En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 269.58 PTS
+0.17 %
5 250.50
+0.00 %
SBF 120 PTS
4 158.30
-0.01 %
DAX PTS
11 312.26
-0.30 %
Dowjones PTS
25 516.83
+0.06 %
7 316.96
+0.00 %
1.131
-0.03 %

Entretien avec Jean-Noël de Galzain, Président du Directoire de Wallix

| Boursier | 530 | 5 par 1 internautes

Wallix peut devenir un acteur multi niches à l'avenir

Entretien avec Jean-Noël de Galzain, Président du Directoire de Wallix

Boursier.com : Les résultats 2018 de Wallix sont décevants...

J-N.dG. : Ils sont avant tout contrastés, avec la France qui n'a clairement pas été à la hauteur, contrairement à l'international qui a vu nos ventes continuer leur forte progression. En France, fin 2018, une quinzaine de déploiements de contrats cadres auprès de grands groupes privés ou publics ont ainsi été reportés...

Boursier.com : Le début 2019 est-il mieux orienté ?

J-N.dG. : Le début d'année témoigne d'une bonne dynamique. Dès le 1er semestre, Wallix va reprendre son hyper croissance. Nous ne remettons pas en cause notre objectif moyen terme de 50 ME de chiffre d'affaires. La dynamique structurelle demeure forte, avec plus de 80 nouveaux clients en 2018 en France et plus de 110 à l'international. La dynamique est aussi intacte sur le 'middle market', où Wallix est historiquement très présent. Je pense en revanche que le haut du marché, c'est à dire les grandes entreprises, en revanche, se modifie : il va y avoir une augmentation significative des budgets d'investissement consacrés à la cyber sécurité en Europe Moyen-Orient, Afrique. La dynamique des grands groupes est fondamentale puisqu'il s'agit de locomotives qui embarquent beaucoup de services via des intégrateurs avec lesquels nous nous associons. C'est autour des grands projets que se structure le marché de la cyber sécurité, notamment à l'international. Pour autant, le 'middle market' demeure majeur pour Wallix car il réclame des services de proximité et des solutions spécifiques que seul un acteur agile est capable d'offrir.

Boursier.com : Le marché de la sécurité informatique va-t-il poursuivre sa consolidation ?

J-N.dG. : 2017 et 2018 ont été des années de forte consolidation et selon moi, le mouvement va se poursuivre. Le marché européen demeure extrêmement éclaté, avec beaucoup de niches. La consolidation a pris du retard avec une prise de conscience tardive de la nécessité de mettre en place des armes de cyber sécurité européenne, permettant de préserver la souveraineté. La directive NIS et la RGPD changent la donne en rendant obligatoire la mise ne place de technologies, de produits, de services, comme notre marché phare du Privilege Account Management (PAM). La gestion des identités et des accès est devenue incontournable. Dans ce contexte, la consolidation est inéluctable pour que des acteurs petits ou moyens puissent équiper de grands groupes. Wallix compte figurer parmi les acteurs qui vont émerger dans ce paysage européen.

Boursier.com : Quels sont les grands défis de Wallix en 2019 ?

J-N.dG. : Il nous faudra mettre en oeuvre notre modèle de distribution et développer des partenariats dans les grandes régions où nous sommes présents. Nous avons aussi l'ambition de nouer des alliances stratégiques importantes avec des acteurs de l'IT et de l'industrie du futur. Et enfin, le modèle commercial devra se poursuivre, avec le déploiement de grands projets et les signatures de grands clients sans oublier le déploiement des clients avec lesquels nous avons déjà signé. Concernant les acquisitions, nous avons un certain nombre de projets engagés et qui devraient nous animer dans les mois qui viennent. Par ailleurs, d'un point de vue financier, Wallix est à l'aise, avec 35 ME de trésorerie nette...

Boursier.com : Quelles sont vos réflexions sur les axes d'acquisitions ?

J-N.dG. : Notre réflexion nous conduit à envisager d'intégrer de la différenciation et à étoffer notre offre en rajoutant une corde à notre arc et vendre de nouveaux produits et services à nos clients pour étoffer notre valeur ajoutée auprès d'eux. Wallix peut devenir multi niches. D'ailleurs, le PAM est certes un marché de niche, mais qui concerne 100% des entreprises... Une niche appelée à devenir standard. A l'avenir il faudra savoir protéger les accès, mais aussi les identités et les données qui circulent...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/03/2019

Argan a annoncé la mise en chantier d'un nouvel entrepôt sur la commune d'Albon, situé en bordure immédiate de l'autoroute A7, à 60 kilomètres au Sud de Lyon. Cet entrepôt, d'une surface de 13…

Publié le 26/03/2019

Mais des multiples bien faibles...

Publié le 26/03/2019

Nanobiotix gagne près de 3% à 11,25 euros après avoir dévoilé son plan d’enregistrement clinique dans les cancers de la Tête et du Cou avec NBTXR3 aux Etats-Unis à la suite du retour de la…

Publié le 26/03/2019

En queue de CAC40, Legrand abandonne 1% à 58,2 euros...

Publié le 26/03/2019

Airbus sera à suivre de près ce mardi après la commande historique de la Chine...