En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 192.62 PTS
-0.06 %
5 187.50
-0.12 %
SBF 120 PTS
4 118.20
-0.06 %
DAX PTS
11 419.35
+0.15 %
Dowjones PTS
25 954.44
+0.24 %
7 062.34
+0.00 %
1.132
-0.16 %

Entretien avec Guy Wagner, Chef économiste à la Banque de Luxembourg

| Boursier | 25 | Aucun vote sur cette news

Les investisseurs doivent continuer à se focaliser sur les entreprises de qualité

Entretien avec Guy Wagner, Chef économiste à la Banque de Luxembourg

Boursier.com : La bonne tendance des marchés depuis le début d'année peut-elle se poursuivre ?

Les indicateurs économiques montrent clairement que la croissance de l'économie mondiale s'essouffle avec des chiffres même inquiétants en provenance de l'Europe. Et ce ralentissement de la conjoncture mondiale entraîne des risques sur les bénéfices des entreprises. Le danger pour les marchés cette année pourrait bien venir de ces résultats des entreprises plutôt que d'une chute supplémentaire des multiples de valorisation, même si les deux sont souvent liés... De plus, la base de comparaison avec la croissance des bénéfices de 2018 sera élevée.
G.W.

Boursier.com : La période de publication des résultats s'annonce donc heurtée selon vous?

La période de publications des résultats risque effectivement d'être caractérisée par une vague importante de révisions à la baisse des perspectives des bénéfices. Et tant que les bénéfices sont révisés à la baisse, il est difficile que les marchés progressent. Toute la question est de savoir si les révisions à la baisse sont exagérées ou bien si le recul des bénéfices va s'accentuer.
G.W.

Boursier.com : En conséquence, faut-il rester à l'écart des marchés ?

Il serait contre productif d'adopter une attitude trop négative par rapport aux marchés boursiers. La contraction des multiples de valorisation fut l'une des plus importantes des 30 dernières années. Aux Etats-Unis, une hausse de 20% des bénéfices par actions a ainsi produit une baisse de 6% de l'indice S&P 500. Après cette chute des multiples, la valorisation des actions est redevenue plus attrayante.
G.W.

Boursier.com : L'évolution des marchés dépendra aussi largement des politiques des banques centrales...

La Fed, semble moins encline à monter ses taux, alors qu'ailleurs, une telle hausse des taux n'est pas à l'ordre du jour. Je me demande même si la BCE sera en mesure de relever les siens fin 2019... Si le ralentissement actuel n'allait pas trop loin et prenait la forme d'un atterrissage en douceur de l'économie, les marchés réagiraient de manière positive. Pour 2019, si les multiples de valorisations devaient rester identiques, la croissance des bénéfices devrait idéalement se traduire par la même croissance des marchés...
G.W.

Boursier.com : Quelles valeurs privilégier ?

Les investisseurs doivent continuer à se focaliser sur les entreprises de qualité. En attendant une plus grande visibilité, il sera préférable de privilégier à l'intérieur de ce segment les entreprises plus défensives avant de revenir le cas échéant vers des valeurs plus cycliques qui pour certaines ont déjà beaucoup corrigé. Même dans des marchés difficiles, il est possible d'investir de manière intelligente en actions, à condition d'avoir un processus de sélection des titres qui tienne la route et un horizon d'investissement suffisamment long. En ce qui nous concerne, l'approche consiste et consistera toujours à sélectionner des entreprises disposant d'avantages compétitifs durables leur permettant de générer une rentabilité supérieure sur capitaux employés et de présenter des bilans solides, témoignant de leur capacité d'autofinancement.
G.W.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2019

Atos a enregistré en 2018 un résultat net part du groupe de 630 millions d'euros, en hausse de 5% et une marge opérationnelle de 1,260 milliard d'euros, en repli de 2,5%. Elle a représenté 10,3%…

Publié le 21/02/2019

Lors de la réunion du 20 février 2019, le Conseil d'administration d'Atos a décidé de proposer à la prochaine Assemblée générale annuelle des actionnaires, le versement en 2019 sur les…

Publié le 21/02/2019

"Nous n'avons aucune discussion avec qui que ce soit", a déclaré Martin Bouygues...

Publié le 21/02/2019

Dividende de 70 cts

Publié le 21/02/2019

Iliad creuse ses pertes en matinée, en repli de 6,4% à 87,2 euros, sur un plancher de sept ans...