Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 233.94 PTS
+0.94 %
7 240.00
+0.59 %
SBF 120 PTS
5 548.35
+0.9 %
DAX PTS
15 476.43
-0.21 %
Dow Jones PTS
33 926.01
-0.38 %
12 573.36
-1.79 %
1.079
-0.05 %

Entretien avec Frédéric Surry, Responsable adjoint de la gestion actions chez BNP Paribas AM

| Boursier | 335 | Aucun vote sur cette news

Nous sous-pondérons les actions européennes pour trois raisons...

Entretien avec Frédéric Surry, Responsable adjoint de la gestion actions chez BNP Paribas AM

Boursier.com : Comment interpréter le net rebond des marchés actions depuis quelques jours?

Les marchés actions sont indubitablement influencés par les politiques monétaires des banques centrales, depuis leurs changements de doctrine. La croyance des investisseurs dans l'arrivée prochaine du fameux "pivot" de la Fed aide aujourd'hui les actifs à risque. Mais il y a une confusion sur ce pivot qui selon nous ne peut être qu'un ralentissement dans le rythme de remontée des taux et non un changement de politique. Il n'y aurait aucun sens à ce que les banques centrales augmentent les taux d'intérêt pour les baisser à nouveau rapidement après... Elles veulent ancrer les anticipations de taux à niveau élevé dans l'esprit des investisseurs.
F.S.

Boursier.com : Avec une inflation dont le niveau valide toujours ces politiques monétaires...

Nous pensons que l'inflation va demeurer élevée en 2023, ce qui effectivement va prolonger la politique actuelle des banques centrales. En tout cas va les inciter à maintenir les taux assez élevés, sur un niveau palier. A notre sens, ils devraient culminer à 4,75% pour la Fed et 3% pour la BCE.
F.S.

Boursier.com : Dans ce contexte les anticipations de bénéfices sont-elles encore trop élevées? A l'issue des publications du T3...?

La politique monétaire des banques centrales alimente le scénario d'un fort ralentissement des économies et d'une récession en 2023. En Europe, nos prévisions s'établissent à -0,6%. A +1,8% aux Etats-Unis. Nous pensons que le niveau de valorisation des marchés actions n'intègre pas encore le scénario de récession pour 2023. Les publications trimestrielles récentes des entreprises sont solides et résilientes dans le contexte compliqué que nous connaissons, mais on note, dans certains secteurs, une absence de prévisions pour 2023 ou bien beaucoup plus de prudence de la part des managements. Selon nous, les perspectives bénéficiaires sont surestimées par les analystes et seront inévitablement ajustées dans les prochaines semaines et prochains mois...
F.S.

Boursier.com : Que faites-vous sur les actions européennes ?

Nous sous-pondérons les actions européennes essentiellement pour trois raisons : la zone est particulièrement affectée par la crise énergétique et l'envolée des prix, le ralentissement économique y est plus prononcé, jusqu'à la récession en 2023 selon nous et parce que la géopolitique y demeure problématique avec la guerre en Ukraine. Au final, la zone Euro cumule trop de risques. En revanche, nous sommes positifs sur les actions chinoises qui ont beaucoup baissées et sont peu chères, alors que la problématique de la règlementation gouvernementale semble avoir atteint son point culminant et alors que le potentiel de rebond de l'économie du pays est important une fois réglée la question de la politique "0 Covid".
F.S.

Boursier.com : Vous êtes aussi positifs sur les actions américaines...

La sélection de titres qu'impose la conjoncture actuelle nous pousse à préférer les valeurs technologiques américaines qui ont dévissé et présentent des valorisations intéressantes. De façon générale, nous maintenons un biais qualité et croissance en privilégiant des titres de sociétés générant des cash-flow, des grandes capitalisations, leaders dans leurs domaines, et affichant une plus grande visibilité dans la conjoncture actuelle difficile.
F.S.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 6 MARS

Jusqu'à 200€ offerts* sur vos frais de courtage

J'en profite

*Voir conditions de l'offre

REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 6 MARS

Découvrez dès aujourd'hui nos contrats d'assurance vie Bourse Direct Horizon et Bourse Direct Vie et bénéficiez de jusqu'à 170€ de prime offerte* pour toute 1ère adhésion.

J'en profite

*Voir conditions de l'offre

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 16/01/2023

Ce n'est pas seulement la baisse de l'inflation qui permettra à la Fed de baisser les taux d'intérêt...

Publié le 13/01/2023

Stellantis, Teleperformance, Saint-Gobain...

Publié le 10/01/2023

Des baisses de taux d'intérêt dès le deuxième semestre 2023

Publié le 28/12/2022

Une récession profonde pourrait entrainer un changement de cap des deux Banques centrales

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/02/2023

La filiale du groupe SES-imagotag spécialisée en intelligence artificielle a signé un protocole d'acquisition d'une participation majoritaire dans la...

Publié le 06/02/2023

Pour 2023, la disponibilité de certains composants reste difficile...

Publié le 06/02/2023

Eline succède à Audrey Dauvet qui a décidé de poursuivre sa carrière en dehors de Tarkett...

Publié le 03/02/2023

Le CAC40 cash a clôturé la séance en hausse de 1,26 % à 7166,27 dans un volume soutenu de 4,8 MD€.

Publié le 03/02/2023

La Bourse de New York a fini en ordre dispersée jeudi, le Dow Jones a été alourdi par des résultats d'entreprise mitigés alors que le Nasdaq a été porté par les bons résultats de Meta…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne