Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 523.44 PTS
+0.52 %
6 515.5
+0.4 %
SBF 120 PTS
5 051.38
+0.61 %
DAX PTS
13 700.93
+1.23 %
Dow Jones PTS
33 272.49
+1.52 %
13 329.32
+2.47 %
1.032
+1.05 %

Entretien avec Nicolas Simar, Gérant Senior Euro & European High Dividend chez NN IP

| Boursier | 188 | Aucun vote sur cette news

Le retour vers la "value" doit se faire en évitant certains pièges

Entretien avec Nicolas Simar, Gérant Senior Euro & European High Dividend chez NN IP

Boursier.com : Les valeurs les plus décotées, dites 'value' sont moins pénalisées que les valeurs de croissance depuis le début d'année. Est-ce durable selon vous?

La question se pose effectivement de savoir si la performance de la value, en cette première moitié de 2022, est un faux départ ou si une mécanique est enclenchée. La correction sur les marchés d'actions est pour le moment un pur "derating" lié au dégonflement des excès passés. Il se fait par compression des multiples de valorisation qui concernaient les valeurs de croissance. Et on constate, pour la première fois depuis de nombreuses années que la "value" surperforme : elle a moins baissé que les valeurs de croissance depuis que le sentiment de marché a changé et que la baisse s'est enclenchée. Il est encore tôt pour savoir si le phénomène va se poursuivre, mais de nombreux éléments plaident pour ce scénario...
N.S.

Boursier.com : N'est-il pas déjà trop tard pour revenir sur les valeurs décotées?

La rotation a toutes les chances de se poursuivre : on ne corrige pas plusieurs années d'excès en Bourse en seulement 6 mois... Et malgré le début de rotation en faveur de la value, la dispersion des valorisations reste encore élevée. En effet, l'écart de valorisation entre la partie la plus chère du Marché et la partie la moins chère demeure élevé. De façon générale, le changement de régime de politique monétaire est un soutien fort pour la partie "value" du Marché.
N.S.

Boursier.com : De façon générale, les marchés se paient désormais peu cher...

Les P/E autour de 10-11 en Europe matérialisent un fort dégonflement des valorisations, mais on peut les imaginer tomber à 8 en cas de "capitulation" des marchés, en cas de dégradations très forte de la conjoncture économique et de déceptions lors des publications semestrielles. Clairement, si le Marché décide de "pricer" une récession, il peut atteindre des niveaux plus bas. De plus, à ce stade, les attentes de croissance des bénéfices restent bien orientées... Les messages des directions sont toujours assez positifs pour la suite de l'exercice et 2023, mais la saison de publications des résultats semestriels s'annonce comme un moment charnière... Et les déceptions éventuelles pourraient être lourdement sanctionnées.
N.S.

Boursier.com : Quels secteurs ont vos préférences ?

Il est difficile d'afficher des convictions sectorielles fortes actuellement... Les valeurs cycliques proposent souvent des points d'entrée bas, mais peuvent subir le risque d'un avertissement sur résultat ou de décevoir par rapport au consensus... Certaines valeurs défensives, comme celles liées à la consommation, peuvent aussi subir les effets négatifs de l'augmentation du coût des matières premières.
N.S.

Boursier.com : Toute la "value" est-elle bonne à intégrer en portefeuille?

Le retour vers la "value" doit se faire en évitant les "value trap". Nous y mettons notamment le secteur des Télécoms, sans grand intérêt en Europe où la concurrence empêche toute progression majeure des bénéfices, ou encore les équipementiers automobiles avec un moindre princing power que les constructeurs qui devraient continuer à souffrir. De façon générale, il ne s'agit pas de rechercher la "value" à tout prix, mais d'être flexible via une stratégie de stock-picking permettant de sélectionner les dossiers les plus capables de résister à une récession.
N.S.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 septembre 2022

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 28/07/2022

Compte tenu du contexte, un positionnement défensif nous semble pertinent.

Publié le 20/07/2022

Sous-pondérés sur les actions depuis le 15 février

Publié le 14/07/2022

Dorval European Climate Initiative, un fonds qui traduit une exigence d'intensité ISR et qui respecte nos exigences financières

Publié le 07/07/2022

Des valorisations qui nous paraissent toucher des niveaux trop faibles voire incohérents...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/08/2022

MaaT Pharma annonce une mise à jour concernant la demande d'autorisation d'essai clinique déposée auprès de la FDA pour MaaT013 chez les patients atteints de la maladie aiguë du greffon contre…

Publié le 10/08/2022

Vinci Energies a signé un accord visant à acquérir la majeure partie des activités des services IT de Kontron AG (précédemment S&T AG), un des...

Publié le 10/08/2022

Le closing est prévu avant la fin du troisième trimestre 2022

Publié le 10/08/2022

Bic, fabricant d'articles de papeterie, briquets et rasoirs, annonce avoir signé un accord en vue de l'acquisition de la totalité du capital d'AMI (Advanced Magnetic Interaction), une petite…

Publié le 10/08/2022

Voltalia, acteur international des énergies renouvelables, a annoncé le développement au Brésil des projets renouvelables de grande ampleur avec des complexes éoliens, solaires, hydroélectriques…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne