En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 679.68 PTS
-
5 637.00
-1.65 %
SBF 120 PTS
4 504.56
+0. %
DAX PTS
12 790.49
-
Dow Jones PTS
27 081.36
-3.15 %
8 834.87
+0. %

Entretien avec Julien Moulin, Président de la Française de l'Énergie

| Boursier | 776 | Aucun vote sur cette news

33 unités de cogénération soit un chiffre d'affaires annualisé de 35 ME et un Ebitda de l'ordre de 45%

Entretien avec Julien Moulin, Président de la Française de l'Énergie

Boursier.com : Pourquoi votre technologie contribue-t-elle à la réduction des émissions de CO2 ?

Après la fermeture de l'activité minière, la France avait la possibilité de noyer les galeries, de fermer simplement les puits mais avec un risque lié à l'effet cocotte-minute ou de construire une petite cheminée qui fait office de puits de décompression. Selon les sites, le choix effectué a été différent... Notre approche consiste à capter le gaz présent dans ces anciennes galeries minières en évitant son rejet dans l'atmosphère. De plus, en contribuant à remplacer le gaz importé par du gaz local, notre travail permet de réduire l'empreinte carbone. La Française de l'Energie est d'ailleurs soutenue par la région Hauts-de-France dans le cadre de la transition écologique...
J.M.

Boursier.com : Pour ce qui est de cette technologie, la France est-elle en retard par rapport aux autres pays européens ?

La France est effectivement en retard alors que cette spécialité a déjà fait ses preuves à l'international... En Allemagne, le tarif de rachat de l'électricité verte a été mis en place dans les années 2000. Le plus gros acteur allemand de notre métier affiche une capacité de 300 MW alors que celle de La Française de l'Energie est de 12 MW. Au Royaume-Uni, la plus importante société en ce domaine exploite une centaine de sites. Précisons que le captage du gaz présent dans les anciennes galeries minières n'intéresse pas les grands groupes car il s'agit ici de petites unités décentralisées...
J.M.

Boursier.com : Quel est le potentiel du gisement de ces anciennes galeries dans l'Hexagone ?

Réalisée essentiellement en Hauts-de-France, notre production en rythme annuel se situe aujourd'hui à 77,7 Millions de m3. Pour ce qui est du stock de gaz présent au sein de nos concessions, il est évalué à 11,6 Milliards de m3. Ces réserves représentent donc plus de 150 années de production au rythme actuel...
J.M.

Boursier.com : Quels sont vos objectifs en termes de capacités ?

La Française de l'Energie dispose aujourd'hui de 6 centrales de cogénération en Hauts-de-France et de 2 autres en Belgique. Au total, cela représente 12 MW installés. Nous visons d'ici fin 2021 un total de 33 unités de cogénération, 27 en Hauts-de-France et 6 en Belgique. Cela correspond à 49,5 MW installés avec un chiffre d'affaires annualisé de 35 Millions d'Euros et un Ebitda de l'ordre de 45%.
J.M.

Boursier.com : Comment allez-vous financer votre développement ?

Dans un premier temps, un certain nombre d'investisseurs historiques nous ont accompagné en injectant du cash dans l'entreprise. Par la suite, l'introduction en bourse a permis de conforter la situation financière. Nous avons aujourd'hui une trésorerie non négligeable de plus de 5 ME tandis que le cash-flow opérationnel est positif. En outre, des partenaires bancaires sont à nos côtés. En conséquence, nous sommes en mesure de maîtriser le calendrier des prochains investissements...
J.M.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/02/2020

Hermès dévoile un chiffre d'affaires consolidé de 6,88 MdsE...

Publié le 26/02/2020

Groupe PSA a réalisé en 2019 un résultat net consolidé en hausse à 3,584 milliards d'euros. Le résultat net part du groupe a atteint 3,201 milliards, également en progression. Le résultat…

Publié le 26/02/2020

Le Groupe ADP a annoncé un accord portant sur le rachat, sous certaines conditions, d'une participation de 49% de GMR Airports...