En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 552.34 PTS
+0.03 %
5 543.00
-0.12 %
SBF 120 PTS
4 380.30
+0.15 %
DAX PTS
12 260.07
+0.26 %
Dowjones PTS
27 154.20
-0.25 %
7 834.90
-0.88 %
1.122
+0.00 %

Entretien avec Stéphane Levy, Stratégiste et responsable de l'Innovation chez Chahine Capital

| Boursier | 142 | Aucun vote sur cette news

Notre stratégie "Momentum" consiste à acheter les titres qui progressent afin de générer une surperformance

Entretien avec Stéphane Levy, Stratégiste et responsable de l'Innovation chez Chahine Capital

Boursier.com : Présentez-nous le fonds Digital Stars Europe que vous gérez sous une méthode quantitative...

Notre fonds a été lancé en 1998 dans une optique 100% Momentum, autrement dit ne tenant compte que du comportement du Marché, grâce à une stratégie propriétaire, de stock-picking sur les actions européennes. Un gérant ne peut objectivement pas connaître en détail les 2000 valeurs qui composent l'univers d'investissement en Europe et développe des biais évidents comme, entre autres, celui de son pays, généralement surreprésenté dans son portefeuille. La puissance du modèle " Quant " réside dans sa rationalité et sa capacité à se dégager des convictions des gérants. Avec ce modèle, on ne tombe pas amoureux des valeurs, ce qui est généralement dangereux. L'objectif de notre méthode est de se concentrer sur les " stars " qui surperforment et de s'accaparer cette surperformance.
S.L.

Boursier.com : La gestion quantitative est-elle à rapprocher de la gestion active ou bien de la gestion passive ?

La gestion quantitative consiste à mettre en oeuvre de manière automatisée une gestion active, indépendante des indices de référence. Il peut donc y avoir une confusion, mais il faut considérer la gestion quantitative comme une gestion active disciplinée et rationnelle... Deux écueils sont à éviter : le trading haute fréquence et la méthode "boîte noire" incompréhensible, autrement dit l'agrégation de plusieurs modèles qui aboutit à une stratégie qui n'explique plus ce qui guide les marchés...
S.L.

Boursier.com : Concrètement, qu'est-ce qui distingue votre stratégie Momentum de celle des autres fonds Momentum?

Notre stratégie Momentum consiste à acheter les titres qui progressent, en les identifiant précocement, afin de générer une surperformance par notre stock-picking. On laisse forcément de la performance au début le temps de valider la détection de la valeur " star " et à la sortie, le temps d'identifier qu'elle quitte ce statut. Ce qui nous distingue de la gestion Momentum classique, ce sont les arbitrages mensuels du portefeuille et la poche " Earnings Momentum", autrement dit fondée sur la progression des bénéfices, sans tenir compte du parcours des titres. Elle représente 30% du fonds. Enfin, mentionnons, notre procédure d'exception "lissage des ponts d'inflexion" qui consiste à réduire nos paris actifs quand les perspectives de notre approche Momentum sont jugées statistiquement moins favorables.
S.L.

Boursier.com : Quelles sont les performances du fonds ?

Depuis sa création fin 98, Digital Stars Europe affiche une progression annualisée de 9%, soit 2 fois mieux que le MSCI Europe NR qui affiche +4,5%. Le fonds comporte 140 valeurs, soit un bon compromis entre un portefeuille de moins de 100 valeurs, trop concentré et d'un trop grand nombre de valeurs qui ne permettrait aucune surperformance. L'approche systématique Momentum est un facteur reconnu de surperformance, quelle que soit l'orientation du marché.
S.L.

Boursier.com : Quelles sont les périodes durant lesquelles le fonds souffre en général ?

Ce sont en fait les changements de tendance qui sont les plus néfastes au fonds, passage d'un marché haussier à un marché baissier ou inversement, préférence pour les valeurs de croissance/value etc... Lorsque notre indicateur propriétaire de Momentum économique est en baisse, le fonds sousperforme en moyenne de -6,2% annuellement : cela s'est vu en 2008 (-4,7% par rapport au MSCI Europe NR) ou 2018 (-8,9% par rapport au MSCI Europe NR). Mais la surperformance est bien supérieure lorsque le Momentum économique s'améliore (+9% ces années-là en moyenne) et encore supérieure en cas de momentum économique stable (+13,4% en moyenne).
S.L.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2019

Le chiffre d'affaires de Nanobiotix au titre du second trimestre 2019 est de 31,9 KE...

Publié le 19/07/2019

Derichebourg a signé un contrat de prêt de 130 millions d’euros avec la Banque européenne d’investissement, destiné à contribuer au financement à long terme d’un programme pluriannuel…

Publié le 19/07/2019

Le chiffre d’affaires de Nanobiotix au titre du second trimestre 2019 est de 31 900 euros contre 77 300 un an plus tôt. Il provient de la refacturation des frais partagés liés à l’organisation…

Publié le 19/07/2019

Les investissements de ce programme pluriannuel concerneront principalement l'amélioration des taux de valorisation des matières traitées

Publié le 19/07/2019

Le mnémonique deviendra ALUNT