5 309.23 PTS
+0.13 %
5 312.5
+0.24 %
SBF 120 PTS
4 251.61
+0.01 %
DAX PTS
12 461.91
-0.07 %
Dowjones PTS
25 119.93
+1.30 %
6 819.86
+0.90 %
Nikkei PTS
21 736.44
-1.07 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Entretien avec Julien Lepage, Directeur général d'Amiral Gestion

| Boursier | 319 | 5 par 1 internautes

La volatilité est au plus bas depuis 50 ans alors que les valorisations sont élevées

Entretien avec Julien Lepage, Directeur général d'Amiral Gestion

Boursier.com : Quel est votre ressenti à l'égard des marchés en ce moment ?

Les problématiques liées aux taux bas polluent tous les débats... Dans l'histoire, on n'a jamais vécu une telle situation avec des taux souverains souvent en territoire négatif... Avec les méthodes classiques d'actualisation, les multiples peuvent ainsi tendre vers l'infini. Aujourd'hui, qui s'endette s'enrichit ce qui est perturbant. Les marchés actions sont tirés par des flux acheteurs liés au manque d'attrait des placements obligataires. Les banques centrales ont tué le risque...
J.L.

Boursier.com : Les multiples sont-ils trop élevés ?

Aux Etats-Unis, les valorisations sont très élevées alors qu'en Europe les multiples commencent à se tendre. En revanche, les actions asiatiques sont peu onéreuses... Sur le marché français, on note un pic de valorisation sur les belles valeurs moyennes. La confiance des investisseurs vis-à-vis de l'Hexagone est revenue depuis l'élection présidentielle...
J.L.

Boursier.com : Où investissez-vous ?

Sur le marché français, il existe de nombreux fonds consacrés aux valeurs moyennes. De plus, la cote tend à appauvrir, alors que les OPA sont nombreuses et que les IPO intéressantes ne sont pas courantes. En revanche, des pays comme l'Italie, l'Espagne ou la Grèce sont peu suivis par les gérants. Cette situation génère des opportunités intéressantes... Les nouvelles idées d'investissement de nos fonds se situent généralement à l'international. Notre coeur de métier est constitué par l'inefficience des marchés.
J.L.

Boursier.com : Quelle est votre exposition actions ?

Nous avons tendance à être couverts... La volatilité est au plus bas depuis 50 ans alors que les valorisations sont élevées. Dans le même temps, les risques sont nombreux avec le Brexit, Trump, la Catalogne, la nouvelle configuration de la majorité en Allemagne... Ces risques ne sont aujourd'hui pas retenus par les investisseurs. Le fonds 'Grand Large' n'a jamais été aussi peu investi sur les marchés actions... Nous devons néanmoins rester crédibles et performants.
J.L.

Boursier.com : Détenez-vous encore des valeurs françaises ?

Tout d'abord, nous souhaitons continuer à investir sur des valeurs de qualité. Les nouvelles idées sont compliquées à trouver en France, car il n'y a plus d'anomalies de valorisation. Vivendi constitue tout de même une de nos fortes convictions alors que le marché de la musique est enfin bien orienté après une baisse qui a duré 14 ans. Cette situation avantage Universal Music... Autre piste, la technologie unique de Criteo constitue un véritable avantage concurrentiel pour cette entreprise. Les annonceurs ne souhaitent pas dépendre uniquement de Google ou de Facebook pour leurs campagnes publicitaires. Même si elle cotée à Wall-Street, Criteo est une société française.
J.L.

Boursier.com : Vous appréciez aussi Parrot...

J.L. Effectivement, nous apprécions Parrot en raison de son implication dans les drones professionnels. La société a fortement réduit son point mort et est bien placée pour saisir les opportunités offertes par le marché des drones. Si l'on tient compte de la trésorerie et de la valeur de la division automotive, l'action Parrot n'est pas chère. Par ailleurs, Groupe Crit et Synergies demeurent aussi des dossiers séduisants... Enfin, Viel constitue une belle opportunité avec des multiples raisonnables.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2018

Encore un peu de vert dans le sillage de Wall Street...

Publié le 22/02/2018

Flux traité en hausse de 50%.

Publié le 22/02/2018

Saint-Gobain a enregistré une croissance de son chiffre d'affaires de 4,6% au quatrième trimestre, à 10,24 milliards d'euros, dont +6,5% en organique. Sur l'ensemble de l'exercice, l'activité du…

Publié le 22/02/2018

En 2017, le marché du fret maritime a progressé en volume de plus de 4% et celui du fret aérien de 8 à 9%...

Publié le 22/02/2018

      Hausse de 12 % du chiffre d'affaires consolidé qui atteint 18,6 milliards d'euros Hausse de 15 % de la marge brute qui atteint 3,5 milliards…

CONTENUS SPONSORISÉS