Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 097.21 PTS
+0.02 %
7 108.00
+0.05 %
SBF 120 PTS
5 440.09
+0.05 %
DAX PTS
15 150.03
+0.11 %
Dow Jones PTS
33 978.08
+0.08 %
12 166.60
+0.96 %
1.086
-0.04 %

Entretien avec Jean Guillaume Despature, Président du Conseil d'Administration de Somfy

| Boursier | 1903 | Aucun vote sur cette news

Le prix de 143 Euros par action que nous proposons est tout à fait cohérent

Entretien avec Jean Guillaume Despature, Président du Conseil d'Administration de Somfy

Boursier.com : Quelles raisons vous poussent à lancer cette offre et à quitter la cote parisienne ?

J-G. D. : Ces raisons sont en ligne avec l'ADN entrepreneurial et familial de Somfy. Nous accompagnons dans la durée les entreprises dont nous sommes actionnaires et cette opération s'inscrit dans cette logique. En outre, nous vivons une période chahutée dans le monde du bâtiment et quitter la Bourse confèrera au Groupe plus de souplesse et d'indépendance pour ses choix stratégiques, pas forcément toujours appréciés par les investisseurs souvent "court-termistes"... Enfin, une troisième raison réside dans l'utilité de la Bourse pour Somfy qui n'a jamais fait appel au Marché. Somfy n'utilise pas cette opportunité de lever des capitaux car sa croissance rentable lui permet de financer ses besoins. Par ailleurs, la Bourse a un coût, financier, mais aussi en termes d'informations à divulguer. Je ne veux pas noircir pour autant le tableau et confirme tous les éléments plus que positifs apportés par la Bourse à Somfy durant ces années que ce soit en termes de gouvernance, d'exigence de reporting, d'excellence opérationnelle...

Boursier.com : Le prix de 143 Euros par titre fait débat, de nombreux observateurs le jugeant faible...

J-G. D. : Le titre a baissé cette année, compte tenu des difficultés conjoncturelles que Somfy rencontre. Le prix proposé a été réfléchi et travaillé sérieusement en amont. Il ne sort pas du chapeau... Il découle des conditions de marché, des conditions macroéconomiques plus difficiles et des perspectives de l'entreprise. En outre, certains des actionnaires familiaux pourraient céder tout ou partie de leur titres, jusqu'à 1% du capital.

Boursier.com : Etes-vous ouverts à la possibilité d'un relèvement de l'offre, le Marché tablant sur ce scénario avec des échanges au-dessus des 143 Euros...

J-G. D. : Le prix de 143EUR que nous proposons nous semble tout à fait cohérent et il appartiendra à l'expert indépendant désigné par le conseil d'administration de Somfy de ses prononcer sur son caractère équitable. En effet, il matérialise une très bonne performance de long terme du titre. En l'occurrence, +350% lors des dix dernières années, alors que le SBF 120 affiche +93%. Concernant la prime, par rapport au dernier cours coté, de plus de 20%, elle est dans les standards du marché, sachant aussi que le titre ayant déjà entamé un net rebond avant l'annonce de l'Offre et qu'il était autour de 90 Euros en septembre. Enfin, si on s'intéresse aux multiples, on constate que l'offre s'affiche à tout de même plus de 12 fois l'EBITDA 2022 dans un contexte macroéconomique très chahuté.

Boursier.com : Les multiples ressortent sur des niveaux inférieurs à certains acteurs de la Maison et de la domotique...

J-G. D. : Les observateurs qui comparent nos multiples à ceux de Legrand et Schneider Electric oublient que les produits de ces entreprises sont incontournables et quasi obligatoires, alors que les nôtres relèvent de décisions beaucoup plus aléatoires et discrétionnaires de la part des ménages. Je préfère comparer Somfy à un acteur comme Hunter Douglas sorti de Bourse sur un multiple de 9 fois l'EBITDA...

Boursier.com : D'un point de vue opérationnel, comment se présente la fin d'année et le début 2023, notamment sur la question qui vous a pénalisée des approvisionnements en composants électroniques?

J-G. D. : Le premier trimestre 2022 a été très bon, mais le ralentissement a débuté au mois de mars en raison de l'inflation qui pèse sur le monde du bâtiment, et des délais qui s'allongent sur les chantiers. Enfin, nous subissons aussi le contrecoup d'une année 2021 très forte. Le ralentissement est réel et nous nous attendons à continuer d'en ressentir les conséquences dans notre activité...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 6 MARS

Jusqu'à 200€ offerts* sur vos frais de courtage

J'en profite

*Voir conditions de l'offre

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 27/01/2023

Amundi a annoncé un nouvel ETF sur les obligations d’entreprises libellées en euros qui réplique un indice climatique PAB (Paris-Aligned Benchmark). Ce nouvel ETF est le résultat d’un…

Publié le 27/01/2023

Une phase IIb-III permettra le développement le plus court possible pour CER-001

Publié le 26/01/2023

Mersen aborde avec confiance le début de l'année 2023...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/01/2023

ElisLa société de services aux entreprises annoncera son chiffre d'affaires du quatrième trimestre.Kaufman et BroadLe promoteur immobilier publiera ses résultats annuels. LumibirdLe spécialiste…

Publié le 27/01/2023

Le CAC40 cash a clôturé la séance en hausse de 0,74 % à 7095,99 dans un volume de 3,4 MD. 

Publié le 27/01/2023

Au quatrième trimestre, les revenus d’Alten ont progressé de 25,8%, dont une progression de 9,6% en France et de 34,3% à l’International. A données constantes, la croissance est de 14,9%, dont…

Publié le 27/01/2023

NSE affiche un chiffre d'affaires 2022 de 65,5 ME, soit -1,6% avec un net rebond de son activité au second semestre...

Publié le 27/01/2023

Sur le plan statistique : France : 8H45 Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages de janvier Indice de la confiance des consommateurs de janvier (83 attendu après…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Pour vous former et vous informer

Participez à nos webinaires et conférences sur la #Bourse et l'#Epargne :
100% gratuits, 100% bonne humeur 😉


JE PARTICIPE