5 286,61
+0,17 %
13 137,11
-0,14 %
4 184,96
+0,02 %
6 006,19
-0,08 %
DAX
12 459,85
-0,06 %
5 548,19
+0,00 %
20 996,12
+1,12 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Valbiotis lorgne Alternext pour défier le diabète

| Boursier | 659 | Aucun vote sur cette news

La société veut entrer en bourse...

Valbiotis lorgne Alternext pour défier le diabète
Credits Reuters

Le compartiment santé d'Alternext pourrait s'enrichir prochainement de la société rochelaise Valbiotis, qui vient de faire enregistrer son document de base par l'Autorité des marchés financiers. La (toute) jeune pousse créée en 2014 développe des "solutions nutritionnelles innovantes dédiées à la prévention des maladies cardio-métaboliques et à l'accompagnement nutritionnel des patients". Elle se focalise notamment sur les patients atteints de diabète de type 2, de stéatohépatite non-alcoolique (bien connue des investisseurs en biotechnologie sous le nom de NASH) et plus généralement d'obésité et des pathologies cardio-vasculaires souvent liées.

Ses solutions sont développées à partir d'extraits de plante, dans les domaines des compléments de santé et des produits de nutrition médicale. Les produits ont vocation à être commercialisés, dans le cadre d'accords de licence, auprès d'industriels de l'agro-alimentaire ou de l'industrie pharmaceutique. Valbiotis s'impose, pour la plupart de ses candidats/compléments de santé, de solliciter une "allégation santé propriétaire relative à la réduction d'un facteur de risque de maladie" auprès des agences européen et américaine de sécurité alimentaire. La société dispose d'un portefeuille mature de cinq produits, dont trois sont issus du même principe actif, Totum-63, tous en phase de développement clinique. Ce cycle de développement court (6 ans environ contre 12 ans en moyenne pour un médicament) réduit les temps de commercialisation. En conséquence, une première mise sur le marché pourrait intervenir à l'horizon 2020, avec Valedia, actuellement en phase II de développement clinique (pour ces produits, la phase III n'est pas requise).

La société a mis en place un site internet pour détailler son projet (investir.VALBIOTIS.com). Compte tenu de son stade de développement, Valbiotis ne dégage pas de revenus. En 2016, ses produits opérationnels ont atteint 646.000 euros, et sa perte nette 593.000 euros. La continuité d'exploitation est assurée sur les 12 prochains mois. L'entreprise précise que ses besoins opérationnels sont couverts jusqu'au 3ème trimestre 2018.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
CONTENUS SPONSORISÉS