Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 765.52 PTS
-0.44 %
6 773.0
-0.26 %
SBF 120 PTS
5 259.98
-0.46 %
DAX PTS
15 169.98
-0.61 %
Dow Jones PTS
34 580.08
-0.17 %
15 712.04
-1.74 %
1.131
0. %

Entretien avec Paul Jackson, Responsable de la recherche en allocation d'actifs chez Invesco

| Boursier | 105 | Aucun vote sur cette news

Les hausses de taux directeurs des banques centrales ne font plus baisser les marchés actions...

Entretien avec Paul Jackson, Responsable de la recherche en allocation d'actifs chez Invesco

Boursier.com : Comment abordez-vous la fin d'année ?

Nous surpondérons toujours les actions, mais les sous-pondérons aux Etats-Unis, marché que nous trouvons cher... Si on considère l'ensemble des grandes classes d'actifs, nous préférons l'immobilier aux actions, les actions au crédit Investment Grade, et ce dernier à la dette souveraine. Pour ce qui est des actions, nous demeurons confiants, dans la mesure où nous sommes dans une séquence où les bénéfices continuent de progresser, de même que les dividendes, et ce, plus rapidement que les prix... Mais nous entrons sans doute dans une phase plus difficile...
P.J.

Boursier.com : C'est-à-dire ?

Une normalisation du niveau de croissance est attendue et l'activité économique est déjà moins vigoureuse aujourd'hui qu'il y a 6 ou 9 mois. Pour autant, je ne pense pas que nous soyons en fin de cycle... En effet, des ressorts existent pour soutenir une poursuite de l'expansion de la croissance économique : la forte épargne des ménages laisse penser que les consommateurs ont les moyens de continuer à dépenser. Je pense que nous avons devant nous encore plusieurs années d'expansion, mais que le ciel ne sera pas toujours bleu...
P.J.

Boursier.com : La Fed peut-elle gripper la machine ?

Je ne pense pas que la Fed cherche à "tuer" ce cycle de croissance. Le niveau d'expansion de la masse monétaire américaine est considérable ! On ne retrouve un tel niveau qu'en Turquie ! Concernant les taux d'intérêt, je pense que le premier tour de vis pourrait intervenir mi-2022, alors que la majorité des observateurs misent plutôt sur la fin 2022.
P.J.

Boursier.com : Concernant les actions, quelle zone a votre préférence ?

Je pense que les marchés émergents présentent un potentiel d'appréciation intéressant. On constate que les bénéfices des sociétés y ont baissé depuis des années du fait notamment du recul des prix des matières premières. Or, désormais ces prix repartent à la hausse... En outre, personne ne veut investir en Chine en raison, entre autres, des mesures gouvernementales annoncées... C'est peut-être le moment d'y aller !
P.J.

Boursier.com : Doit-on redouter l'inflation pour les marchés actions ?

Historiquement, on constate qu'il n'y a pas de classe d'actifs pour traverser au mieux une période d'inflation, et on constate même depuis 20 ans que les hausses de taux directeurs des banques centrales ne font plus baisser les marchés actions, les investisseurs interprétant ces mouvements comme un signe de confiance dans l'économie. Dans le détail, on peut imaginer toutefois que les actions de croissance seront plus pénalisées que les titres "value", en cas d'inflation prononcée.
P.J.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/12/2021

Le Conseil d’administration d'Advicenne a décidé de soumettre à l’assemblée générale ordinaire des actionnaires du 21 janvier 2022, les projets de transfert de cotation de ses titres du…

Publié le 03/12/2021

Pharmagest a annoncé que Dominique Pautrat quittera ses fonctions de Directeur Général pour prendre la Présidence du Directoire de La Coopérative Welcoop, maison-mère de Pharmagest, à compter…

Publié le 03/12/2021

Suite à la survenance d’un problème qualité ayant affecté certaines de ses prothèses, Carmat a pris la décision de suspendre temporairement, à titre préventif, les implantations de son cœur…

Publié le 03/12/2021

Le Président du Conseil d'Administration de Pharmagest a proposé au Conseil d'Administration, réuni le 03 décembre 2021, la nomination suivante...

Publié le 03/12/2021

La société Foncière Volta envisage le rachat de tout ou partie de l'emprunt obligataire émis par la Société en deux tranches le 28 décembre 2017 et le...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne