En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
-
4 785.0
+0.27 %
SBF 120 PTS
3 831.94
-
DAX PTS
10 788.09
-
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
-3.30 %
1.143
+0.34 %

Entretien avec Marc Bidou, PDG de Bilendi

| Boursier | 329 | Aucun vote sur cette news

Bilendi a prouvé par le passé sa capacité à mener à bien des acquisitions

Entretien avec Marc Bidou, PDG de Bilendi

Boursier.com : Vous aviez pour objectif d'atteindre progressivement le niveau de rentabilité des acteurs du Marché. Avec un taux d'EBITDA autour de 15%, quel est le potentiel d'amélioration ?

Le potentiel existe et nous visons de 20 à 25% de taux d'EBITDA, soit le taux de rentabilité des meilleurs de la profession. Nous avons des marges de progression de productivité notamment par l'automation, alors que les coûts fixes doivent demeurer relativement stables. Chaque chiffre d'affaires supplémentaire fait progresser notre marge. Nous sommes passé d'un taux d'EBITDA de 12,9% au premier semestre 2015 à 14,8% au premier semestre 2018.
M.B.

Boursier.com : Visez-vous toujours un chiffre d'affaires de 50 ME à moyen terme ?

Nous voulons atteindre 50 ME de chiffre d'affaires d'ici 3 à 5 ans. La croissance continue du marché des études est toujours un soutien fort et la poursuite de la migration des études vers le digital toujours un accélérateur ! Tout ceci demeure encadré par de fortes barrières à l'entrée, notamment technologiques et constituées par la détention de panels.
M.B.

Boursier.com : Pour atteindre cet objectif, Bilendi devra-t-il réaliser de nouvelles acquisitions ?

Notre objectif de doubler de taille en Europe comprend un volet " acquisitions ". Une vingtaine d'acteurs de petites tailles cohabitent en Europe et constituent des cibles pour Bilendi. Les gros acteurs internationaux du secteur se sont structurés par croissance externe.... Encore faut-il s'entendre sur un prix... Selon la cible, son potentiel, son portefeuille clients et ses équipes, Bilendi paye de 1 à 1,5 fois le chiffre d'affaires et de 6 à 8 fois l'EBITDA. Nous n'allons pas au-delà.
M.B.

Boursier.com : Les cibles potentielles sont-elles compatibles avec l'objectif des 20 à 25% d'EBITDA ?

Bilendi a prouvé par le passé sa capacité à mener à bien des acquisitions et à réaliser leur intégration. Nous nous laissons toujours une à deux années pour réaliser les synergies suite à une acquisition. De nombreux coûts fixes disparaissent suite à un rapprochement et les synergies commerciales se mettent en place, comme la vente croisée des panels. L'effet de taille et la création de valeur sont réelles, nous l'avons démontré par le passé.
M.B.

Boursier.com : Quelles sont vos relations avec Qwamplify qui détient toujours 26% du capital ?

Leur participation n'a pas bougé. Le placement était bon puisque le titre a été multiplié par 3 depuis l'achat... Qwamplify n'a pas participé à l'augmentation de capital de 2017 et il n'y a pas de relation commerciale entre les deux sociétés. Il n'y a pas de synergies... Selon nous, cette participation n'a pas de sens autre que financier.
M.B.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN

Publié le 07/12/2018

"Nous sommes satisfaits de ces résultats précliniques qui démontrent que Sarconeos accélère la différenciation des cellules musculaires squelettiques...

Publié le 07/12/2018

Bouygues Telecom et de Keyyo ont approuvé unanimement le projet de rapprochement. Ainsi, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi…