En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 010.79 PTS
-0.76 %
4 995.00
-0.67 %
SBF 120 PTS
3 947.19
-0.66 %
DAX PTS
12 555.76
-0.42 %
Dow Jones PTS
25 827.36
+0.36 %
10 341.89
+0. %
1.124
+0.03 %

Entretien avec Pascal Imbert, Président du directoire de Wavestone

| Boursier | 2595 | 3 par 2 internautes

Le choc est brutal, mais la reprise pourrait être très rapide!

Entretien avec Pascal Imbert, Président du directoire de Wavestone

Boursier.com : Que doit-on retenir de l'exercice 2019/2020 ?

Wavestone a fait état d'une bonne résistance de sa rentabilité. Malgré la baisse du taux d'activité, la marge opérationnelle courante est ressortie à 13,2%, conforme à l'objectif fixé en début d'exercice. Autre point de satisfaction, la très bonne performance du cabinet de conseil américain WGroup qui a été acquis pendant l'été 2019 et qui a conduit à un changement de dimension de Wavestone aux Etats-Unis sur l'exercice 2019/20. Enfin, la génération de cash constitue également un point positif, avec plus de 55 Millions d'euros de cash-flow d'exploitation, permettant d'autofinancer l'acquisition de WGroup, pour près de 25 Millions d'euros, et de ramener la dette nette de Wavestone à 29,1 Millions d'Euros contre 38,7 ME à fin mars 2019.
P.I.

Boursier.com : Votre métier semble aujourd'hui très affecté par la crise sanitaire...

Le marché européen du conseil est attendu en baisse de 20% cette année. En comparaison, il avait reculé de 7% en 2009, l'année qui avait suivi la crise bancaire de l'automne 2008... Le choc lié à la pandémie est particulièrement brutal mais la reprise pourrait être plus rapide que lors de la crise financière. L'ensemble de l'économie a été mise à rude épreuve pendant la période de confinement, et désormais par les conséquences économiques de l'épidémie qui se traduisent par un attentisme marqué des entreprises, des arbitrages dans leurs investissements et la multiplication de plans d'économies.
P.I.

Boursier.com : Comment réagissez-vous dans cette période difficile ?

Nous devons être capable d'aller chercher le business où il se trouve. Même si la compétition devient plus intense avec une certaine pression sur les prix, l'efficacité commerciale et la prime à la technologie vont faire la différence. Nous sommes confiants quant à notre capacité à bien traverser les épreuves actuelles...
P.I.

Boursier.com : Quels sont les secteurs les plus impactés par la crise ?

La situation est difficile dans la distribution, l'automobile, l'aéronautique... La finance est plus résiliente, notamment l'assurance. Le secteur public résiste bien de même que les utilities ou la pharmacie. Globalement, les projets liés à l'efficacité opérationnelle, la transformation IT ou la cybersécurité continuent d'avoir le vent en poupe.
P.I.

Boursier.com : Quelles mesures prenez-vous en interne ?

Alors que le taux d'activité est revenu autour de 60% sur le premier trimestre 2020/2021 (NDLR : 71% sur l'exercice 2019/20), nous renforçons de manière vigoureuse l'investissement commercial, nous ciblons les secteurs résilients, nous réalisons des économies sur les charges externes à travers un plan d'économies de 15 ME dès l'exercice en cours... Les projets en matière de croissance externe sont suspendus. En revanche, même si nous avons pris la décision de geler tout recrutement en attendant d'avoir plus e visibilité, nous ne réduisons pas les effectifs pour être prêt à saisir la reprise.
P.I.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 juillet 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/07/2020

SoLocal, dont le titre est suspendu depuis le 15 juin, a annoncé qu'après d’intenses négociations, le groupe et ses créanciers financiers ont trouvé les termes d’un accord afin d’assurer la…

Publié le 03/07/2020

Le Groupe LDLC, expert du e-commerce et du retail informatique et high-tech en France, envisage de passer à la semaine de 4 jours en 2021. " J'ai la conviction que en travaillant 4 jours on sera dans…

Publié le 03/07/2020

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Si la pandémie de Covid-19 a mis à terre de nombreuses sociétés, il a également profité à certaines. C’est notamment le cas de Delivery Hero,…

Publié le 03/07/2020

Solocal vient de conclure un accord avec ses principaux créanciers en vue du renforcement de la structure financière du Groupe Le plan, s'il est...

Publié le 03/07/2020

La volatilité reste forte sur le titre Renault qui avait bien progressé hier et qui redonne 1,5% ce vendredi à 22,25 euros dans un marché qui...