Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 568.82 PTS
+1.35 %
6 559.50
+1.25 %
SBF 120 PTS
5 139.37
+1.26 %
DAX PTS
15 669.29
+1. %
Dow Jones PTS
35 061.55
+0.68 %
15 111.79
+1.15 %
1.177
+0. %

Entretien avec Romain Boscher, Responsable mondial des investissements en actions de Fidelity International

| Boursier | 72 | Aucun vote sur cette news

Positifs sur les marchés actions à court terme mais...

Entretien avec Romain Boscher, Responsable mondial des investissements en actions de Fidelity International

Boursier.com : Quelle est votre vision de la fin d'année pour les marchés actions?

Nous demeurons positifs, à court terme, quant à l'évolution des marchés actions pour des raisons structurelles. Et en premier lieu parce que les fondamentaux demeurent bons, en l'occurrence les bénéfices record des entreprises. Ils ne s'avèrent pas seulement en forte hausse par rapport à ceux de l'année 2020, qui à mon sens ne comptent pas, mais bien par rapport à ceux de 2019. Et surtout le rythme de révision à la hausse reste soutenu! On constate aussi qu'ils n'ont pas, non plus, touché le point bas de 2008 en raison des aides publiques massives et rapides.
R.B.

Boursier.com : Quelles sont vos anticipations en la matière?

Nous attendons, à ce jour, 24% de hausse des bénéfices 2021 par rapport à 2019. Il faut noter que tous les secteurs économiques repartent fort, mis à part l'industrie pour laquelle les bénéfices devraient reculer par rapport à 2019, et que cela concerne aussi tous les continents. Certes, l'Europe est moins favorisée, mais on parle tout de même de près de 12% de croissance des anticipations de bénéfices 2021 par rapport à 2019 et les valorisations y sont plus abordables!
R.B.

Boursier.com : Quid des profits au-delà de 2021?

Nous tablons, à ce stade, sur une poursuite de la progression des profits en 2022 (+10,5%), mais nous pensons qu'à partir de cette date, des tensions pourraient voir le jour sur les marges des entreprises, avec un atterrissage ou une normalisation en 2023. Le retour à une croissance économique "normative" après le rebond post-crise nous le fait penser. De plus, les profits des entreprises ne bénéficieront plus des boosters qu'ont été, par le passé, les baisses d'impôts sur les bénéfices et les diminutions des charges financières liées aux baisses des taux d'emprunts.
R.B.

Boursier.com : Faites-vous partie de ceux qui craignent un retour durable de l'inflation?

L'inflation sera transitoire en 2021 selon nous. En sortie de crise, il n'est pas illogique de constater des chiffres de ce niveau. Mais nous n'avons pas de crainte concernant l'inflation pour l'ensemble de 2021. Pour que la situation commence à inquiéter, il faudrait la double condition que l'inflation soit supérieure à 3% et qu'elle continue de progresser. Au-delà, de 2021, il faudra être vigilants...
R.B.

Boursier.com : Etes-vous à l'aise avec les niveaux actuels de valorisation sur les marchés ?

Les valorisations tendues de certaines valeurs de croissance peuvent apparaître inquiétantes. Nous avons préféré les vendre pour nous positionner sur des valeurs de croissance moins chères. Et au sein des valeurs décotées, dites "value", nous avons fait le choix des cycliques. Nous ne sommes donc pas "tout croissance " ou "tout value" ! Mais "à la fois" croissance et cycliques... Notamment en arbitrant en faveur d'acteurs européens dont les titres sont moins chers que leurs homologues américains. Par exemple Volkswagen au détriment de Tesla...
R.B.

Boursier.com : Voyez-vous d'autres facteurs de soutien des marchés?

Les taux d'intérêt devront demeurer faibles pour soutenir la masse considérable de dettes, sous peine de faire dérailler dérayer le système! Les actions devraient donc dont conserver leur avantage en termes de rendement. De plus, les flux ne sont pas amenés à diminuer selon moi : les banques centrales ne se pressent pas pour stopper leurs mesures de soutiens et les particuliers, venus nombreux en bourse pour investir leur épargne forcée, ont bénéficié de la hausse des marchés, ce qui les incite à investir encore. La demande en actions devrait donc se maintenir. Certes, nous avons également constaté un excès dans l'offre , portée par de nombreuses IPOs et des Spacs etc... Mais les valorisations, finalement, se sont tendues.
R.B.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 juillet 2021 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2021

Dans le cadre du contrat d'émission de Bons d'Emission d'Obligations Convertibles en Actions avec Bons de Souscription d'Actions Attachés (« BEOCABSA ») conclu entre DBT SA et Park Capital en date…

Publié le 23/07/2021

10h00 en AllemagneIndice Ifo du climat des affaires en juillet16h00 aux Etats-UnisVentes de logements neufs en juinsource : AOF

Publié le 23/07/2021

Comme au trimestre précédent, Intel a présenté des résultats meilleurs qu'anticipé, mais les revenus tirés des très rentables puces pour centres de données continuent de baisser. En…

Publié le 23/07/2021

FAURECIAL'équipementier automobile publiera (avant Bourse) ses résultats du premier semestre.ICADELe groupe immobilier publiera (avant Bourse) ses résultats du premier semestre.LAGARDERELe groupe…

Publié le 23/07/2021

Le chiffre d'affaires du groupe JAJ sur l'exercice est en recul de 4,8% sur l'exercice 2020/2021 à 19,2 ME...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne