En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 100.72 PTS
+1.02 %
6 101.50
+1.12 %
SBF 120 PTS
4 798.09
+0.9 %
DAX PTS
13 526.13
+0.72 %
Dow Jones PTS
29 348.10
+0.17 %
9 173.73
+0.53 %
1.109
0. %

Entretien avec Laurent Piepszownik, PDG d'Umanis

| Boursier | 2717 | 2.67 par 3 internautes

Les objectifs du plan 'Expansion 2022' sont toujours valides

Entretien avec Laurent Piepszownik, PDG d'Umanis

Boursier.com : Vous avez été contraints à réviser de 2 à 3 points à la baisse votre marge opérationnelle courante. Pourquoi ?

Le contexte plus difficile dans le domaine bancaire, qui représente 35% de notre activité, a pesé. Cela ne nous concerne pas en particulier, mais ces difficultés sont le lot de l'ensemble de nos confrères. Beaucoup de banques ont reporté leurs projets de 2019 en indiquant qu'elles reprendraient leurs investissements dès 2020. Pour autant, l'année prochaine s'annonce aussi assez difficile. En attendant, nous visons désormais de 6 à 7 % de marge opérationnelle courante contre 9% initialement annoncés, ce qui présuppose une amélioration au deuxième semestre.
L.P.

Boursier.Com : Qu'en est-il du reste de votre activité ?

Tout se déroule correctement, nos taux d'occupation sont tout à fait acceptables. Les difficultés du premier semestre ont été surmontées. Les secteurs des 'Utilities', des Télécoms et l'Industrie se portent bien. Seul le secteur du 'Retail' affiche aussi quelques tensions.
L.P.

Boursier.Com : Les 10% de l'objectif 2022 sont-ils menacés ?

Notre plan stratégique n'a pas bougé : nous visons 400 ME de chiffre d'affaires associés à une marge opérationnelle courante de 10%. Nous comptons, comme prévu, sur le volet acquisitions pour réaliser la majeure partie de notre croissance.
L.P.

Boursier.com : Etes-vous confiants dans votre capacité à boucler de prochaines opérations?

Nous étudions des dossiers, mais nous sommes très sélectifs et ne regardons que les sociétés correspondant à nos critères. Le prix et la qualité des dossiers sont primordiaux. Les sociétés ayant recours à trop de sous-traitance ne nous intéressent pas. Même chose pour les entreprises ayant rapidement grossi et que veulent tout aussi rapidement céder les dirigeants. Nous privilégions les sociétés ayant un certain historique, mais aussi celles qui n'ont pas une exposition trop importante au secteur bancaire. Dans le cadre de notre plan 'Expansion 2022', acquérir des sociétés exclusivement exposées au secteur bancaire serait stratégiquement stupide.
L.P.

Boursier.com : Trouvez-vous des cibles répondant à vos critères de rentabilité?

L'important pour nous est de déceler la possibilité de faire progresser la rentabilité d'une cible. Nous visons le potentiel de 10% de rentabilité opérationnelle, qui n'est pas forcément déjà atteint au moment de l'achat.
L.P.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 2.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2020

Vinci Aéroport, filiale du groupe Vinci, a vu son trafic croître de 5,7% en 2019 dans les 46 aéroports qu'elle gère, à 255 millions de passagers. Les seuils de 50 millions de passagers, des 30…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS) a annoncé la conclusion ce vendredi d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette bancaire de la société à…

Publié le 17/01/2020

Vinci Airports annonce aborder avec confiance l'année 2020

Publié le 17/01/2020

Imerys a conclu un accord pour l'acquisition du premier producteur indien de panneaux à base de silicate de calcium pour des projets d'isolation thermique dans des industries telles que le ciment, la…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits annonce la conclusion d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette...