En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 929.28 PTS
-0.27 %
4 917.00
-0.43 %
SBF 120 PTS
3 912.90
-0.14 %
DAX PTS
12 736.95
-0.92 %
Dow Jones PTS
28 308.79
+0.4 %
11 677.84
+0.37 %
1.182
+0.48 %

Entretien avec Jean-Philippe Milon, Directeur Général de Quantum Genomics

| Boursier | 1099 | 5 par 2 internautes

Des négociations très actives dans d'autres pays d'Asie, notamment en Chine...

Entretien avec Jean-Philippe Milon, Directeur Général de Quantum Genomics

Boursier.com : Vous avez annoncé un accord de licence pour le firibastat. Que couvrent les 19 M$ du contrat ?

Les 19 M$ comprennent les paiements initiaux : "upfront payements" et les paiements d'étapes "Milestones". A ce montant, s'ajoutent aussi des commissions à 2 chiffres, sur les ventes futures du produit, les "royalties". Les pays couverts par l'accord sont Taïwan, Malaisie, Philippines, Singapour, Viêt-Nam, Thaïlande, Indonésie, Cambodge, Myanmar, ainsi que l'Australie et la Nouvelle-Zélande.
J-P.M.

Boursier.com : Les termes de l'accord sont-ils meilleurs que ceux de l'accord de décembre 2019 ?

Les termes sont globalement comparables au précédent accord de 21 M$ pour l'Amérique latine, signé fin 2019.
J-P.M.

Boursier.com : Menez-vous d'autres discussions ?

Nous menons des négociations très actives dans d'autres pays d'Asie, notamment en Chine. Notre priorité est de signer dans tous les pays asiatiques avant la fin de cette année.
J-P.M.

Boursier.com : Où en êtes-vous dans l'insuffisance cardiaque ?

Nous attendons les résultats de notre étude en cours. Dans cette pathologie, de l'insuffisance cardiaque, nous visons un partenaire unique, à l'échelon mondial. Autant dans l'hypertension artérielle, les acteurs majeurs sont régionaux, autant dans l'insuffisance cardiaque, ils sont à l'échelle mondiale. L'avantage des accords régionaux c'est d'éviter de ne dépendre que d'un seul partenaire, lequel peut se retirer, un jour, pour telle ou telle raison... C'est le risque pour une société de biotechnologies.
J-P.M.

Boursier.com : Le financement auprès de Negma : un prêt d'un montant maximal de 8 millions d'euros et d'une émission de bons de souscription d'actions, était-il indispensable ?

Nous avons initié ce financement au début de la crise sanitaire, en mars, n'ayant aucune visibilité sur ce qui allait se passer, comme tout le monde! Nous avons donc choisi la sécurité en expliquant que des partenariats commerciaux nouveaux prendraient le relais de ce financement. C'est dans ce schéma que nous nous inscrivons toujours aujourd'hui eu égard à l'accord conclu en Asie du sud est. Les autres partenariats que nous espérons, doivent nous permettre de ne plus tirer sur cette ligne de crédits.
J-P.M.

Boursier.com : Avez-vous pris du retard dans les études cliniques du fait de la crise sanitaire?

L'étude de phase III Fresh dans l'hypertension artérielle difficile à traiter et résistante n'a pas connu de retard. Nous avons recruté les premiers patients après le confinement. En revanche, l'étude dans l'insuffisance cardiaque a subi les effets du confinement et a pris 3 mois de retard. Pour pallier à cela, nous avons décidé de l'ouvrir à de nouveaux pays et d'augmenter le nombre de patients. Il y a, je pense, suffisamment de capacités dans les centres où nous sommes présents pour poursuivre l'étude sans difficulté durant les trois prochains mois. Au-delà, tout dépendra de la situation sanitaire.
J-P.M.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/10/2020

Les résultats de Fountaine Pajot pour l'exercice clos le 31 août 2020 seront mécaniquement impactés par la baisse d'activité brutale de mars à juin...

Publié le 20/10/2020

Vivendi devrait utiliser la trésorerie pour réduire sa dette financière.., et pour financer un programme significatif de rachats d'actions et des acquisitions.

Publié le 20/10/2020

Goldman Sachs aurait conclu un accord avec le Département américain de Justice et aurait accepté de débourser plus de 2 Mds$ supplémentaires pour solder une affaire qui lui aura coûté plus de 5…

Publié le 20/10/2020

Le groupe Total a déclaré mardi que la société Cray Valley, sa filiale française dans les résines, n'était pas à vendre.

Publié le 20/10/2020

Pharmasimple anticipe au dernier trimestre de 2020 une forte augmentation du nombre de commandes internet...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne