les indicateurs de conjoncture pointent, pratiquement tous, dans le sens d'une faiblesse économique prononcée, pour ne pas employer le terme de récession. Les opérateurs semblent toutefois privilégier le scénario optimiste d'apaisement sur le front de l'inflation.

Du côté des marchés obligataires, les taux se détendent fortement depuis plusieurs semaines, dans l'espoir de politiques monétaires moins restrictives des grandes banques centrales, malgré une inflation toujours haut perchée. Les minutes de la réunion du FOMC de la Fed seront donc particulièrement suivies, mercredi soir.

En Europe, l'indice ZEW allemand est resté déprimé en août. Outre-Rhin, l'indice de confiance s'est établi à -55,3 points (-53,8 points le mois précédent, et -52,7 de consensus). L'indice relatif à la situation actuelle recule sur un mois, de -45,8 à -47,6, mais ressort meilleur qu'attendu (-48 de consensus).

Le déficit commercial de la zone euro avec le reste du monde s'est creusé à 24,6 milliards d'euros en juin (20 MdsE consensus attendu). Selon les premières estimations d'Eurostat, les exportations de biens se sont élevées à 252,2 MdsE, en hausse de +20,1% sur un an, tandis que les importations en provenance du reste du monde se sont établies à 276,8 MdsE, en augmentation de +43,5%. Les échanges intra-zone euro ont atteint 236,4 MdsE, en hausse de 24,2% par rapport à juin 2021.

Les chiffres britanniques de l'emploi ont montré que le nombre de chômeurs a progressé de 35.000 individus au 2e trimestre, à 1,29 million. Le taux de chômage est resté stable outre-Manche à 3,8%, une évolution conforme aux attentes des économistes. Le salaire horaire moyen affiche une hausse de +5,1% sur un an, contre +4,5% de consensus. Hors bonus, l'augmentation atteint 4,7% contre 4,5% attendu.

A Wall Street, la tendance indicielle est plus tendue, avec des actions freinées par de nouveaux signes de ralentissements de l'économie en Chine mais aussi aux Etats-Unis, et avec l'effondrement au mois d'août de l'indice manufacturier 'Empire State'. Les indices sont en ordre dispersé. Le S&P 500 est relativement stable (+0,07% à 4.299 points). Le Dow Jones gagne +0,51% à 34.084 points. Le Nasdaq redonne -0,32% à 13.086 points.

Les mises en chantier de logements aux Etats-Unis pour le mois de juillet 2022 sont ressorties à 1,446 million, en fort recul de -9,6% en comparaison du mois antérieur (1,54 million de consensus FactSet). Les permis de construire se sont établis à 1,674 million, contre 1,657 million de consensus et 1,696 million pour la lecture révisée du mois de juin.
Les chiffres de la production industrielle américaine du mois de juillet 2022, révélés ce mardi par la Fed, sont ressortis supérieurs aux anticipations de marché. Ainsi, la production industrielle a augmenté de +0,6% en comparaison du mois antérieur, deux fois plus rapidement que prévu, après une stabilité sur le mois de juin. La production manufacturière a grimpé de +0,7% (+0,2% de consensus et -0,4% en juin). Le taux d'utilisation des capacités de production s'est établi à 80,3%, contre 80,1% de consensus.
Demain mercredi, les ventes US de détail, les stocks des entreprises, le rapport du Département à l'Energie sur les stocks pétroliers hebdomadaires domestiques, ainsi que les Minutes de la Fed, seront à suivre.

Les cours du brut sont très volatils. Après des débuts en reprise, le WTI cède maintenant -1,5% à 86,72$. Le Brent abandonne -0,94% à 92,59$.
L'euro est aujourd'hui à peine plus ferme, avec un gain de +0,1% face au billet vert, à 1,0175$. L'once d'or redonne -1,54% à 1.774$. Le Bitcoin revient au-dessous des 24.000$, à 23.911$.

Les valeurs

* Eramet (+7,4% à 107,4 euros). Le titre du groupe minier grimpe dans le sillage de BHP, qui s'adjuge +4,5% après une publication annuelle record. Malgré un objectif ajusté de 138 à 137 euros, AlphaValue a réitéré sa recommandation à 'achat' sur la société dirigée par Christel Bories.

* Groupe ADP (2,06% à 143,85 euros). UBS a confirmé son avis 'Neutre' sur le dossier. Toutefois, le financier suisse considère que le groupe est dans un momentum positif, aussi il revalorise de 121 euros à 150 euros son objectif de cours. Cette revalorisation de cours est principalement motivée par la baisse de la dette et le dynamisme du segment international. En outre selon UBS, le trafic devrait revenir, en 2023, à un niveau de 91% de celui de 2019.

* Crossject (+7,31% à 4,7 euros). Reprise de cotation en fanfare pour la société, ce 16 août. Crossject a reçu de la British Standards Institution (BSI), les certificats ISO 13485 : 2016 pour ses sites de Dijon et Arc les Gray (certificats No MD 735691). La BSI est un organisme notifié, agréé et reconnu notamment par la Commission européenne et la Food and Drug Administration (Etats-Unis). Le périmètre de la certification ISO 13485 couvre tout le cycle de vie du système d'injection sans aiguille Zeneo : "Design, development and manufacture of a sterile, single use needle-free autoinjector for drug delivery" pour le site de Dijon et "Manufacture of a single-use needle-free autoinjector for drug delivery" pour le site de Gray.

* Sanofi (+1,73% à 86,59 euros). Le titre se reprend après son incroyable décrochage, la semaine passée. Crédit Suisse a confirmé son conseil de 'surpondérer', et son objectif de 110 euros.

* Très entourées ces dernières séances, certaines valeurs biotechnologiques subissent des prises de bénéfices alors que d'autres sont encore en forte hausse à l'image de Genomic Vision (+18,7% à 0,106 euro), avec Poxel (+4,89% à 2,575 euros), Nicox (+3,22% à 2,05 euros), Ose Immuno (+2,98% à 7,6 euros), Nanobiotix (+0,22% à 4,53 euros). En revanche, GenSight recule de -6,13% au-dessous des 4 euros. Il en va de même pour Abivax (-3,52% à 9,33 euros), Genfit (-2,31% à 4,406 euros), AB Science (-1,5% à 8,19 euros), Lysogène (-2,58% à 0,681 euro), Valneva (-1,98% à 10,15 euros), Abionyx Pharma (-3,05% à 2,065 euros), Innate Pharma (-0,21% à 2,904 euros), DBV Technologies (-0,48% à 5,14 euros).

* Navya (+0,27% à 0,378 euro). Le spécialise de la conception et de la construction de véhicules et navettes autonomes électriques termine en petite hausse après l'annonce d'un nouveau partenariat avec le Campus d'Inverness pour déployer un 1er projet pilote de navette autonome en Ecosse. Le véhicule autonome Navya est arrivé dans les Highlands et les essais en cours se poursuivront jusqu'en mars 2023. HITRANS, le partenaire régional de transport pour les Highlands et les îles, est le promoteur du projet. Il s'est engagé à encourager les déplacements multimodaux et à réduire l'utilisation de la voiture particulière. HITRANS a obtenu un financement européen -par le biais du projet Planning for Autonomous Vehicles (PAV), financé par le programme Interreg de la région de la mer du Nord- et travaille avec un certain nombre de partenaires pour mener à bien le projet. Il s'agit notamment de Stagecoach, qui exploitera le service, de Navya, qui a conçu, fabriqué et déployé le véhicule autonome, du Highland Council ainsi que du Campus d'Inverness.

* Visiomed (-5,25% à 0,37 euro). Après avoir passé une bonne partie de la séance en forte hausse, Visiomed subit des prises de bénéfices. La société prolonge la période de souscription à son émission obligataire participative jusqu'au vendredi 19 août (à 23h59). Le montant souscrit via la plateforme Equisafe Invest à date dépasse les 3,3 ME, "très supérieur à l'objectif initial de 2,5 ME de souscriptions", selon le groupe. Ces obligations ont une maturité de 2 ans. Elles sont remboursables in fine au pair et portent un taux d'intérêt annuel de 10,5% payable à chaque anniversaire. "Afin de permettre la souscription de certains investisseurs identifiés nécessitant un délai bancaire complémentaire, nous avons décidé de prolonger la période de souscription de quelques jours, et ainsi d'honorer la confiance qui nous est témoignée", explique Thomas Picquette, Directeur Général de Visiomed.

* Gecina (-0,9% à 99 euros). Hier 15 août, UBS a confirmé sa recommandation à 'Achat' sur Gecina tout en réduisant de 150 à 125 euros son objectif de cours.

* Icade (-0,37% à 48,78 euros). Dans son étude publiée le 15 août, UBS a confirmé sa recommandation à 'Achat' sur Icade, mais a ajusté de 75 euros à 60 euros son objectif de cours.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 30/09/2022

Les marchés actions européens ont clôturé dans le vert, après avoir enchaîné plusieurs séances de baisse. Le bilan mensuel est clairement négatif. La lutte contre l'inflation menée par les…

Publié le 30/09/2022

Le CAC40 a mieux terminé la semaine ce vendredi...

Publié le 30/09/2022

Un léger biais haussier semblait prendre le dessus sur les 'futures', au fil des minutes à 30 minutes de la fin, mais la tendance demeure...

Publié le 30/09/2022

Un léger biais haussier semblait prendre le dessus sur les 'futures', au fil des minutes à 30 minutes de la fin, mais la tendance demeure...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 30/09/2022

Au cours du premier semestre 2022, Prologue, société technologique de croissance spécialisée dans les domaines du logiciel, des services informatiques et de la formation, a enregistré une très…

Publié le 30/09/2022

Theradiag a annoncé la désignation du cabinet Crowe HAF par le conseil d’administration de la société en qualité d’expert indépendant dans le cadre du projet d’offre publique d’achat…

Publié le 30/09/2022

Lors de la dernière Assemblée générale mixte annuelle, les actionnaires du Groupe LDLC ont approuvé la proposition de versement d'un dividende de 2 euros par action au titre de l'exercice…

Publié le 30/09/2022

ArganLa foncière spécialisée dans le développement et la location de plateformes logistiques dévoilera son chiffre d'affaires du troisième trimestreKaufman and BroadLe groupe immobilier publiera…

Publié le 30/09/2022

Slawomir Krupa, directeur général adjoint en charge des activités de Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs de Société Générale, a été proposé par le conseil…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Pour vous former en bourse

Nos webinaires d'octobre sont en ligne :
100% gratuits, 100% bonne humeur 😉


JE PARTICIPE