Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 552.73 PTS
-
6 526.50
-
SBF 120 PTS
5 133.95
-
DAX PTS
15 348.53
-
Dow Jones PTS
33 919.84
-0.15 %
15 027.77
-
1.172
-0.06 %

Entretien avec Marc Riez, Directeur Général de VEGA IM

| Boursier | 319 | Aucun vote sur cette news

Les niveaux actuels de valorisation ne justifient plus d'être surpondéré

Entretien avec Marc Riez, Directeur Général de VEGA IM

Boursier.com : Les marchés continuent de monter. Est-ce que l'inflation est vraiment un sujet de préoccupation ou bien se fait-on peur avec elle?

Pour l'instant, les banques centrales arrivent à faire passer leurs discours consistant à expliquer que nous connaitrions un pic d'inflation passager. Mais cette version ne pourra pas être entendue trop longtemps. Selon nous, on devrait connaître encore plusieurs mois durant lesquels les chiffres de l'inflation seront élevés. Au-delà de la réalité de l'inflation et de sa pérennité, la question est bien celle de la date de l'inflexion du discours des banques centrales. Ce qui inquiète les marchés c'est bien entendu la possibilité de la fermeture des vannes! Les souvenirs de début de "tapering" ne sont pas bons... A ce stade, l'orchestre joue toujours et cela sera le cas tant que le discours actuel des banques centrales perdurera.
M.R.

Boursier.com : Le niveau de valorisation est-il excessif selon vous ? Quid du consensus de bénéfices?

La hausse des marchés nous a fait passer de "surpondéré" à "neutre" en termes d'allocation. Pour nous, les niveaux actuels de valorisation ne justifient plus d'être "surpondéré". Aux Etats-Unis, le marché valorise 22 fois les résultats 2021, 18 fois en Europe. Ce qui signifie qu'il est désormais difficile de dire que "les actions ne sont pas chères"...
M.R.

Boursier.com : Ceci dit les excellentes publications se poursuivent notamment celles concernant le premier trimestre, incitent à une extension de ces niveaux de valorisation...

Les publications ressortent au-dessus des attentes! On peut imaginer encore une extension de ces niveaux si les chiffres de croissance forte perdurent encore, mais mon sentiment est que l'essentiel des bonnes nouvelles, à savoir les vaccins, la réouverture des économies, les plans de relance, est non seulement connu et anticipé, mais déjà derrière nous.
M.R.

Boursier.com : Quels secteurs allégez-vous?

Notre biais structurel sur les valeurs de croissance est moins payant en 2021 qu'en 2020! Ces valeurs ont plus de mal depuis quelques semaines, hormis le luxe qui continue à progresser. Le sujet est de savoir jusqu'où le secteur peut encore progresser. Nous avons allégé les semi-conducteurs et commençons aussi à alléger les positions sur le luxe. Comme nous ne souhaitions pas revenir sur les "values" pures comme les bancaires ou le pétrole, nous avions préféré renforcer des secteurs cycliques comme l'automobile ou le tourisme qui ont désormais largement progressé. La question se pose donc de savoir combien de temps maintenir ces positions cycliques.
M.R.

Boursier.com : Excluez-vous totalement les valeurs décotées?

En général, quand ces valeurs progressent c'est que le reste de la cote a déjà largement progressé. Or, le rattrapage "value" a déjà largement été entamé. Certes, il peut encore y avoir du potentiel sur ces segments pétroliers ou bancaires, mais entrer sur les niveaux d'aujourd'hui, sur ces valeurs dont les modèles demeurent compliqués, n'est pas sans risque.
M.R.

Boursier.com : A l'inverse quels dossiers conservez-vous ?

Tous les acteurs qui vont bénéficier de la réouverture des économies dans les mois qui viennent : les boissons comme Diageo ou Heineken. Ces sociétés bénéficient de meilleures marges via la distribution en restauration et par les cafés. Bureau Veritas, Compass sont aussi des valeurs que nous conservons ou renforçons à ce stade du cycle...
M.R.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2021

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et auto-immunes, notamment la sclérose...

Publié le 21/09/2021

Au 30 juin 2021, la trésorerie disponible s'élevait à 27,3 ME, assurant une visibilité financière jusqu'au 3ème trimestre 2022...

Publié le 21/09/2021

Verimatrix, fournisseur leader de solutions de sécurité au service des utilisateurs pour un monde connecté plus sûr, annonce ce jour que la société...

Publié le 21/09/2021

Pour Orpea, le chiffre d'affaires du 1er semestre 2021 s'élève à 2...

Publié le 21/09/2021

Orpea a levé le voile mardi soir sur ses résultats du premier semestre 2021. Ainsi, le spécialiste de la prise en charge de la dépendance a dégagé un résultat net (part du groupe) de 102,4…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne