Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 184.10 PTS
-
6 215.00
-
SBF 120 PTS
4 873.80
-
DAX PTS
15 234.36
-
Dow Jones PTS
33 677.27
-0.2 %
13 986.49
+0. %
1.196
+0.1 %

Entretien avec Véronique Riches-Flores, Economiste, fondatrice de RichesFlores Research

| Boursier | 125 | Aucun vote sur cette news

Les titres "Value" ont déjà bien fait leur part!

Entretien avec Véronique Riches-Flores, Economiste, fondatrice de RichesFlores Research

Boursier.com : Les craintes d'un retour rapide de l'inflation sont-elles légitimes?

V. R-F. : A brève échéance, l'inflation va se matérialiser en raison de l'effet de base évident qui va jouer par rapport à l'année 2020. Mais elle se matérialise déjà aussi à travers les prix industriels, et pourrait trouver un relais dans les services en cas de normalisation des conditions sanitaires. Concernant l'industrie, ce changement des prix s'explique en partie par le fait que la demande a été relativement soutenue grâce au transfert de dépenses qui ne pouvaient se faire dans les services, mais aussi en raison de la hausse des prix des matières premières. Or, les entreprises industrielles parviennent à répercuter cette hausse de coûts sur leur prix.

Boursier.com : Le phénomène que vous décrivez est conjoncturel, mais sur plus longue période, y a t-il un risque?

V. R-F. : Ce n'est pas ma lecture : la décélération des loyers et la poursuite du mouvement de digitalisation dans le secteur des services, fondamentalement déflationniste de par ses conséquences sur l'emploi, ne plaide pas pour une inflation conséquente à moyen terme. Je pense qu'on surestime les effets des politiques de relance keynésiennes et schumpétériennes sur les perspectives industrielles et donc sur l'inflation.

Boursier.com : Le risque ne vient-il pas des prix des matières premières, pétrole en tête qui ont bondi...

V. R-F. : Le marché des matières premières semble très spéculatif, dopé par les liquidités des banques centrales et les espoirs sur la relance. Au-delà, les questions géopolitiques pourraient contribuer à la hausse des prix des matières premières : la "guerre" que se livrent les grandes puissances économiques pour l'accès aux ressources de base s'intensifie incontestablement. Pour l'instant, concernant le pétrole, le consommateur digère bien la hausse, notamment parce qu'il n'emploie plus ou bien moins son véhicule pour aller au travail.

Boursier.com : Vous écrivez que les risques de perte de contrôles des banques centrales se multiplient, eu égard à la remontée des taux et tablez sur de premières hausses des taux directeurs dès mi-2022... Voyez-vous Fed et BCE agir dans la même séquence?

V. R-F. : Les rythmes de croissance vont s'accentuer en 2021, l'inflation pousse pour des raisons conjoncturelles, avec potentiellement le relais constitué par les hausses de prix dans les services en cas de réduction des contraintes sanitaires. La Fed devrait agir en premier, la politique budgétaire du gouvernement américain étant supposée beaucoup plus massive qu'en Europe. Au regard de cette politique de relance massive, le degré d'accommodation de la politique monétaire de la Fed paraîtra sans doute excessif au moment de la reprise. On devrait rapidement assister à une modification des anticipations de taux de membres de la Fed. Dans un tel contexte, alors que l'économie se remettra de la crise, la BCE devra aussi changer de ton avec quelques mois de décalage sur la FED. Elle pourrait être incitée à relever graduellement son taux de dépôt, aujourd'hui à -0,5%.

Boursier.com : Pourquoi considérez-vous que les valeurs "Value " ont déjà "bien fait leur part" ?

V. R-F. : Le rattrapage des valeurs décotées semble conséquent et la remontée des taux d'intérêt pourrait se poursuivre ce qui signifie que les entreprises les plus endettées vont avoir du mal. Le marché a parié sur une belle reprise des sociétés "value" et elles ne seront peut-être pas en mesure de faire face à cette remontée des taux et de développer des plans d'investissements à la hauteur des attentes. Certains sous-secteurs "value" comme les bancaires devraient toutefois être épargnés.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/04/2021

Dassault Systèmes, "the 3DEXPERIENCE Company", leader mondial des logiciels de création 3D, de maquettes numériques en 3D et de solutions de gestion...

Publié le 13/04/2021

Composé de personnalités reconnues, le Comité d'Orientation et de Prospective de Gecina a pour mission d'apporter à la société une réflexion sur les...

Publié le 13/04/2021

GTT annonce avoir reçu une commande de la part de son partenaire le chantier naval chinois Hudong-Zhonghua Shipbuilding (Group) Co...

Publié le 13/04/2021

Composé de personnalités reconnues, le Comité d’Orientation et de Prospective de Gecina a pour mission d’apporter à la société une réflexion sur les tendances les plus significatives du…

Publié le 13/04/2021

Le chiffre d’affaires d'Ester du premier trimestre s’établit à 31 millions d'euros, en croissance de 14% à taux de change constant et de 10% à taux de change courant. La spécialisée dans…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne