5 194.08 PTS
+1.05 %
5 190.00
+0.97 %
SBF 120 PTS
4 145.45
+0.95 %
DAX PTS
12 278.26
+0.83 %
Dowjones PTS
21 998.99
+0.00 %
5 907.73
+0.00 %
Nikkei PTS
19 729.28
-0.12 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Entretien avec Hugo Brugiere, Directeur Général de Cybergun

| Boursier | 405 | 4.75 par 4 internautes

Nous sommes convaincus que notre stratégie fonctionnera

Entretien avec Hugo Brugiere, Directeur Général de Cybergun

Boursier.com : Comment expliquez-vous le fort recul des ventes sur le dernier exercice ?

Pour bien comprendre la situation de Cybergun, il faut décomposer notre activité en 2 grands blocs, la partie civile d'un côté, la partie militaire de l'autre.
H.B.

Sur la partie civile, au 31 mars 2017, les ventes en Europe et en Amérique Latine, zones où nous avons mis en oeuvre en priorité notre plan de retournement, sont en progression.

Sur cette zone, le volet offensif du plan de redressement nous a ainsi permis de renouer avec la croissance, une première depuis plus de 6 ans, avec la montée en puissance de la vente directe sur Internet, liée notamment à l'intégration verticale du site marchand AD1 acquis en 2016. Il aura donc fallu un peu plus de 2 ans mais les premiers résultats sont là.

Sur la zone USA, les ventes sont en repli car directement impactées par la fermeture du rayon Airsoft de notre 1er client (impact estimé à -5 ME) et la mise en liquidation d'autres grandes chaines de magasins (TSA, Gander Mountain..) pour un impact estimé à plus de 3 ME. Par ailleurs, nous avons rencontré quelques difficultés dans la centralisation de toute notre logistique américaine sur notre nouveau site de Dallas. Tout cela est derrière nous et cela représente 4 Millions de Dollars d'exceptionnels sur l'exercice sur cette seule zone !

Sur la partie militaire, sur laquelle nous investissons depuis plus d'un an et qui constitue clairement un puissant relais de croissance pour l'avenir, des lenteurs administratives nous on fait prendre un léger retard mais néanmoins je vous confirme que des premiers contrats ont d'ores et déjà été signée avec des marges bien supérieures aux standards du groupe. Le patron de notre division militaire, le général Emmanuel Maurin, fait un remarquable travail au quotidien.

Boursier.com : Votre situation financière est-elle critique ?

Non, certainement pas ! Comme nous l'avons expliqué jeudi dernier, nous avons accès à suffisamment de financements pour avancer sereinement, notamment au travers de nos puissants actionnaires qui ont réitéré leur confiance dans l'équipe et la stratégie suivi. S'ils y croient c'est qu'ils ont des raisons eux aussi, la philanthropie n'est pas notre coeur de métier...
H.B.

Par ailleurs, nous avons une dette financière qui reste importante mais essentiellement composée d'un emprunt obligataire à rembourser en 2020, près de 80% du montant. Le poids de la dette est finalement extrêmement limité actuellement avec quasiment plus aucune dette courante en Europe et une dette d'un peu plus de 3 Millions de Dollars qui est assise sur les stocks et les créances clients. On ne peut pas dire que la dette nous écrase !

Nous avons prouvé en 2016, que nous pouvions stabiliser notre situation de trésorerie grâce à la réduction de notre BFR et au soutien de nos actionnaires de référence et partenaires financiers.

D'ailleurs, nos comptes ont été certifiés sans réserve, ce qui est à nos yeux un signal fort.

Boursier.com : Quels sont vos relais de croissance ?

Nous croyons beaucoup dans le marché militaire et plus généralement de l'entrainement des forces. C'est une tendance de fond renforcée par la volonté de tous les gouvernements de réduire leurs dépenses de fonctionnement tout en conservant un haut niveau d'excellence. Pour le moment nous n'avons jamais rencontré d'opposition ou de scepticisme à notre solution. Seulement les délais sont longs.
H.B.

Grâce à sa position incontestée de leader mondial sur le marché civil de l'AirSoft, son portefeuille de licences sans équivalent et son savoir-faire, Cybergun est idéalement placé pour conquérir ce nouveau segment.

Je vous rappelle également que nous avons signé un contrat de co-développement d'un projet révolutionnaire avec l'un des principaux fabricants mondiaux d'armes, plusieurs brevets ont été déposés depuis le début de l'année et de nombreux autres sont en cours de dépôt. Ce contrat cadre devrait générer plusieurs dizaines de ME par an sur une durée d'environ 10 ans. Nous l'avions annoncé et nous persistons car nous avançons et les premiers résultats satisfont nos clients. Il nous faut juste être plus patients que prévu mais je peux vous confirmer que les choses bougent.

Concernant les relais de croissance sur le marché civil, l'air -gun constitue pour nous un énorme moteur de croissance puisque ce marché s'impose de plus en plus sur toutes nos zones.

Enfin, toujours sur le civil, la dynamique du e-commerce ne se dément pas et devrait permettre au groupe d'améliorer encore son taux de marge brute, si bien que des décisions stratégiques pourraient être prises dès la rentrée à ce sujet.

Boursier.com : La société Cybergun peut-elle renouer rapidement avec les profits ?

Oui, dès cette année ! Nous avons rendu public notre budget 2017 qui prévoit un Ebitda positif supérieur à 1 ME.
H.B.

Nous comprenons l'impatience de certains investisseurs mais nous n'avons jamais dit que le retournement serait facile. Nous avons une chance inouïe d'avoir des actionnaires puissants qui supportent sans faiblir notre stratégie, ce qui n'a jamais été le cas dans l'histoire de Cybergun. Pour autant il est vrai qu'après une période où nous avions beaucoup communiqué nous avons été plus prudents et que cela a pu déstabiliser. Nous nous sommes rendus compte que la concurrence, qui n'est pas cotée, se nourrit de nos communiqués et avons donc décidé d'être plus prudents. Nous allons essayer dans les semaines et mois à venir de trouver un juste milieu.

Pour autant, si nous avons investi autant d'argent depuis 3 ans, c'est que nous sommes convaincus que notre stratégie fonctionnera. Même avec plus de temps que prévu !

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 4.75
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 06/06/2017

Nous nous sommes fixés de réaliser une progression soutenue de notre chiffre d'affaires, avec une croissance à deux chiffres

Publié le 20/03/2017

En Bourse pour poursuivre la forte croissance

Publié le 07/02/2017

Nous avons des pourparlers réguliers avec des sociétés pharmaceutiques en vue d'accorder une option de licence sur notre produit

Publié le 22/09/2016

Nous pouvons améliorer les résultats en Allemagne et Italie

Publié le 13/05/2016

Depuis sa création en 2000, Pictet Water progresse de 182%

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/08/2017

Stratégie en question

Publié le 16/08/2017

L'AMF a publié le résultat de l'OPR...

Publié le 16/08/2017

Apple ne veut pas se laisser trop distancer dans la course aux contenus originaux...

Publié le 16/08/2017

Une grosse application traitée...

Publié le 16/08/2017

Le titre repasse les 85 euros, une première depuis l'été 2007...

CONTENUS SPONSORISÉS