Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 742.25 PTS
-0.17 %
6 743.5
-0.1 %
SBF 120 PTS
5 172.71
-0.12 %
DAX PTS
14 529.39
+0.27 %
Dow Jones PTS
34 429.88
+0.1 %
11 994.26
-0.4 %
1.054
+0. %

Entretien avec Philippe Uzan, CIO Global Asset Management chez iM Global Partner

| Boursier | 916 | Aucun vote sur cette news

Les sociétés aux valorisations stratosphériques nous paraissent vraiment à éviter...

Entretien avec Philippe Uzan, CIO Global Asset Management chez iM Global Partner

Boursier.com : Anticipez-vous une accélération du " tapering " de la Fed et combien de hausses de taux en 2022 selon vous ?

Compte tenu à la fois des déclarations récentes des officiels de la Réserve Fédérale, M. Powell en tête, et des publications récentes sur l'inflation et le marché de l'emploi, la confirmation d'un " faster taper " que celui annoncé début novembre est une quasi-certitude. Cela permettra à la Fed de se donner plus de flexibilité sur le calendrier de hausse des taux directeurs pour 2022 puisqu'elle a clairement indiqué que cette seconde phase ne démarrerait qu'une fois le tapering achevé. Combien de hausses par la suite ? La banque centrale américaine ne le sait sans doute pas elle-même et c'est en soi une nouveauté, elle aura sans doute l'oeil rivé à la fois sur l'évolution des prix et celle des marchés financiers, en particulier des anticipations d'inflation. Les marchés, à ce stade, intègrent quasiment 3 hausses de 25 points de base en 2022, ce qui semble une hypothèse crédible.
P.U.

Boursier.com : Les anticipations de hausses de bénéfices pour 2022 (globalement +7 à +8%) sont-elles à vos yeux crédibles ?

Après les progressions spectaculaires des bénéfices en 2021, près de 50% par rapport en 2020 aux Etats-Unis et un rebond encore plus fort en Europe, la hausse des profits en 2022 devrait en effet se normaliser en grande partie. Toutefois, avec une croissance nominale des grandes économies au-delà des 5% qui est une variable clef pour les résultats des entreprises, le consensus de 7 à 8% semble légèrement conservateur et surtout reflète mal le fait que certains secteurs cycliques (énergie, valeurs industrielles) auront à nouveau des croissances bénéficiaires bien supérieures à 20%.
P.U.

Boursier.com : Le potentiel de hausse des marchés actions est-il réduit pour 2022 ?

L'année 2021, en particulier outre Atlantique, caractérisée par une hausse très nette et une volatilité assez réduite sera clairement difficile à reproduire en 2022 : la progression des bénéfices sera de bien moindre ampleur, la politique monétaire US moins accommodante, et des pans entiers des marchés traitent sur des multiples de valorisation élevés difficilement soutenables. Le potentiel des indices boursiers apparaît donc comme plus limité mais le potentiel de surperformance de la gestion active est plus élevé après une performance 2021 expliquée principalement par une poignée de valeurs. Notons également que le potentiel des marchés obligataires de bonne qualité est encore bien plus faible avec des niveaux de taux d'intérêt encore très faibles et un risque de remontée des parties longues des courbes.
P.U.

Boursier.com : Quels sont les principaux risques pour les marchés actions en 2022 ?

Le risque principal pour les actions, celui de l'anticipation d'une récession économique, paraît très faible aujourd'hui : l'immense majorité des indicateurs avancés plaide pour une poursuite de l'expansion du cycle. Néanmoins, l'inflation est un risque pour le leadership en place depuis plusieurs années sur les marchés. Ces derniers semblent être restés convaincus que la croissance va redevenir rapidement atone et l'inflation s'estomper alors que les éléments commencent à se multiplier pour indiquer un changement de régime vers une croissance nominale durablement soutenue, en particulier aux Etats-Unis. La matérialisation de ce scénario pourrait peser sur la valorisation absolue des secteurs les plus chers et dont le poids est élevé dans les indices. La diminution de la prévisibilité de la politique monétaire de M. Powell est également une source de volatilité pour 2022. Enfin, les zones de tensions potentielles géopolitiques restent nombreuses.
P.U.

Boursier.com : L'année 2022 peut-elle signer le retour en grâce des titres " value " ?

La meilleure phase pour les titres les plus value est déjà derrière nous, c'est celle des premiers mois de sortie de récession. Dans une phase de milieu de cycle, dans chaque secteur, ce sont souvent les titres de bonne qualité qui surperforment ceux de mauvaise qualité, surtout ceux dont les métriques de valorisation restent raisonnables. Il faut noter également que certains secteurs cycliques comme l'industrie ou l'énergie, voire les financières devraient connaître des hausses moyennes de bénéfices bien supérieurs aux secteurs traditionnels de croissance comme la technologie. Les sociétés aux valorisations stratosphériques, parce que supposées représentatives du futur et des disruptions, nous paraissent vraiment à éviter.
P.U.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Bourse Direct vous souhaite la bienvenue
et vous offre vos frais de courtage*

Découvrir l'offre

Valable jusqu'au 03 janvier
*Voir conditions

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 29/11/2022

Les marchés obligataires offrent des opportunités intéressantes pour générer de l'alpha en 2023

Publié le 22/11/2022

Lagardère, M6, Tarkett, Neoen, Oeneo...

Publié le 16/11/2022

Nous avons réduit le risque de nos portefeuilles cette année et maintenons une allocation défensive

Publié le 09/11/2022

Nous sous-pondérons les actions européennes pour trois raisons...

Publié le 26/10/2022

Groupe Gorgé, Bénéteau, Jacquet Metals, Kaufman et Broad, Touax, Bilendi...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 02/12/2022

OL Groupe rappelle que la société Eagle Football Holdings LLC, contrôlée par John Textor, s'est engagée auprès de ses principaux actionnaires historiques (Pathé, IDG Capital et Holnest) à…

Publié le 02/12/2022

Par une décision en date du 1er décembre 2022, la High Court de Séoul a partiellement fait droit à l'appel de GTT contre l'ordonnance rectificative (corrective order) de la Korea Fair Trade…

Publié le 02/12/2022

Annulation de l'amende administrative de 9,5 millions d'euros

Publié le 02/12/2022

CatanaLe spécialiste des navires de plaisance communiquera ses résultats annuels.QuadientLe groupe spécialisé dans les logiciels et les consignes de colis automatiques annoncera son chiffre…

Publié le 02/12/2022

Cabasse, société française d’audio haute-fidélité de luxe, a annoncé le large succès de son augmentation de capital à l’occasion de son introduction en Bourse sur le marché Euronext…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Le PER, un allié pour votre retraite ?

Mardi 06 décembre
de 15h30 à 16h30


M'INSCRIRE GRATUITEMENT