5 526.51 PTS
+0.58 %
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 808.06
+0.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Entretien avec Gérard Tremblay, PDG et cofondateur d'Osmozis

| Boursier | 212 | Aucun vote sur cette news

Maximiser le revenu de nos 230.000 emplacements

Entretien avec Gérard Tremblay, PDG et cofondateur d'Osmozis

Boursier.com : Le chiffre d'affaires annuel d'Osmozis recule de 8,20 ME à 8 ME. Pourquoi ?

Pour des raisons d'écriture comptable, il s'affiche en retrait en raison de conversions de contrats de "partage" en "premium". Dans le premier cas pour 100 Euros facturés à un centre de vacances, 35 Euros sont reversés en commissions. Dans le deuxième cas, nous facturons 65 Euros, le centre de vacances facturant directement ses clients. Notre modèle tendant vers le " premium ", mécaniquement le chiffre d'affaires diminue, puisque nous n'enregistrons que 65 Euros et non 100 Euros de chiffre d'affaires. Si on corrige cet élément, le chiffre d'affaires serait de 8,7 ME et progression. Les 35% des clients "premium" représentent environ 1 ME de chiffre d'affaires dont 700 KE lors du dernier exercice. Pour plus de cohérence, nous avons décidé de modifier les contrats et désormais d'afficher aussi la facturation 100/35 pour les nouveaux contrats premium.
G.T.

Boursier.com : Si on met de côté cet élément d'écriture comptable, l'activité en France a déçu. Vous parlez de "baisse de l'efficacité du dispositif commercial"...

Nous avons remercié notre directeur commercial au mois de juin dernier parce qu'il nous manquait environ 800 KE de chiffre d'affaires en France par rapport à ce que nous attendions. Nous avons recruté un nouveau directeur commercial avec le pedigree pour nous faire réussir. Les signatures de contrat vont pouvoir reprendre et nous sommes en mesure de délivrer une croissance soutenue et rentable en 2017-2018. Avec l'objectif de 20 ME de chiffre d'affaires en 2019-2020 et EBE supérieur à 30%.
G.T.

Boursier.com : L'international a t-il permis de poursuivre la dynamique?

Le nombre d'emplacements couverts ou signés a progressé de +15% pour atteindre 230 402. Cette performance est effectivement portée par le succès du déploiement de l'offre à l'international. A fin août 2017, la part des emplacements hors France a ainsi bondi à 10% du parc, contre 4,6% un an plus tôt. L'activité est soutenue en Italie qui a ouvert il y a deux ans et qui est désormais profitable. L'Espagne l'est aussi. Nos débuts sont très encourageants en Allemagne et aux Pays-Bas.
G.T.

Boursier.com : Quelles sont vos priorités pour le nouvel exercice ?

Nous souhaitons maximiser le revenu de nos 230.000 emplacements en proposant des offres de services enrichies. Nous ouvrons ainsi de nouvelles opportunités de développement comme la serrure connectée pour les campings ou le paiement par bracelet. L'international va aussi concentrer nos efforts avec 4 pays déjà couverts où nous souhaitons renforcer notre présence et d'autres qui vont suivre...
G.T.

Boursier.com : La généralisation de la 4G n'est-elle pas dangereuse pour vous ?

Nos techniciens ont mesuré un débit Wifi supérieur à la 4G sur 83% de l'ensemble de nos centres de vacances. Les zones sont bien couvertes en hiver mais mal couvertes en été car plus densément peuplées. Les opérateurs n'ont pas investi pour ces pics d'utilisation. De plus, depuis juin 2017, et la fin du roaming européen, et donc des commissions que touchaient les opérateurs français via les opérateurs étrangers utilisés par les touristes, il n'y a plus aucune motivation à investir pour les opérateurs français. Le raisonnement est le même pour les stations de ski où nous comptons nous développer. A l'international, c'est encore plus simple, puisque les forfaits 4G quasi illimité que nous connaissons en France, n'existent pas à l'étranger.
G.T.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Dominique Carouge exerçait depuis le 1er janvier 2016 les responsabilités de Directeur Financier Adjoint et de Responsable des Opérations financières et du Contrôle...

Publié le 19/01/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                            Paris, le 19 janvier…

Publié le 19/01/2018

    EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 EUR Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n° B 095 550 356…

Publié le 19/01/2018

Une fois converties en actions ordinaires, ces ADP seront admises à la négociation sur le marché Euronext Growth...

Publié le 19/01/2018

Visiativ a finalisé le rachat par Alliativ, société holding détenue par les deux fondateurs dirigeants Laurent Fiard et Christian Donzel, des 450 660 ADP 2012 (Action à Dividende Prioritaire)…

CONTENUS SPONSORISÉS