Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 570.19 PTS
-0.79 %
6 562.00
-0.7 %
SBF 120 PTS
5 151.31
-0.7 %
DAX PTS
15 490.17
-1.03 %
Dow Jones PTS
34 582.03
-0.49 %
15 324.06
-1.24 %
1.173
-0.31 %

Entretien avec Marco Willner, Responsable de la stratégie d'investissement chez NN IP

| Boursier | 110 | Aucun vote sur cette news

Nous nous attendons à un environnement volatil jusqu'à la fin de l'année

Entretien avec Marco Willner, Responsable de la stratégie d'investissement chez NN IP

Boursier.com : Quelles sont vos anticipations quant à l'évolution des marchés pour la deuxième moitié d'année ?

Nous sommes toujours optimistes à l'égard des actions à moyen terme, mais nous nous attendons à un environnement volatil jusqu'à la fin de l'année. La bonne performance du marché cette année a été soutenue par le thème de la réouverture de l'économie et s'explique aussi par le fort soutien monétaire et budgétaire mis en place. Ces trois facteurs sont toujours en place à des degrés divers, mais tendent à diminuer. Les inquiétudes concernant le tapering de la Fed, les restrictions continues de la chaîne d'approvisionnement et le variant Delta pèsent sur les marchés.
M.W.

Boursier.com : Les marchés ne se payent-ils pas trop chers à vos yeux ?

Les mesures massives de relance monétaire et budgétaire, mises en place pour lutter contre la crise Covid, ont poussé la plupart des grands marchés à des niveaux de valorisation élevés. Les investisseurs doivent donc choisir parmi une série de classes d'actifs onéreuses, notamment les obligations d'État, les obligations d'entreprise et les actions. Par rapport aux marchés obligataires, les actions ne semblent pas excessivement chères. Les perspectives du marché dépendent en grande partie de la question de savoir si les entreprises sont capables de répondre aux attentes élevées lors de la prochaine saison des résultats.
M.W.

Boursier.com : N'a-t-on pas épuisé les facteurs de hausse ?

Bien que les préoccupations évoquées soient valables, il existe également des arguments en faveur des actions. Le programme d'infrastructure américain, une fois adopté, pourrait envoyer un signal positif, même si l'effet économique s'étalerait sur une décennie. En Chine, nous observons les premiers signes d'un assouplissement budgétaire, qui pourrait soutenir la croissance dans toute l'Asie. En outre, le thème de la réouverture n'a pas encore dit son dernier mot. Des secteurs tels que les compagnies aériennes et l'hôtellerie n'ont pas encore totalement récupéré, mais nous nous attendons à de nouvelles améliorations, même si le chemin vers une reprise complète pourrait être long.
M.W.

Boursier.com : La Fed n'a-t-elle pas pris du retard dans son début de 'tapering' ?

Jusqu'à présent, la Fed semble avoir évité le taper tantrum de 2013 en préparant les marchés pendant des mois et en gardant l'option de rester accommodante plus longtemps. Le FOMC fait face au défi suivant : la récession exceptionnellement courte et profonde ainsi que les mesures politiques massives ont conduit à un cycle où les données économiques sont très volatiles. En outre, la Fed ainsi que les marchés devront se familiariser avec la nouvelle stratégie d'inflation, introduite il y a un an, et son fonctionnement dans la pratique. Il est donc compréhensible que la décision de tapering prenne du temps.
M.W.

Boursier.com : Quels sont les principaux risques à vos yeux aujourd'hui?

La plupart des valorisations actuelles de marché reposent sur trois hypothèses : la réouverture de l'économie mondiale, le retour de l'inflation américaine à des niveaux plus bas et la transition en douceur de la Fed. Tout argument contre ces hypothèses est un facteur de risque. Parmi ceux-ci, on retrouve notamment la persistance des goulots d'étranglement de l'offre, la hausse excessive des salaires, le retour généralisé des confinements et des erreurs de politique du côté des banques centrales et des gouvernements.
M.W.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/09/2021

Dans le cadre du contrat d'émission de 10...

Publié le 17/09/2021

ST Dupont a levé le voile sur ses résultats du premier trimestre 2021-2022 (clos fin juin). Le groupe a publié une perte nette de 1 million d’euros (contre -3,2 millions un an plus tôt) et une…

Publié le 17/09/2021

Sur les 6 premiers mois de 2021, ABO-GROUP a connu une forte croissance de plus de 30% par rapport aux 6 premiers mois de 2020...

Publié le 17/09/2021

u 1ersemestre 2021, Artea enregistre un chiffre d'affaires de 58 ME en progression de +414% par rapport au 1ersemestre 2020...

Publié le 17/09/2021

La société Altur Investissement a annoncé la fin de la période de réouverture de l’offre publique d’achat déposée par la société Altur Holding visant les actions d’Altur Investissement…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne