5 241.66 PTS
+0.08 %
5 230.50
+0.09 %
SBF 120 PTS
4 192.26
+0.01 %
DAX PTS
12 569.17
+0.06 %
Dowjones PTS
22 394.24
+0.10 %
5 970.45
-0.34 %
Nikkei PTS
20 310.46
+0.05 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Entretien avec Paul Casson, Gérant du fonds Artemis Pan-European Absolute Return

| Boursier | 12 | Aucun vote sur cette news

Nous tablons sur une phase de surperformance du segment 'value'

Entretien avec Paul Casson, Gérant du fonds Artemis Pan-European Absolute Return

Boursier.com : Vous êtes positifs pour quant à l'évolution à venir des marchés actions. Pourquoi?

Les analystes se sont montrés trop prudents au début de l'année et ont, depuis, révisé à la hausse leurs prévisions de bénéfices. Il s'agit d'un changement clair et positif. Actuellement, les prévisions de croissance des bénéfices se situent à 19% et le rythme de croissance de ces bénéfices s'accélère. La publication des bénéfices du second trimestre va probablement faire apparaître une nouvelle série d'upgrades.
P.C.

Boursier.com : N'est-ce pas paradoxal de se positionner sur les valeurs cycliques en haut de cycle boursier ?

Le cycle boursier est haut car les indices ont été tirés par les titres technologiques et les titres de croissance de qualité qui sont devenus plus chers avec des valorisations qui ont dépassé la progression des bénéfices. Souhaiter gagner de l'argent dans ce contexte et suivre ces titres qui ne cessent d'augmenter dans le vain espoir que les valorisations n'ont pas d'importance n'est pas la bonne solution. Nous préférons nous concentrer sur des sociétés qui ont été à la traîne, ont l'air meilleur marché et affichent une croissance des bénéfices supérieur. Par exemple, les valeurs cycliques et financières. Voilà le paradoxe.
P.C.

Boursier.com : Mais les valeurs cycliques vont être plus exposées à tout retournement...

Ce sont les "upgrades" des actions cycliques qui sont en tête, tandis que les valeurs défensives sont à la traîne. Par conséquent, nous pensons que les valeurs gagnantes des neuf dernières années, à savoir les actions 'croissance de qualité', les titres 'bond proxy' ou les actions 'défensives chères' vont être exposées à une période beaucoup plus difficile. A l'inverse, nous tablons sur une phase de surperformance du segment 'value' des marchés européens. La relance économique est en bonne voie, même si la performance des valeurs cycliques ne reflète pas encore cette tendance. Nous nous trouvons donc dans une situation tout à fait inhabituelle : croissance économique positive, révisions robustes des prévisions de bénéfices, et valorisations toutefois très attrayantes des principaux secteurs du marché. Ceci va changer à un moment donné.
P.C.

Boursier.com : Ne craignez-vous pas un effet négatif sur les marchés actions des annonces à venir de possibles hausses de taux et resserrements des politiques monétaires des banques centrales, Fed et BCE ?

Les hausses d'intérêt ont un effet négatif sur toutes les valorisations d'actions car le taux d'actualisation lié aux bénéfices futurs a augmenté. Toutefois, lorsque les taux augmentent en réponse à une croissance plus élevée du PIB, l'impact négatif est compensé par le levier opérationnel sur les bénéfices engrangés grâce à une croissance des ventes acrrue. Mais ceci ne s'applique pas à tous les titres. Les gens ne tombent pas plus souvent malades quand la croissance s'améliore donc cela ne profite pas au secteur de la santé. De même, ils ne mangent ou ne boivent pas plus donc les titres liés au secteur alimentaire et des boissons n'en profitent pas. Mais ils achètent davantage de voitures, se font construire plus de logements, investissent plus dans les industries de transformation et empruntent davantage auprès des banques. Donc les titres cycliques peuvent plus que compenser les effets négatifs d'une hausse des taux d'intérêt car la demande pour les produits de ces sociétés augmente alors que ce n'est pas le cas pour les defensives.
P.C.

Boursier.com : Qu'est-ce qui vous rend optimiste pour les valeurs financières?

Les valeurs financières devraient contribuer le plus à la hausse des bénéfices cette année. La perspective d'une hausse des taux d'intérêt en Europe aura un impact positif sur le produit net bancaire des banques. Qui plus est, le volume de prêts des banques augmente en raison de la croissance des prêts accordés aux particuliers et aux sociétés. Le flux net de prêts bancaires octroyés au secteur non financier est positif depuis la mi-2015. Et pourtant, ceci ne se reflète pas dans les valorisations : les valeurs financières n'ont été moins chères que le marché que 6% du temps au cours des 40 dernières années! Les investisseurs sont peut-être lents à accepter que les banques européennes se soient entièrement relevées de la crise. A notre avis, le fait que la restructuration récente de banques en Espagne et en Italie n'ait pas déclenché un bouleversement plus profond du système bancaire devrait être considéré comme un signe de confiance dans les banques européennes.
P.C.

Boursier.com : Au sein du secteur bancaire que vous mettez en avant, et outre Allied Irish Banks, quelles valeurs vous apparaissent disposer du plus fort potentiel ?

Commerzbank, BBVA et Amundi sont trois autres financières qui disposent d'un fort potentiel de hausse.
P.C.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2017

SES-imagotag, spécialiste des solutions digitales pour le commerce physique et leader mondial des systèmes d'étiquetage électronique, a annoncé la signature d'un contrat avec les chaînes Elkjøp…

Publié le 20/09/2017

Le Bélier a réalisé au premier semestre 2017 un résultat net en baisse de 45% à 7,1 millions d'euros. Le résultat opérationnel des activités est en légère hausse à 20 millions. Il fait…

Publié le 20/09/2017

Cegeka entend doubler de taille dans les cinq ans

Publié le 20/09/2017

L'activité d'Aures au cours du premier semestre progresse de 11,7% à 42,4 ME...

Publié le 20/09/2017

  Communiqué de presse 20 septembre 2017             Conseil d'administration d'EDF : Nomination de Monsieur Maurice Gourdault-Montagne,…

CONTENUS SPONSORISÉS