Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 732.82 PTS
+0.85 %
6 721.50
+0.72 %
SBF 120 PTS
5 248.82
+0.59 %
DAX PTS
15 571.18
+0.02 %
Dow Jones PTS
34 838.16
-0.28 %
14 963.62
+0. %
1.188
+0.06 %

Entretien avec Vincent Bedouin, PDG de Lacroix

| Boursier | 897 | Aucun vote sur cette news

Le plan 2025 de Lacroix repose très clairement sur les succès du plan 2020

Entretien avec Vincent Bedouin, PDG de Lacroix

Boursier.com : Vos trois pôles ont-ils traversé la crise de façon différente en 2020 ?

A l'heure du premier confinement national, l'ensemble de nos activités ont été logiquement et directement impactées de mars à mai, avec de nombreuses fermetures de nos clients. Nous avons cependant constaté une reprise progressive pour atteindre une activité quasi-normale à partir de juillet. Si la reprise a été constatée au travers de nos 3 activités, il n'en reste pas moins que certains secteurs continuent d'impacter la performance de notre activité Electronics, avec de forts effets de rattrapage dans l'électronique automobile et des baisses durables dans l'électronique pour l'aéronautique, même si ce segment de marché ne représentait que 8% du CA avant crise d'Electronics. Nous restons dans l'ensemble très satisfaits de la résilience dont nos 3 activités ont su faire preuve dans ces temps troublés, notamment sur la vente des équipements connectés pilotant les infrastructures d'eau et d'énergie qui ont maintenu la croissance en 2020.
V.B.

Boursier.com : La non atteinte des objectifs du plan 2020 est-elle entièrement imputable à la crise ?

En prenant en compte l'impact global de la crise COVID, nous estimons que nous aurions atteint notre objectif 2020?: 515 ME de CA et 4% EBIT soit 21 ME vs 14,4 ME réalisés, soit un gap d'environ 7 ME au minimum. Au vu de notre dynamique de chiffre d'affaire et de prise de commandes d'octobre 2019 à février 2020, on a en effet le sentiment que la crise est responsable de la non-atteinte des objectifs. La performance 2019 en reste probablement le meilleur témoin : un an avant le terme du plan, nous affichions déjà 481 ME de CA avec une rentabilité opérationnelle de 4,3%, donc déjà au-dessus de l'objectif. Au-delà des chiffres de 2020, nous restons convaincus que le plan a été un succès avec un positionnement et une dynamique actuels qui nous permettent de regarder sereinement vers l'avenir avec notre nouveau plan Leadership 2025.
V.B.

Boursier.com : Quels sont les grands axes stratégiques du nouveau plan à horizon 2025 ?

V.B. Le plan Leadership 2025 repose très clairement sur les succès du plan 2020. Il repose sur 5 piliers stratégiques au service d'une ambition forte : 800 ME de CA et plus de 9% de marge d'EBITDA. Tout d'abord, nous allons développer notre leadership technologique, en se concentrant notamment sur des domaines d'expertise clés comme les plateformes edge et cloud computing, avec toujours une connectivité cybersécurisée, et sur des partenariats avec de grands acteurs technologiques comme Orange, Amazon ou les leaders du semiconducteurs. Le développement se fera autour de plateformes mutualisées, favorisant les synergies avec des déploiements au travers de nos 3 activités. Ce premier pilier se traduira notamment par une augmentation de 60% de nos effectifs technologiques propres, et un doublement en valeur absolue de nos investissements en R&D pour dépasser 5% du CA total d'ici à 2025. Nous souhaitons également renforcer notre compétitivité et flexibilité avec l'Industrie 4.0 : automatisation et digitalisation des flux opérationnels, utilisation accrue de l'IA - autant d'évolutions de nos outils industriels qui devraient nous permettre d'optimiser nos coûts, notre efficience, et la qualité de nos échanges avec nos clients. Dès la fin de l'année 2021, cela se matérialisera par l'ouverture de notre usine 4.0 appelée " Symbiose ", véritable vitrine du Groupe en la matière. D'ici à 2025, nous avons l'ambition d'avoir l'ensemble de nos sites industriels en position de leadership sur l'Industrie 4.0, vis-à-vis de nos concurrents directs. Nous allons ensuite aussi mettre l'accent sur nos positions géographiques stratégiques, avec un focus plus spécifique sur 3 marchés domestiques importants sur lesquels nous aurons d'ici 2025 une présence complète (les 3 activités du Groupe, production, R&D, finance, RH, en plus du commercial) : la France et l'Allemagne bien sûr, mais également les Etats Unis, où nous ne sommes pas présents. Notre empreinte internationale sera complétée par nos filiales commerciales & support techniques, en Espagne, Italie, Belgique, Maroc et Singapour, associées à un réseau international de distributeurs et d'intégrateurs. Nos implantations sont également complétées par des sites à faible coûts de main d'oeuvre au plus proche de nos marchés finaux, en complémentarité de nos usines sur nos marchés domestiques. D'ici à 2025, nous anticipons de réaliser plus de 70% de notre CA hors de France (contre 60% aujourd'hui) et plus de 30% en Allemagne et aux Etats-Unis (contre 9% aujourd'hui). Enfin, nous allons amorcer une transition de notre rôle d'équipementier à celui de fournisseurs de solutions technologiques dites de bout-en-bout ou " end-to-end ", en intégrant l'ensemble de nos produits et services pour des applications spécifiques avec à la clé, des revenus récurrents, et une meilleure rentabilité. Si il n'aura pas le plus grand impact à 5 ans, c'est un élément essentiel à plus long terme, qui se fera en co-construction avec nos clients stratégiques que l'on souhaite accompagner dans leurs enjeux de digitalisation en tant qu'opérateur du Smart World. Et nous souhaitons d'ores et déjà préparer idéalement le Groupe pour le futur, au-delà de 2025.

Boursier.com : Des acquisitions seront nécessaires pour parvenir aux 800 ME de chiffre d'affaires fixés. Quelle est la cible type recherchée ?

En effet c'est aussi un point important de notre stratégie : poursuivre de manière offensive notre croissance par acquisitions. En effet, le niveau de maturité actuel de nos marchés incite à la consolidation et crée ainsi de nombreuses opportunités d'acquisition. Nos critères sont parfaitement en lignes avec les autres piliers stratégiques du plan, avec une volonté consolider notre leadership en renforçant la présence internationale de nos activités actuelles, ou en investissant des marchés de niche adjacents. Enfin, avec la technologie au coeur de ce nouveau plan, nous considérons également la possibilité d'élargir notre offre " smart " par l'acquisition ciblée de sociétés nous apportant des briques ou solutions technologiques à forte valeur ajoutée.
V.B.

Boursier.com : Quels leviers comptez-vous actionner sur la durée pour parvenir aux 9% de marge d'EBITDA ?

Dans un premier temps, pour l'exercice 2021 (précisant au passage que ce sera le premier exercice de 12 mois qui coïncide avec l'année civile), nous anticipons un retour à situation plus normale ou " post-COVID " avec un CA autour de 500 ME, contre 441 ME en 2020 et une marge d'EBITDA supérieure à 6,5%, contre 5,9% en 2020. L'amélioration de notre rentabilité sera principalement portée par 1-la part plus importante représentée par notre offre " smart/connectés " à plus forte valeur ajoutée, faisant plus que compenser l'augmentation de nos investissements en R&D, et 2- la contribution positive de nos acquisitions. Notre meilleure efficience industrielle constitue enfin un autre facteur important d'amélioration de notre performance financière.
V.B.

Boursier.com : Le plan 2025 prévoit-il une distribution des résultats d' 1/3 des bénéfices comme Lacroix l'a mis en oeuvre ces dernières années ?

Effectivement, un juste retour au soutien de nos actionnaires, comme de l'ensemble de nos parties prenantes, a toujours fait partie de nos priorités. C'est la raison pour laquelle nous avons notamment prévu de conserver un dividende certes réduit de 20% au titre de l'exercice 2020, et ce, malgré le caractère tout à fait exceptionnel de cet exercice. Notre plan prévoit ainsi de maintenir autour de 30% le taux de distribution du résultat net sur la durée du plan. Comme évoqué, cette décision s'inscrit dans une démarche plus globale de responsabilité d'entreprise face à l'ensemble de ses parties prenantes - ses actionnaires bien sûr, mais aussi et surtout ses salariés, eux-mêmes actionnaires à plus d'un tiers. Conscients qu'ils sont une véritable force pour le Groupe, nous visons pour nos 4 000 collaborateurs d'ici à 2025 un taux de satisfaction interne supérieur à 75%.
V.B.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 septembre 2021 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/08/2021

Mieux que prévu...

Publié le 03/08/2021

BNP Paribas monte encore de 0,4% à 51,18 euros ce mardi, alors que le broker BofA a réhaussé d'un euro son objectif de cours sur la banque de 69 à 70...

Publié le 03/08/2021

BP domine le FTSE 100 aujourd'hui à Londres, s'adjugeant une hausse de 3% à 298,45 pence après la publication de ses résultats trimestriels. Ainsi, sur les trois mois s'achevant au 30 juin, la…

Publié le 03/08/2021

Atos a été positionné par Gartner parmi les leaders du Magic Quadrant pour les services d'externalisation des datacenters et la gestion des...

Publié le 03/08/2021

TotalEnergies et ses partenaires ont pris la décision d’investissement permettant de lancer la quatrième phase du projet Mero (bloc de Libra), situé en eaux profondes à 180 kilomètres des…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne