En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 967.69 PTS
-1.69 %
5 026.50
-0.47 %
SBF 120 PTS
3 976.99
-1.79 %
DAX PTS
11 274.28
-2.17 %
Dowjones PTS
25 191.43
-0.50 %
7 118.67
-0.32 %
1.147
-0.01 %

Entretien avec Luc-André Granier, Fondateur et PDG d'Advicenne

| Boursier | 652 | Aucun vote sur cette news

Advicenne a connu le succès en phase III...

Entretien avec Luc-André Granier, Fondateur et PDG d'Advicenne

Boursier.com : Advicenne est-elle une nouvelle biotech à pousser les portes de la bourse de Paris ?

L.A.G. : Advicenne est une société pharmaceutique développant des produits dans des maladies rares pédiatriques. Nous nous inscrivons dans la problématique des sociétés pharmaceutiques qui consiste à répondre à des besoins médicaux de patients qui souffrent, mais avec une optique de potentiel de développement de nos candidats médicaments, donc de retour sur investissement pour les investisseurs. Dans notre secteur, il y a beaucoup d'appelés, très peu d'élus. Advicenne a la chance d'être parmi les élus puisque nous avons terminé notre développement clinique.

Boursier.com : Présentez-nous la pathologie sur laquelle votre candidat-médicament a réussi.

L.A.G. : Le médicament le plus avancé de la société est ADV7103 et a obtenu des résultats positifs lors de l'étude pivot de phase III, conduite auprès d'enfants et d'adultes atteints d'acidose tubulaire rénale distale (l'ATRd). Il s'agit d'une maladie qui se manifeste lorsque les reins n'évacuent pas correctement dans l'urine les acides présents dans le sang. L'excès d'acides dans le sang entraîne un déséquilibre du pH sanguin causant ainsi des complications telles que le retard de croissance et le rachitisme. Les résultats de la phase III ont dépassé nos espérances. Cette pathologie touche le système qui assure la stabilité de l'organisme. Environ 50.000 personnes sont concernées, 30.000 en Europe, 20.000 aux Etats-Unis.

Boursier.com : Quelle date de mise sur le marché visez-vous ?

LA.G. : Nous allons demander l'enregistrement du médicament puis, à l'été 2018, soumettre une demande de mise sur le marché, laquelle intervient en moyenne 66 semaines après la demande auprès des autorités européennes, donc autour de 2020. Il faut bien comprendre que nous sommes au bout du processus.

Boursier.com : Le développement clinique étant derrière vous, pourquoi venir lever une trentaine de Millions d'Euros en Bourse?

LA.G. : Nous devons finaliser le dossier d'enregistrement. Préparer la commercialisation en Europe. Développer le produit dans cette indication, mais aux Etats-Unis et enfin, développer le produit dans une deuxième indication.

Boursier.com : Laquelle ?

Il s'agit d'une autre pathologie rénale, la cystinurie. La société devrait lancer un essai clinique pivot de phase II/III en Europe en 2018 pour cette indication.
L-A.G.

Boursier.com : Vous avez cédé un autre produit. Pourquoi et combien va-t-il vous rapporter ?

Nous avons effectivement développé un autre produit dans une autre indication pédiatrique, mais s'adressant à un nombre plus vaste de patients, dans un domaine qui n'était pas celui de prédilection d'Advicenne. Nous l'avons logiquement cédé. Nous avons soumis le dossier d'enregistrement, qui est en cours. La cession comprend logiquement Upfronts, Milestones, Royalties... Le total peut atteindre un minimum d'environ 40 millions d'euros, sous réserve de franchissement d'étapes.
L-A.G.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Tradez sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2018

Cette évolution s'appuie sur un bon développement des activités Internationales et un recul des marchés européens...

Publié le 23/10/2018

La haute autorité des télécoms déplore une dégradation progressive et significative de la qualité de service en matière de téléphonie fixe...

Publié le 23/10/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 23/10/2018

Eurobio Scientific a fait évoluer avec succès ses systèmes de management de la qualité pour continuer à justifier du marquage CE de ses produits au-delà de 2019...

Publié le 23/10/2018

'Oggy et les Cafards', le pari gagnant de Xilam. Ce succès mondial made in France compte 7 saisons et 500 épisodes...