Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 559.57 PTS
-0.56 %
5 553.00
-0.59 %
SBF 120 PTS
4 415.62
-0.64 %
DAX PTS
13 873.97
-0.24 %
Dow Jones PTS
30 996.98
-0.57 %
13 366.40
-0.29 %
1.217
+0. %

Entretien avec Jean-Jacques Friedman, Directeur des investissements chez Natixis Wealth Management

| Boursier | 199 | 5 par 1 internautes

Les titres "value" oui, mais pas n'importe lesquels!

Entretien avec Jean-Jacques Friedman, Directeur des investissements chez Natixis Wealth Management

Boursier.com : La question du vaccin est-elle décisive en ce début d'année pour apprécier les marchés actions ?

Les retards à l'allumage du vaccin en France importent peu. Le risque concernerait plutôt l'apparition d'une souche du virus sur laquelle les vaccins seraient impuissants. De façon générale, le Marché démontre une importante capacité à absorber les mauvaises nouvelles de par les importantes liquidités qui sont à investir. Autrement dit, toute mauvaise nouvelle est aujourd'hui mise à profit pour réaliser des achats à bon compte, et ce tant que l'efficacité du vaccin demeure. De plus, le contexte de soutien public demeure : en temps normal, en cas de forte reprise de l'activité, les politiques publiques redeviennent contra cyclique, or, dans le cas présent les plans de relance budgétaire vont se mettre en place en 2021 et les politiques monétaires accommodantes vont perdurer!
J-J.F.

Boursier.com : Tout ceci étant intégré dans les cours, les anticipations de Marché ne vont-elles pas s'orienter vers un retour des politiques publiques plus rigoureuses une fois la reprise confirmée avec en outre la nécessité de faire face à l'endettement public?

Je ne pense pas que ce sera le cas en 2021. On comprend bien que les taux d'intérêt doivent demeurer faibles étant donné les dettes considérables des Etats. Les banques centrales en sont conscientes. Le seul cas de figure remettant ce scénario en question serait une flambée inflationniste qui pousserait à augmenter les taux. Aujourd'hui, les forces déflationnistes paraissent structurellement plus importantes : vieillissement de la population, forte épargne... Certains observateurs mettent en avant le renchérissement du coût de l'énergie à venir, les importantes liquidités déversées notamment via "helicopter money" pour doper la consommation... Mais je pense que l'argent ira plutôt s'investir dans certains placements, créant des bulles spécifiques. Au final, 2021 ne sera pas l'année du changement de doctrine des banques centrales. A noter d'ailleurs que ces dernières n'intègrent jamais les éléments négatifs des politiques de taux zéro, par exemple les distorsions de patrimoines qui découlent de l'envolée de certains placements comme l'immobilier ou le private equity.
J-J.F.

Boursier.com : Anticipez-vous une poursuite du rebond des valeurs cycliques?

Nous avons longtemps préféré les valeurs de croissance. Nous nous sommes ensuite progressivement positionnés sur les titres "value" : pas sur les défensives, les plus pénalisées, ni sur les bancaires ou pétrolières, mais plutôt sur les cycliques industrielles. Longtemps le Marché a été coupé en deux entre valeurs de croissance et celles subissant le Covid. Avec le vaccin, les valeurs de déconfinement et cycliques ont monté. Désormais les choses se rééquilibrent quelque peu. Il nous semble qu'il faut aujourd'hui être investi des deux côtés du spectre : sur les valeurs de croissance et sur les valeurs cycliques industrielles. En revanche, il faut délaisser les valeurs défensives.
J-J.F.

Boursier.com : Les valeurs de croissance gardent donc encore du potentiel à vos yeux ?

Les valeurs de croissance sont très corrélées aux taux d'intérêt bas, leurs dividendes progressant d'année en année... Clairement, les valeurs sur des dynamiques fortes de croissance sont toujours à mettre en portefeuille. Côté valeurs cycliques, il faut avant tout miser sur celles qui bénéficieront de la reprise : tourisme, industrie, mais pas sur celles dépendantes des taux d'intérêt comme les bancaires.
J-J.F.

Boursier.com : Les valorisations sont-elles trop élevées étant donné le flou régnant sur les anticipations de bénéfices pour 2021?

Le Marché semble déjà se projeter sur 2022, faisant l'impasse sur 2021. Une des questions à trancher par le Marché est celle de l'arbitrage entre des multiples de valorisation élevés et une prime de risque du marché action attractive étant donné la faiblesse des taux d'intérêt. Ce qui casserait cet avantage, c'est un retour de l'inflation...
J-J.F.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2021

La Société des Bains de Mer a réalisé vendredi soir son point d’activité du troisième trimestre 2020-2021 (octobre-décembre). Ainsi, la société et ses filiales ont enregistré un chiffre…

Publié le 22/01/2021

Le CAC40 a terminé en repli de 0,56% ce vendredi, de retour à 5...

Publié le 22/01/2021

L'action Intel replonge vendredi de près de 9% après les premières déclarations de son nouveau directeur général, qui ont pris les marché à contre-pied...

Publié le 22/01/2021

BIGBEN INTERACTIVELe groupe spécialisé dans la distribution d'accessoires pour consoles et de jeux vidéo publiera son chiffre d'affaires du troisième trimestre.LUMIBIRDLe spécialiste des…

Publié le 22/01/2021

Alstom a signé un protocole d'accord avec le Gouvernement de la Serbie en vue de la construction de la phase 1 de la première ligne du futur métro de...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne