Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 385.14 PTS
+1.54 %
6 412.50
+2.16 %
SBF 120 PTS
5 007.76
+1.48 %
DAX PTS
15 416.64
+1.43 %
Dow Jones PTS
34 382.13
+1.06 %
13 393.12
+2.17 %
1.214
-0.01 %

Entretien avec Sébastien Clerc, Directeur Général de Voltalia

| Boursier | 902 | 4.33 par 3 internautes

Entièrement mobilisés sur notre objectif 2023

Entretien avec Sébastien Clerc, Directeur Général de Voltalia

Boursier.com : Vos ambitions 2023 de capacité en exploitation et en construction, sont déjà totalement sécurisées. Au-delà de leur bonne exécution, comptez-vous donner de nouvelles ambitions au Marché, au-delà de cette date ?

L'année 2020 a été marquée par une crise sanitaire et économique posant des défis multiples, à chacun comme à Voltalia. Mais elle est aussi pour nous une année aux nombreux succès, notamment commerciaux avec l'ajout d'un peu plus d'un gigawatt à notre portefeuille de contrats. Il représente désormais 6,5 milliards d'euros de revenus futurs sous contrat : 28 fois notre revenu 2020. Cela donne beaucoup de visibilité. Globalement, 2020 a permis de mettre en évidence la solidité de notre modèle d'activité. Quant à l'après 2023, chaque chose en son temps ! Nous sommes entièrement mobilisés sur notre objectif 2023. Nos ambitions à plus long terme dépendront de l'évolution de nos marchés, pays par pays.
S.C.

Boursier.com : Quelle est la situation de votre bilan aujourd'hui ?

Le bilan de Voltalia à fin 2020 atteint 1,8 milliard d'euros, en croissance de +34 % à taux de change constants et de +13% après prise en compte de la dévaluation du réal brésilien qui a clôturé l'exercice 2020 à un cours de 6,37 BRL/EUR contre 4,51 BRL/EUR au 31 décembre 2019. La hausse des actifs du groupe est essentiellement liée à l'augmentation du portefeuille de centrales en exploitation et en construction, avec des immobilisations en augmentation de +19,4%. Cette croissance aurait été nettement plus forte encore sans l'effet de la baisse du réal brésilien face à l'euro. La trésorerie à fin 2020 s'établit à 220 millions d'euros. Ce niveau élevé est à ramener à une dette financière totale de 839 millions d'euros à fin 2020, en hausse limitée de +28% du fait de la baisse du réal brésilien, monnaie d'emprunt de chacune des centrales situées dans le pays. Le levier d'endettement (Dette financière / (fonds propres + dette financière) ) est toujours très modéré, à 55%. Au regard de notre situation financière très saine à fin décembre 2020 et des moyens financiers encore renforcés par la levée, début janvier 2021, de 200 millions d'euros sous forme d'obligations convertibles vertes émises à des conditions très attractives, nous disposons de tous les atouts pour poursuivre sa trajectoire de croissance forte et rentable.
S.C.

Boursier.com : Toutes vos capacités futures annoncées sont-elles aujourd'hui financées ?

Oui tout à fait nous avons lancé une augmentation de capital de 376 millions d'euros en 2019 qui nous permet de financer nos ambitions 2023.
S.C.

Boursier.com : Vous continuez vos développements en Albanie. Quels sont les atouts de ce pays ? Etes-vous exposés au Lek ?

Oui nous sommes ravis d'avoir remporté lundi dernier la concession de 30 ans sur un deuxième projet solaire en Albanie. Appelé Spitalla, il est d'une capacité de 100 mégawatts, dont 70% de la production sera vendue à travers un contrat de 15 ans conclu avec l'opérateur public FTL. Le reste de l'énergie sera vendue selon les termes d'un autre contrat long-terme négocié avec un opérateur privé. La centrale de Spitalla sera mise en service en 2023. Nous serons le développeur, constructeur et exploitant du projet. Il s'agit du second appel d'offres photovoltaïque lancé par l'Etat albanais en l'espace de moins d'un an. Et, pour la deuxième fois, nous remportons l'intégralité de la puissance offerte. En mai 2020, il s'agissait du projet de 140 mégawatts de Karavasta. Les deux projets, situés à quelques dizaines de kilomètres, bénéficieront d'un calendrier de mise en oeuvre coordonné et d'importantes synergies pendant la construction comme tout au long de la période d'exploitation. Nous sommes présents dans le pays depuis 2018 via notre activité de construction et de maintenance de centrales solaires pour des clients tiers, ce qui nous a d'ailleurs permis d'acquérir une excellente connaissance du pays. Un atout majeur aussi est que l'Albanie bénéficie d'un ensoleillement exceptionnel qui permet un rendement élevé des centrales solaires.
S.C.

Boursier.com : La croissance externe sera-t-elle au menu en 2021 ?

Depuis 15 ans, la croissance organique est le moteur principal de Voltalia, et de très loin. Mais nous avons réussi plusieurs acquisitions significatives, principalement Martifer Solar en 2016 et Helexia en 2019. En parallèle, Voltalia cède tous les ans des volumes importants de projets prêts à construire, en même temps que des prestation de construction et d'exploitation maintenance : c'est notre business model intégré. Il est adapté à un secteur qui poursuit petit à petit son mouvement de consolidation. Nous continuerons donc comme par le passé à être attentifs aux opportunités d'acquisitions.
S.C.

Boursier.com : Vous annoncez un retrait du Myanmar. Quel est le coût?

Suite à la dégradation de la situation politique et humanitaire, nous avons décidé de nous retirer du Myanmar là où nous opérons depuis 2018 via de la fourniture d'électricité pour 156 tours télécom. Nous avons entamé les démarches pour mettre fin à nos activités sur place. D'ici là, nous suivons de très près la situation et nous continuons à mettre tout en oeuvre pour garantir la santé, la sécurité et la sûreté de nos collaborateurs et de nos sous-traitants durant cette période.
S.C.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 4.33
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 mai 2021

CODE OFFRE : FLASH21

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : FLASH21 lors de votre ouverture de compte.

Du 1er au 31 mai 2021

MIEUX QUE GRATUIT ?
"Un ordre de bourse qui vous rapporte"

Tradez gratuitement et recevez 1€ par ordre exécuté
sur tous les produits de la gamme Morgan Stanley*
Valable sur tous les ordres >= à 500€*, offre limitée à 200€

Découvrir l'offre

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Communication à caractère promotionnel. *Voir conditions de l'offre.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/05/2021

Ivalis a ainsi réussi à recouvrer un niveau d'activité proche de celui de l'exercice 2020-21 au cours du second semestre

Publié le 14/05/2021

Videlio a réalisé un chiffre d’affaires de 52,1 millions d’euros au premier trimestre 2021, en repli de 5,9 % à périmètre publié par rapport à celui du premier trimestre 2020 et de 6,9…

Publié le 14/05/2021

Les produits retraités des activités de Touax se sont élevés à 24,6 millions au premier trimestre 2021, en recul de 4,2%. Les activités en propriété ont progressent de 3,2% à 23,06 millions…

Publié le 14/05/2021

A la suite de l’intrusion détectée sur son réseau informatique, Laurent Perrier a annoncé avoir immédiatement engagé toutes les mesures nécessaires pour rétablir son activité dans les…

Publié le 14/05/2021

Touax constate que les effets de la crise sanitaire demeurent limités

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne