En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.95 PTS
-1.53 %
4 853.00
-1.46 %
SBF 120 PTS
3 852.26
-1.55 %
DAX PTS
12 557.64
-1.41 %
Dow Jones PTS
28 310.83
+0.01 %
11 736.04
+0.5 %
1.186
+0.33 %

Entretien avec Xavier Gallot-Lavallée, PDG de MND

| Boursier | 1471 | 5 par 1 internautes

Un retour à l'équilibre opérationnel dès cet exercice

Entretien avec Xavier Gallot-Lavallée, PDG de MND

Boursier.com : Vous avez divulgué un plan de relance à horizon 2024. Quel en est le volet financier? Comment comptez-vous parvenir au retour à l'équilibre opérationnel dès cet exercice ?

X.G-L. : Le plan vise un retour à l'équilibre opérationnel normatif (EBITDA) dès l'exercice 2020/2021, qui sera clos le 30 juin 2021, en s'appuyant sur une bonne dynamique de commandes. Certes, de nombreuses incertitudes planent encore étant donné le contexte économique actuel, mais nous avons déjà embarqué, pour les 12 prochains mois, le carnet de commandes nécessaire au retour à l'équilibre opérationnel. Les leviers que nous actionnerons pour y parvenir sont commerciaux : à savoir renforcer notre présence commerciale auprès des clients avec une marque désormais unique; mais aussi industriels avec le regroupement de nos sites au siège social de façon à dégager des économies. Nous avons pour ambition la réduction de 6 ME par an des charges de structure du groupe.

Boursier.com : Quels retours avez-vous de la part des stations de ski? Les difficultés économiques qui sont les leur vont-elles leur permettre de continuer à investir à court terme?

X.G-L. : Les contextes sont toujours compliqués pour elles, mais varient selon leur exposition à la clientèle internationale. Globalement, les perspectives sont optimistes pour l'hiver prochain, mais les stations trop dépendantes de la clientèle internationale font face à un vrai manque de visibilité. Les conditions sanitaires et de transports empêchent ces populations à s'engager trop à l'avance.

Boursier.com : Même question concernant le transport par câble urbain : les collectivités territoriales en font elles une priorité dans le contexte actuel de crise?

X.G-L. : Nos projets déjà débutés ou en consultation se poursuivent. Et nous avons vu éclore un certain nombre de nouveaux projets durant la période électorale et il faudra observer la façon dont les nouveaux exécutifs locaux les mettront en oeuvre. A Lyon ou Bordeaux par exemple. Au final nos perspectives sur le câble urbain demeurent encourageantes.

Boursier.com : Quel message faites-vous passer aujourd'hui à vos actionnaires individuels, avec un cours de Bourse 4 fois inférieur à celui du sauvetage d'il y a un an ?

X.G-L. : Un message de réalisme. Le marché boursier est certes difficile et nous ne sommes pas les seuls à en souffrir. Le cap est aujourd'hui clairement défini et nous avons les moyens de nos ambitions sur des marchés porteurs sur le long terme, notamment de part notre positionnement important à l'international. Nous sommes donc sereins pour l'exécution de ce plan à 4 ans et plus globalement sur la pérennité de l'entreprise et sa capacité bénéficiaire.

Boursier.com : La situation bilancielle avait provoqué la nécessité d'une recapitalisation l'an passé. Quel est aujourd'hui votre niveau d'endettement? (NDLR : endettement de 68,5 ME pour des capitaux propres de 27,4 ME avant recapitalisation en 2019)

X.G-L. : Suite à l'impact du Covid, nous avons réalisé une nouvelle opération de financement, complémentaire à celle de 2019, avec l'implication de notre partenaire financier Cheyne et accompagnés de l'Etat et de la Région, pour un montant de 38 ME. Elle nous permet aujourd'hui d'afficher une structure financière pleinement alignée avec le plan opérationnel 2024.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/10/2020

Les concours bancaires utilisés par Courtois dans les comptes consolidés s'élèvent au 30 septembre à 5,38 ME...

Publié le 21/10/2020

Grâce à sa solidité financière, Lisi maintient également intactes ses ambitions stratégiques de croissance à moyen et long terme...

Publié le 21/10/2020

La croissance organique n'apparaissant plus comme un indicateur pertinent pour l'exercice 2020, aucun nouvel objectif n'a été fixé par Mercialys...

Publié le 21/10/2020

Ce franchissement de seuil résulte d'une diminution du nombre d'actions Safran détenues à titre de collatéral...

Publié le 21/10/2020

Le groupe Actiplay communiquera très prochainement sur les prochaines étapes de la procédure et ses projets opérationnels.

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne