5 399.45 PTS
-0.51 %
5 402.0
-0.47 %
SBF 120 PTS
4 305.68
-0.44 %
DAX PTS
13 144.49
-0.30 %
Dowjones PTS
24 631.86
+0.52 %
6 411.04
+0.43 %
Nikkei PTS
22 758.07
-0.47 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Entretien avec Régis Lefort, Associé-fondateur de Talence Gestion

| Boursier | 104 | Aucun vote sur cette news

Renault, ALD, Vallourec...

Entretien avec Régis Lefort, Associé-fondateur de Talence Gestion

Boursier.com : A l'approche de la fin d'année, êtes-vous satisfait des performances des indices ?

A ce stade, 2017 aura été une bonne année pour les marchés actions. On retient l'amélioration macroéconomique en Europe qui représente un fort catalyseur pour les indices. Les perspectives bénéficiaires ont été revues en hausse tout au long de l'année ce qui montre bien que la situation évolue de manière favorable. Par ailleurs, on observe une relative stabilité des parités monétaires et le maintien d'un environnement de taux bas.
R.L.

Boursier.com : Craignez-vous une correction sur les marchés ?

Le marché américain atteint des sommets mais le haut de cycle peut se prolonger encore aux Etats-Unis. A court terme, nous ne voyons pas de correction violente sur les indices. On surveillera tout de même la problématique de la dette dès lors que les taux vont remonter. En Europe, l'environnement économique est favorable avec une valorisation des actions encore raisonnable. Par ailleurs, la faiblesse de la volatilité peut inciter les investisseurs particuliers à être plus actifs sur les marchés actions. On note aussi que la flat tax et la réforme de l'ISF constituent des éléments de soutien pour les actions.
R.L.

Boursier.com : Vous avez une importante pondération en Renault, pourquoi ?

Les perspectives de Renault sont favorables avec une valorisation qui demeure faible. La stratégie est convaincante et elle est bien exécutée. La feuille de route du constructeur est ambitieuse avec une amélioration en vue de la marge opérationnelle. Le groupe de Billancourt est moins cyclique qu'auparavant avec le poids plus important des pays émergents et son avance dans les véhicules électriques.
R.L.

Boursier.com : Quel autre titre vous apparaît faiblement valorisé aujourd'hui ?

L'action ALD est mal aimée depuis son introduction en Bourse de Paris. Le marché se focalise sur le diesel qui représente 80% de la flotte de l'entreprise. Mais la revente des voitures diesel continue de s'effectuer correctement... Le développement international d'ALD est bien mené avec une stratégie d'acquisitions intéressantes qui contribue à structurer le marché. La société est bien gérée avec un bon savoir-faire. Le titre ALD est peu cher à 9 fois les attentes bénéficiaires 2017. Il s'agit d'une valeur de croissance qui se négocie avec les ratios d'un dossier value...
R.L.

Boursier.com : Quels sont les dossiers cycliques qui vous intéressent ?

Le secteur cyclique permet de jouer la reprise du cycle économique en Europe. Eramet affiche des ratios relativement faibles malgré l'impact positif des mesures de restructuration. La société a un intéressant projet de diversification dans le lithium, un métal qui bénéficie d'excellentes perspectives de développement. Les multiples d'Eramet sont abordables alors que le nouveau management devrait apporter une nouvelle impulsion à l'entreprise. Le point bas semble passé sur Vallourec avec une amélioration progressive de la situation. Les usines situées au Brésil et en Chine renforcent la compétitivité de la société. Le dossier Vallourec est une proie des hedges funds qui le maintiennent jusqu'ici sous pression, mais il est intéressant pour jouer une reprise des investissements des compagnies pétrolières qui viendra nécessairement.
R.L.

Boursier.com : Quels sont les small et midcaps que vous appréciez ?

Quelques prises de bénéfices sont récemment intervenues dans un contexte où certaines valorisations commençaient à se tendre. Nous venons de profiter du placement effectué sur Direct Energie pour renforcer cette ligne. Après la cession partielle de titres effectuée par le management, Solutions30 est revenu vers des niveaux séduisants. SQLI est une valeur bien gérée avec un bon potentiel, malgré la déception du premier semestre. NetBooster est la première ligne du fonds Talence Sélection PME dédié aux petites valeurs. Le rapprochement avec Artefact est une opération salutaire et prometteuse. Les nouveaux dirigeants de NetBooster ont une vision très claire de l'avenir de la société avec une feuille de route ambitieuse...
R.L.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2017

Le Conseil des ministres a décidé de nommer Augustin de Romanet, PDG du groupe ADP (Aéroports de Paris), président du conseil d'administration du domaine national de Chambord, indique le…

Publié le 13/12/2017

A 08h45 en FranceIndice définitif de l'inflation de novembre.Créations d'entreprises en novembre.A 09h00 en FranceIndice flash des directeurs d'achat (PMI) Composite d'IHS-Markit pour décembre.A…

Publié le 13/12/2017

Target va acquérir Shipt, une plateforme en ligne spécialisée dans la livraison dans la journée, pour 550 millions de dollars. La technologie sera intégrée dans tous les magasins du groupe et…

Publié le 13/12/2017

Le Conseil des ministres a décidé de nommer Augustin de Romanet, PDG du groupe ADP (Aéroports de Paris), président du conseil d'administration du domaine national de Chambord, indique le…

Publié le 13/12/2017

Passerelle entre l'imprimé et le smartphone

CONTENUS SPONSORISÉS