Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 609.15 PTS
+0.62 %
5 609.0
-
SBF 120 PTS
4 436.26
+0.66 %
DAX PTS
13 298.96
+0.35 %
Dow Jones PTS
30 218.26
+0.83 %
12 528.48
+0.49 %
1.212
-0.02 %

Entretien avec Yannick Petit, PDG d'Allegra Finance

| Boursier | 950 | Aucun vote sur cette news

Les candidats à une introduction en Bourse sont là !

Entretien avec Yannick Petit, PDG d'Allegra Finance

Boursier.com : Comment se présente l'année 2017 en termes d'introductions en Bourse ? Les candidats sont-ils nombreux ?

Des candidats sont là! Des dossiers prévus en 2016 mais qui n'ont pas pu s'introduire en Bourse sont attendus cette année, notamment certains de taille importante. Le Brexit de juillet a interrompu toute tentative d'opérations financières d'envergure. C'est ainsi qu'aucune IPO n'a été possible sur le compartiment Euronext A. On devrait assister à un rattrapage cette année. Concernant les dossiers de plus petite taille, un certain nombre a déposé des documents de base auprès de l'AMF, ils devraient logiquement arriver prochainement. De notre côté, nous travaillons sur trois opérations, que nous espérons déboucler au premier semestre, soit un rythme normal.
Y.P.

Boursier.com : Les PME restent-elles des candidates importantes pour sauter le pas et venir à la cotation?

Les PME, aujourd'hui, n'ont pas énormément de solutions différentes pour se financer, une fois épuisée leur capacité d'endettement... Il leur reste le capital investissement ou la Bourse... Logiquement, la demande des PME pour la Bourse reste forte. Et le capital développement doit aussi, in fine, faire le choix de sortir par la Bourse... Ce qui, c'est vrai, a été moins le cas ces derniers temps.
Y.P.

Boursier.com : Il y a eu moins d'opérations en 2016 qu'en 2015, mais on a le sentiment que les dossiers arrivés en 2016 étaient plus intéressants en moyenne pour les investisseurs que les années précédentes...

Il s'est opéré un changement en 2016 : le Marché s'étant montré sélectif, les sociétés qui lui ont été présentées étaient celles qui avaient le plus de chance de réussir, donc globalement, les dossiers proposés étaient plus matures, positionnées sur des secteurs traditionnels.
Y.P.

Boursier.com : Les particuliers ont-ils participé aux opérations en 2016 ?

Les particuliers ont été moins présents en 2016, ils ont moins souscrits, sans doute en raison du cru 2015 qui a vu une majorité d'introductions virer au rouge. Le particulier, comme l'institutionnel, arrête de souscrire s'il perd de l'argent... Du coup, l'an passé, il a vraiment fallu se montrer persuasif auprès des investisseurs : si le public a contribué au succès des opérations conduites sur Alternext avec des taux de souscription de près de 2,5 fois en moyenne sur la part qui lui était consacrée. Il a, semble-t-il, boudé les introductions sur Euronext en ne souscrivant en moyenne qu'à 50% la tranche qui lui était réservée.
Y.P.

Boursier.com : Les dossiers 2016 étaient-ils moins chers qu'en 2015?

Les valorisations proposées en 2016 étaient plutôt bon marché, avec souvent des prix en bas de fourchette. ce qui maximise les chances de beau parcours boursier par la suite. Mais le marché a toujours raison : si un titre baisse c'est que la valorisation est trop chère. Cela a été le cas en 2015. Le message concernant la nécessité de proposer au Marché une valorisation abordable lors d'une introduction est toujours difficile à faire passer auprès des chefs d'entreprise... Ils doivent comprendre l'importance en termes d'image du parcours boursier du titre, lors des premières semaines et premiers mois.
Y.P.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 04/12/2020

L'Olympique Lyonnais informe avoir obtenu un pré-accord de ses prêteurs bancaires et obligataires pour la mise en place d'un PGE (Prêt Garanti par l'État) complémentaire, dit "PGE Saison", de…

Publié le 04/12/2020

26 OCA numérotées de 209 à 234 ont été émises

Publié le 04/12/2020

Amplitude Surgical annonce la décision du Tribunal Judiciaire de Valence dans son litige avec l'URSSAF au titre de la taxe sur la promotion des...

Publié le 04/12/2020

La Banque centrale européenne a notifié à Société Générale l’exigence de capital supplémentaire au titre du P2R (Pillar 2 requirement) à partir du 1er janvier 2021. Cette dernière est…

Publié le 04/12/2020

La BCE (Banque Centrale Européenne) a notifié l'exigence de capital supplémentaire au titre du P2R - Pillar 2 requirement - à partir du 1er janvier...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne