En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 851.38 PTS
-0.05 %
4 858.50
+0.19 %
SBF 120 PTS
3 850.72
-0.04 %
DAX PTS
12 543.06
-0.12 %
Dow Jones PTS
28 363.66
+0.54 %
11 662.91
-0.02 %
1.182
-0.35 %

Entretien avec Patrick Seghin, PDG de Damartex

| Boursier | 891 | Aucun vote sur cette news

Il y a beaucoup plus dans Damartex que dans Damart...

Entretien avec Patrick Seghin, PDG de Damartex

Boursier.com : Pourquoi cette augmentation de capital de près de 30 ME?

Nous avons lancé, il y a un an, le plan "Transform to Accelerate" et nos équipes ont été frustrées par la rupture de la dynamique en mars dernier, liée au Covid. Nos magasins ont souffert comme tous les acteurs "retail". Et oui! Nous avons toujours pour ambition de poursuivre notre transformation pour accélérer, notamment sur le pôle "Home & Lifestyle" et le pôle Santé.
P.S.

Boursier.com : Doit-on vous attendre en matière de croissance externe? Notamment pour renforcer le pôle "Santé?

Oui! Nous avons mis le pied dans le secteur de la santé à domicile depuis quelques mois et voulons continuer à grandir dans ce domaine, grâce à des acquisitions ciblées. Nous l'avons fait avec Santéol en décembre 2019. Mais une partie de la levée de fonds servira aussi au financement de la continuation du plan de transformation. Notre forte croissance dans le digital réclame des fonds.
P.S.

Boursier.com : Comment voyez-vous le groupe à moyen terme?

Notre ambition demeure toujours de constituer un groupe "100% Séniors", mais de plus en plus équilibré. Si le groupe a commencé avec le textile et la marque Damart en 1953, il est aujourd'hui plus diversifié. Nous continuerons à nous développer sur le marché de la "Silver Economie", avec une forte croissance attendue sur le pôle "Santé", une croissance comprise entre 5 et 10% sur le pôle Home & Lifestyle et de 1 à 2% de progression sur le textile. La résilience qu'apportent les trois pôles est une vraie force.
P.S.

Boursier.com : Le textile sera t-il toujours présent dans le groupe à moyen terme?

Si les relais de croissance sont clairement sur les deux "nouveaux" pôles, nous avons toujours de grandes ambitions dans le textile, car nous pensons que les marques à valeur ajoutée, bien ciblées sur leurs clients, ont de l'avenir : Xandres, Damart et Afibel. Si le poids du textile demeure important dans notre chiffre d'affaires, notre vision est d'atteindre un plus grand équilibre. Transformer le pôle textile va prendre du temps, mais forts de ces trois marques, nous pensons qu'il y a véritablement une place à prendre sur le marché du textile pour les séniors.
P.S.

Boursier.com : Le premier trimestre reflète pleinement ce virage stratégique...

Les chiffres du premier trimestre correspondent assez à la stratégie du groupe : nous avons limité la casse sur le textile, avec une vraie différence selon le canal de vente : -16% pour les magasins et +35% pour le e-commerce. Alors que les deux autres pôles sont en croissance.
P.S.

Boursier.com : Quelle tendance observez-vous désormais sur les boutiques?

Le trafic demeure en baisse, mais le taux de conversion est en croissance, de même que le ticket moyen. Au total, c'est donc un chiffre d'affaires en magasin en recul de -16% au premier trimestre, presque totalement compensé par la croissance des ventes en ligne. Ce sont les magasins de centre-ville qui souffrent le plus, contrairement aux magasins de périphérie de villes.
P.S.

Boursier.com : L'augmentation de capital a t-elle des raisons financières?

Financièrement le groupe est solide. Nous avons renégocié nos "covenants" bancaires en juin. Nous disposons de lignes de crédit significatives et nous avons aussi décroché un PGE, de 80 ME, qui est plutôt une sorte d'assurance en cas de nouvelle dégradation de la situation sanitaire. La force du groupe réside dans son positionnement sur ces 3 pôles. La "Santé" et le "Home & Lifestyle" ne souffrent pas ou très peu du Covid.
P.S.

Boursier.com : Que manque t-il encore au groupe pour séduire le marché? Le titre, à 10 Euros, est loin de ses plus hauts au-dessus des 35 Euros...

Le groupe est sans doute encore trop perçu comme dépendant d'un marché en déclin : le textile. Les investisseurs raisonnent encore trop "Damart" et pas "Damartex"... Il y a beaucoup plus dans Damartex que Damart... La marque historique reste notre ADN, mais nous sommes désormais diversifié, couvrant la silver économie dans son ensemble.
P.S.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/10/2020

Le détachement de cet acompte interviendra le mardi 1er décembre...

Publié le 22/10/2020

Le Groupe Compagnie des Alpes a pris les mesures nécessaires à la protection de sa position de liquidité...

Publié le 22/10/2020

Le Groupe précise être en mesure de baisser durablement le niveau des charges de structure, avec un impact attendu qui sera très favorable sur la rentabilité dès le retour à la normale de…

Publié le 22/10/2020

Une collection capsule exclusive...

Publié le 22/10/2020

Ce franchissement de seuil résulte d'une acquisition d'actions Safran sur le marché et...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne