Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 762.34 PTS
+1.51 %
5 690.5
+0.22 %
SBF 120 PTS
4 435.09
+1.55 %
DAX PTS
12 114.36
+1.16 %
Dow Jones PTS
28 725.51
-1.71 %
10 971.22
-1.73 %
0.980
+0. %

Entretien avec Michaël Fribourg, PDG de Chargeurs

| Boursier | 996 | Aucun vote sur cette news

Un premier semestre 2022 de très fort rebond

Entretien avec Michaël Fribourg, PDG de Chargeurs

Boursier.com :vComment résumez-vous les chiffres semestriels ?

Chargeurs a réalisé un premier semestre 2022 de très fort rebond de ses activités traditionnelles, qui dépassent, je le souligne, de plus de 20 % leurs niveaux d'avant-pandémie. Le résultat opérationnel du Groupe est lui aussi en croissance à deux chiffres comparé à l'avant-pandémie, à plus de 24 MEUR. Tous les groupes industriels européens sont loin de pouvoir en dire autant. C'est une bonne nouvelle qui démontre la force de nos métiers et la discipline de notre modèle de gestion. Car ces résultats ont été obtenus malgré bien des vents contraires : la pandémie persistante avec des confinements nombreux dans toute l'Asie, qui représente un tiers de notre activité mondiale, le conflit russo-ukrainien et un niveau d'inflation record à l'échelle des trente dernières années. Les métiers de notre pôle Technologies, qui mobilisent le plus nos capitaux engagés, réalisent un chiffre d'affaires record de plus de 300 MEUR et renouent, en valeur absolue, avec leur performance d'avant-pandémie. La comparaison avec l'avant-pandémie est importante, car il faut comparer ce qui est comparable : en 2021, nous avions un volume important d'activités sanitaires, pour un montant de 71 MEUR, qui ne sont pas notre coeur de métier, mobilisent peu nos capitaux engagés et constituaient la bonne gestion par Chargeurs, unanimement saluée, d'une opportunité de marché que peu d'autres groupes industriels mondiaux ont su déployer. Durant le premier semestre 2021, nous avions réalisé dans ces activités sanitaires, un chiffre d'affaires une fois et demi supérieur à...notre objectif spécifique de l'année. Nous avons, et c'est l'essentiel, dans notre pôle Technologies, gagné des parts de marché dans toutes nos géographies et exprimé notre pricing power. Quant à notre pôle Luxe, il accélère sa montée en puissance et pèse déjà près de 100 MEUR au semestre. Le modèle Chargeurs est de créer du leadership dans des métiers de niche à forte valeur à ajoutée et le transformer en rentabilité à long terme. Nous organisons le pôle Luxe pour convertir cette croissance en rentabilité durable. Nous le faisons avec une minutie et une énergie démultipliées, avec modestie et ambitions, avec des moyens maîtrisés et des résultats commerciaux déjà très prometteurs de rentabilité future. Paris ne s'est pas fait en un jour ! Ni Tesla ou LVMH. Et peu de groupes comme Chargeurs ont eu l'audace et la méthode de se réinventer, tout en accroissant leur performance courante, comme nous l'avons encore fait ce premier semestre.
M.F.

Boursier.com : La conjoncture vous inquiète-elle ?

La conjoncture ne nous inquiète pas, elle nous motive ! A ce stade, la météo est incertaine mais le ciel reste encore navigable. Pour trois raisons. Premièrement, Chargeurs a le privilège de s'être concentré depuis ces dernières années sur des activités de niche, où nous opérons en leader mondial. Nous sommes leaders de nos marchés, ce qui n'est pas rien pour un groupe français. Nous ne sommes pas "suiveurs" de marchés dominés par d'autres. Nous opérons dans des activités de produits et services BtoB et BtoBtoC et BtoC dont la demande structurelle est durablement forte : les films de process à haute valeur ajoutée pour Chargeurs Advanced Materials, les textiles techniques pour Chargeurs PCC Fashion Technologies, les fibres d'excellence pour Chargeurs Luxury Fibers, la création de contenus culturels pour Chargeurs Museum Studio, les accessoires de très haut luxe pour Swaine, etc. La désirabilité de nos produits et services va s'accroître dans le temps long. Ce n'est pas une chance, c'est un choix, mûri, organisé et protecteur. L'incorporation d'une part croissante de services et le développement de notre pôle Luxe dans notre portefeuille d'activité est un amortisseur de cycles.
Deuxièmement, nos métiers traditionnels, qui sont, rappelons-le, tous restés profitables durant les pires heures de la pandémie, ont beaucoup flexibilisé leur modèle et leur organisation. Et l'on va encore continuer, avec le concours de tous nos collaborateurs dans le monde, qui sont aussi très responsables et réactifs. Face à l'incertitude d'approvisionnement énergétique, nous disposons par exemple, en Europe, d'immenses générateurs pour prévenir au maximum les discontinuités énergétiques, et de la capacité de redéployer nos productions d'une géographie à l'autre. Par ailleurs, la part de services dans nos métiers permet de flexibiliser des charges fixes en quelque sorte. Fondamentalement, nous entendons mettre à profit cet environnement incertain pour accroître encore nos parts de marché. Face à l'inflation, notre leadership, la faible ou inexistante substituabilité de nos produits et services et les liens étroits et fidèles que nous entretenons avec nos clients partout dans le monde se matérialisent par un important " pricing power ".
Enfin, Chargeurs dispose d'un bilan solide et flexible, caractérisé par un endettement net toujours très maîtrisé. Nous avons constamment été frugaux dans le prix des croissances externes et exigeants dans nos investissements. Et, ce premier semestre, nous avons généré trois fois plus de marge brute d'autofinancement que le semestre précédent. Nous disposons de financements longs. La confiance de nos partenaires bancaires est telle que nous n'avons, au surplus, juridiquement et contrairement à beaucoup d'autres groupes industriels, pas de covenants de levier DETTE NETTE/EBITDA dans nos financements. Il n'empêche, notre autodiscipline nous conduit à privilégier un niveau toujours faible d'endettement net, tout en menant notre croissance. Chargeurs réalise aujourd'hui, en un seul semestre, quasiment le chiffre d'affaires que nous réalisions en 2014 en un an ! Encore une fois, peu nombreux sont les groupes européens à avoir autofinancé intégralement une telle croissance rentable. Chargeurs dispose aujourd'hui d'un portefeuille d'activités encore plus large, plus solide et plus prometteur qu'avant la pandémie.
M.F.

Boursier.com : Après une période faste, l'activité Healthcare connaît un passage à vide, quel est son avenir ?

Certains observateurs - non avisés - ont commenté l'évolution du chiffre d'affaires de cette activité comme si elle était le coeur de métier du Groupe. C'est étonnant : nous ne sommes pas Moderna, les coronavirus ne sont pas notre coeur de métier, et nous n'avons, au passage, pas mobilisé, at risk, les milliards correspondants à son succès. Rappelons, pour ceux qui l'auraient un peu vite oublié, que la rentabilité des capitaux engagés dans l'activité sanitaire s'est établie, au sein de Chargeurs, à 1.200 % en 2020, 440 % en 2021 et déjà plus de 36 % en 2022 ! Nous mettons les mêmes commentateurs au défi de trouver en Europe une activité industrielle ayant présenté le même retour sur capitaux engagés au cours des trois dernières années ! La performance de Chargeurs dans cette activité, encore en 2022, est un témoignage de réussite et d'agilité. Il serait absurde et inapproprié -et pour ne pas dire un peu grotesque et paradoxal - de faire du niveau d'activité sanitaire le thermomètre de la vitalité générale de la maison, une fois le coeur de l'épidémie atténué ou passé. Au demeurant, rien ne garantit que cette épidémie, qui connaît sa huitième vague mondiale, soit définitivement derrière nous. Mais surtout, il faut avoir à l'esprit que, grâce à son appareil d'innovation industrielle et logistique, et à la sécurité d'approvisionnement qu'elle procure en Europe, Chargeurs est titulaire de contrats pluriannuels qui courent encore avec de grands donneurs d'ordre. Nous l'avions dit l'an passé, la gestion des stocks stratégiques des grands donneurs d'ordre européens, privés et publics, connaît du stop and go. Qui cela peut-il surprendre, alors que tous, comme citoyens, nous vivons ces stop and go ? Cela ne pèse aucunement sur la rentabilité de notre activité, car nous l'avons précisément organisée pour faire face à ces fluctuations. Il faut analyser le chiffre d'affaires de l'activité sanitaire en cycle pluriannuel. Cette activité sanitaire n'est pas notre coeur de métier mais elle nous permet de déployer un amortisseur lors des phases intenses d'épidémie sanitaire. Elle joue un rôle contra-cyclique en pics pandémiques. C'est un plus peu mobilisateurs de capitaux. Plus largement, l'activité Healthcare a été rebaptisée Chargeurs Personal Care, pour dessiner la nature future de l'activité, où le sanitaire est un plus, et qui sera élargie à des produits haut de gamme liés au soin de la personne. Altesse Studio, qui sera consolidée dans les comptes de Chargeurs en fin d'année 2022, a enregistré une croissance de ses ventes de 40 % au premier semestre, comparativement à l'an dernier. Son succès commercial se confirme en pharmacie. Et nous avons refondu son marketing et son packaging pour accélérer désormais sa diffusion en travel retail et distribution sélective. Nous avons conclu avec la marque américaine Sockwell, spécialiste des chaussettes de compression pour les voyageurs, un partenariat de distribution en France, qui rencontre également un succès prometteur en pharmacie. Nous voulons qu'à l'avenir, Chargeurs Personal Care réunisse, aux côtés de Lainière SantéTM une famille de produits haut de gamme, complémentaires, distribués en pharmacie et en travel retail. Nous prenons le temps nécessaire pour constituer cette famille de produits, avec des croissances externes très ciblées, peu onéreuses, et auxquelles nous donnons les outils pour démultiplier leur croissance organique. Qu'aurait-on dit si nous nous étions précipités dans des acquisitions dans un environnement volatil ? Gérer avec ambition et gérer en bon père de famille sont les deux faces d'une même discipline.
M.F.

Boursier.com : Comment gérez-vous la hausse des coûts ?

D'abord, par l'optimisation industrielle et de l'offre produits. Ensuite, en exprimant notre pricing power. Nos clients attendent de nous des produits et services d'excellence et ne comprendraient pas que nous renoncions à cette excellence. Nous menons en conséquence des augmentations périodiques des prix. L'inflation n'est sans doute pas un phénomène transitoire. Le leadership dans nos métiers constitue un atout et un élément de crédibilité qui permet à nos clients de savoir que nous gérons les hausses de coûts avec la plus haute discipline, et que nous revues tarifaires sont justifiées et utiles à la défense de notre modèle de qualité. C'est un atout pour Chargeurs dans le contexte actuel.
M.F.

Boursier.com : Quelles caractéristiques doivent présenter les métiers où vous souhaitez évoluer ?

Au cours des dernières années, nous avons d'abord consolidé nos métiers traditionnels, qui sont devenus numéros un mondiaux dans leurs secteurs. C'est un succès et une fierté. Nous avons développé la part de services accompagnant notre offre de produits. C'est le modèle product-as-services qui nous permet d'accroître substantiellement non seulement nos parts de marchés sectorielles, mais aussi nos parts de marché auprès de nos clients existants, et l'étendue des produits et services que nous leur offrons. Simultanément, nous avons développé des activités dont la désirabilité va se démultiplier dans les années à venir, autour de notre pôle Luxe. Chargeurs Museum Studio est devenu le studio leader mondial de la production de contenus et services culturels. Les musées sont les nouvelles cathédrales éducatives et de divertissement. C'est une nouvelle catégorie du luxe expérientiel. Songez que les plus grands musées américains sont aujourd'hui aménagés par Chargeurs Museum Studio. Idem dans les pays du Golfe ou en Asie du Sud Est. Chargeurs Luxury Fiber est quant à elle à l'origine d'une révolution : celle de la traçabilité des fibres de laines. Alors que nous étions auparavant N-5 dans la chaîne de valeur, nous vendons désormais directement aux plus grandes marques mondiales, dont nous devenons le fournisseur exclusif. Nous leur vendons un produit mais autour également une gamme de services qui font l'objet de facturations dédiées et complémentaires. Cette activité est au coeur du verdissement de l'économie du luxe et de la mode, avec d'importantes opportunités de valorisation patrimoniale pour le Groupe. Notre périmètre d'activité au sein de notre pôle Luxe nous convient. Nous travaillons activement au déploiement de sa croissance organique accélérée.
M.F.

Boursier.com : Le cours de bourse de Chargeurs a été chahuté ces dernières semaines. Comment l'interprétez vous ?

Chacun a sa stratégie d'investissement. Le Groupe Familial Fribourg est, à travers Colombus, l'actionnaire de référence du Groupe Chargeurs. Nous avons continûment renforcé notre exposition patrimoniale au cours des dernières années. D'ailleurs nous continuons à le faire : nous venons encore d'accroître, à travers Colombus, notre engagement aux côtés de Chargeurs, en acquérant des titres sur le marché ces tous derniers jours à la faveur des conditions de marché particulièrement attractives. Ceci illustre notre confiance future. Nous avons une vision de long terme, sans laquelle, à nos yeux, on ne peut créer de la valeur patrimoniale durable. La taille de notre capitalisation crée intrinsèquement de la volatilité. Il y a des périodes où le titre s'échange à plus de 25 euros, d'autres où il s'échange à moins de 15 euros. Certains actionnaires du flottant sont individuellement entrés et sortis sur la valeur à plusieurs reprises au cours des années passés, optimisant leurs périodes d'achat et d'arbitrage parfois à leur plus grand profit. Dans un environnement macroéconomique et financier turbulent, le marché actions en général, et le marché des valeurs de taille moyenne en particulier, fait toujours l'objet de mouvements de retraits et aussi de mouvement d'entrées. Car, quand il y a des vendeurs en quête de liquidité, il y a des acheteurs en quête de succès ! Ces mouvements créent toujours des opportunités, parfois très belles, pour ceux qui veulent investir, et non pas spéculer. La spéculation, c'est l'impatience. L'investissement, c'est la conviction. Ceux qui veulent investir dans un groupe familial qui a su démontrer sa discipline et matérialiser son ambition constante retrouvent dans Chargeurs un modèle qui leur correspond et que nous défendons. Quand nous avons repris Chargeurs courant 2015, le Groupe était dans un cycle de déclin continu. Depuis, il a doublé de taille, sa rentabilité a été démultipliée, il est resté profitable depuis le début de cette pandémie inattendue, et ses métiers traditionnels ont même su redépasser, en moins de 18 mois, leur niveau d'activité pré-pandémique, et renouer voire dépasser leur performance absolue d'avant-pandémie également. Nous gérons avec discipline le présent et nous réinventons nos métiers pour bâtir l'avenir. Nous allons vite et, en même temps, le changement sérieux et profitable à long terme prend toujours du temps, sinon cela s'appelle du sable. C'est ce temps, quand il est bien utilisé, qui rémunère l'engagement des actionnaires de long terme. Il faut savoir semer pour pouvoir récolter. L'ambition n'exclut pas ce que l'on appelait autrefois " le bon sens paysan ".
M.F.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 30/09/2022

BNP Paribas Asset Management a annoncé le lancement du fonds indiciel coté BNP Paribas Easy ESG Eurozone Biodiversity Leaders PAB. Cet ETF offre aux investisseurs une exposition aux entreprises dont…

Publié le 28/09/2022

Chargeurs Luxury Fibers a signé avec Gucci un partenariat de long terme pour la fourniture de laine responsable NATIVA, illustrant le changement...

Publié le 23/09/2022

La valorisation actuelle des actions est faussement attractive

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 30/09/2022

Au cours du premier semestre 2022, Prologue, société technologique de croissance spécialisée dans les domaines du logiciel, des services informatiques et de la formation, a enregistré une très…

Publié le 30/09/2022

Theradiag a annoncé la désignation du cabinet Crowe HAF par le conseil d’administration de la société en qualité d’expert indépendant dans le cadre du projet d’offre publique d’achat…

Publié le 30/09/2022

Lors de la dernière Assemblée générale mixte annuelle, les actionnaires du Groupe LDLC ont approuvé la proposition de versement d'un dividende de 2 euros par action au titre de l'exercice…

Publié le 30/09/2022

ArganLa foncière spécialisée dans le développement et la location de plateformes logistiques dévoilera son chiffre d'affaires du troisième trimestreKaufman and BroadLe groupe immobilier publiera…

Publié le 30/09/2022

Slawomir Krupa, directeur général adjoint en charge des activités de Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs de Société Générale, a été proposé par le conseil…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Pour vous former en bourse

Nos webinaires d'octobre sont en ligne :
100% gratuits, 100% bonne humeur 😉


JE PARTICIPE