En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 346.14 PTS
+4.61 %
4 394.50
+5.83 %
SBF 120 PTS
3 416.20
+4.71 %
DAX PTS
10 075.17
+5.77 %
Dow Jones PTS
22 679.99
+7.73 %
8 081.66
+7.35 %

Entretien avec Laurent Fiard, PDG de Visiativ

| Boursier | 359 | Aucun vote sur cette news

Au-delà d'être rentable, Visiativ est un groupe sain, disposant d'une solide trésorerie

Entretien avec Laurent Fiard, PDG de Visiativ

Boursier.com : Comment s'explique le recul de 20% du résultat net 2019 ?

Au cours de l'exercice 2019, nous avons procédé à l'amortissement du goodwill correspondant à 100% de l'écart d'acquisition de Valla, société spécialisée dans la conception, le prototypage & la fabrication de pièces par impression 3D dans laquelle nous avions pris une participation fin 2017 et que nous détenons à 100% depuis avril 2018. Nous avons donc comptabilisé une charge purement comptable (non cash) de 2 ME qui a impacté de manière exceptionnelle notre résultat net. Hors amortissement du goodwill de Valla, le résultat net part du groupe s'établit à 4,6 ME, en progression de +39%. La progression est encore plus forte au niveau de notre résultat d'exploitation, qui a crû de +53% en 2019 à 13,6 ME. J'ajoute que dans le cadre de notre nouveau plan stratégique, CATALYST 2023, qui vise notamment une accélération de la rentabilité de Visiativ pour atteindre un EBITDA de 30 ME à horizon 2023, nous avons annoncé notre souhait de nous concentrer sur nos expertises fortes et de déconsolider certaines activités, y compris notre pôle de Rapid manufacturing dont fait partie Valla en l'adossant à un partenaire industriel.
L.F.

Boursier.com : En quoi concrètement êtes-vous aujourd'hui affectés par ce début de crise ?

Notre préoccupation première est la santé de nos salariés. Des actions et des mesures de prévention ont ainsi été mises en oeuvre pour réduire les risques de contamination au sein des collaborateurs, en France comme à l'étranger. La plupart des collaborateurs du groupe interviennent désormais en télétravail. De part, nos métiers, nous avons la capacité de continuer à produire et délivrer nos missions auprès de nos clients et donc de continuer à facturer du chiffre d'affaires. Toutefois, compte tenu des mesures sanitaires et de confinement, beaucoup de nos clients ralentissent ou interrompent leur activité. La mise en place du dispositif de chômage partiel pour nos collaborateurs sur certains périmètres est une éventualité dans le cas où l'impact de la situation sur l'activité deviendrait prononcé.
L.F.

Boursier.com : Votre exposition aux TPE, PME et ETI, généralement plus fragiles, n'est-elle pas un problème avec le choc économique que nous rencontrons ?

Visiativ dispose d'un portefeuille de clients constitué de 18 000 entreprises, de la TPE jusqu'au grand compte, ce qui constitue un véritable atout pour le groupe. Notre exposition aux PME/ETI représente de l'ordre de 70% de notre portefeuille clients, mais nous sommes multi-secteurs, multi-clients et multi-pays. Nous n'avons donc pas d'adhérence forte à des clients majeurs et notre chiffre d'affaires est extrêmement atomisé. Par ailleurs, dans ce contexte, notre activité Conseil en Innovation est fortement sollicitée par nos clients PME/ETI afin de trouver et maximiser les aides mises en place dans de nombreux pays européens ; celle-ci constitue un socle solide pour affronter et traverser avec nos clients cette situation inédite.
L.F.

Boursier.com : Visiativ a-t-elle les reins suffisamment solides pour faire face à une crise dont la violence s'annonce inédite ?

À ce jour, il est prématuré de communiquer avec précision sur l'impact de la pandémie Covid-19 sur l'activité du Groupe, d'autant qu'au regard de sa saisonnalité, Visiativ réalise une part importante de son chiffre d'affaires et de ses résultats dans les derniers mois de ses exercices, en fin d'année. Au-delà d'être rentable, Visiativ est un groupe sain : nous bénéficions d'une structure financière solide avec une trésorerie disponible qui s'élevait à 31,7 ME à fin décembre 2019. J'ajoute enfin que le chiffre d'affaires récurrent (maintenance, SaaS, abonnements), qui a progressé de +30% en 2019, représentait 63% de notre activité l'an dernier, ce qui constitue un facteur important de résilience pour le groupe.
L.F.

Boursier.com : Un mot sur la petite acquisition réalisée au Royaume-Uni...

Nous venons en effet d'annoncer l'acquisition de 100% du capital de MSC Associates Ltd., petit cabinet britannique de conseil en financement de l'innovation, notamment dans les secteurs de l'ingénierie, de l'aérospatiale et des technologies. Basées à Londres, les équipes de MSC Associates viennent ainsi compléter le maillage géographique de Visiativ outre-Manche, déjà présent dans le conseil en innovation à Édimbourg, Manchester et Birmingham. MSC Associates a réalisé un chiffre d'affaires de 1,4 ME en 2019 pour une rentabilité supérieure à celle de Visiativ. Cette acquisition s'inscrit pleinement dans les objectifs du plan CATALYST 2023, avec un focus mis sur les croissances externes fortement relutives.
L.F.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/04/2020

Pour prolonger et amplifier les nombreuses initiatives prises par ses entreprises en France et dans le monde, le groupe Vinci a décidé d’apporter son...

Publié le 06/04/2020

Validation in-vitro de l’impact de l’Ivermectine sur le Covid-19 par des chercheurs australiens

Publié le 06/04/2020

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux...

Publié le 06/04/2020

Pas de dividende au titre de l’exercice 2019-2020

Publié le 06/04/2020

Tikehau Capital a annoncé, conjointement avec City Developments Limited (CDL), une société immobilière de premier plan cotée à Singapour, l'augmentation de leurs participations respectives dans…