Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 881.87 PTS
+2.39 %
6 720.0
+0.06 %
SBF 120 PTS
5 349.42
+2.17 %
DAX PTS
15 472.67
+2.47 %
Dow Jones PTS
34 022.04
-1.34 %
15 877.72
-1.6 %
1.132
-0.16 %

Entretien avec Frédéric Rollin, Conseiller en stratégie d'investissement chez Pictet AM

| Boursier | 117 | Aucun vote sur cette news

Les multiples de valorisation du CAC40 n'ont rien d'excessif

Entretien avec Frédéric Rollin, Conseiller en stratégie d'investissement chez Pictet AM

Boursier.com : Que vous inspire l'atteinte de la barre symbolique des 7.000 points sur le CAC40 ?

A ce niveau-là, les multiples n'ont rien d'excessif. Certains observateurs font remarquer que le niveau correspond à celui de la bulle Internet de 2000 et se demandent donc si nous sommes en présence d'une nouvelle bulle... La réponse est "non". Depuis, il s'est passé 20 ans de croissance économique et de progression des bénéfices, lesquels ont été capitalisés sur un CAC40, duquel, en plus, sont détachés des dividendes...
F.R.

Boursier.com : Vous expliquiez récemment que les actions chinoises étaient peut-être bientôt à jouer...

On se dit régulièrement, au gré de la baisse des actions chinoises, que le moment est peut-être venu d'acheter et puis de nouveaux indicateurs économiques confirment que la situation économique du pays se dégrade... Les valorisations sont basses, mais les multiples n'ont pas véritablement baissé, car les bénéfices sont à l'arrêt... De plus, tant que la politique monétaire de la banque centrale chinoise n'évoluera pas, il sera difficile de trouver un fort soutien sur le Marché actions. Au final, il nous semble toujours trop tôt pour se positionner sur les actions chinoises.
F.R.

Boursier.com : Quels secteurs privilégiez-vous ?

L'environnement, toujours plébiscité par les investisseurs et poussé à la fois par les populations et les politiques publiques, face au risque de réchauffement climatique, la nutrition, secteur à la fois défensif et de croissance, à travers la santé animale et les plantes, l'agriculture de précision, l'agriculture durable, l'emballage, la sécurité alimentaire, les ingrédients alimentaires... Enfin, nous demeurons favorables aux valeurs bancaires qui constituent un positionnement idéal dans la conjoncture actuelle : évidemment favorisées par la hausse de taux d'intérêt, mais aussi par le cycle économique arrivé à maturité avec un faible taux de défaut.
F.R.

Boursier.com : Vous pensiez que la poussée inflationniste demeurerait contenue dans le temps. Est-ce toujours le cas ?

Nous sommes toujours d'avis qu'elle sera transitoire, mais force est de constater que le transitoire sera plus long que prévu initialement... Les publications d'indicateurs de prix sont très au-dessus des attentes. L'inflation est toujours liée aux goulots d'étranglement conséquences du Covid. Nous prévoyons une inflation de +3,9% aux Etats-Unis en 2022, contre +3% pour le consensus.
F.R.

Boursier.com : Demeurez-vous favorables aux actions?

Nous sommes dans une séquence où on se demande quel cycle l'emportera : la stagflation ou bien une croissance avec moins d'inflation. Si le premier l'emporte, ce ne sera pas favorable aux actions... Nous penchons pour le deuxième scénario qui verrait donc les actions mieux se comporter... Nous demeurons logiquement acheteurs des actions, mais à court terme nous adoptons plutôt une attitude de retrait, compte tenu du vent d'optimisme très élevé en cours... Mais de là à vendre... Et puis de toute façon, vendre les actions, pour acheter quoi?
F.R.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 01/12/2021

Collaboration avec le soutien d'EDF...

Publié le 01/12/2021

L'acquisition de Destia s'inscrit dans la stratégie de Colas de poursuivre son développement à l'international dans des zones géographiques ciblées...

Publié le 01/12/2021

Le capital social de la société est ainsi porté à 41.862.290,22 euros, divisé en 123.124.383 actions.

Publié le 01/12/2021

En cette période de reprise économique post pandémie, le financement de la chaîne d'approvisionnement (SCF) ainsi que le Dynamic Discounting sont indispensables pour de nombreuses entreprises.…

Publié le 01/12/2021

L'objectif de ce projet est de transformer un ancien site de production de câbles en un véritable quartier durable du futur...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne