En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.95 PTS
-1.53 %
4 841.50
-1.7 %
SBF 120 PTS
3 852.26
-1.55 %
DAX PTS
12 557.64
-1.41 %
Dow Jones PTS
28 265.42
-0.15 %
11 676.30
-0.01 %
1.187
+0.4 %

Entretien avec Eric Wuillai, PDG de CBO Territoria

| Boursier | 1388 | 5 par 2 internautes

Une solide Trésorerie face à la crise...

Entretien avec Eric Wuillai, PDG de CBO Territoria

Boursier.com : Dans quelle santé CBO Territoria entre t-elle dans la crise ?

Nous avons dégagé un cash flow opérationnel très important en 2019, de 34 ME, contre 14,6 ME en 2018. Du fait de nos efforts de désendettement, la LTV est descendue à 45% au 31 décembre 2019. Nos banques ont confirmé des lignes de crédit de 7,5 ME, en face d'une trentaine de millions d'euros de Trésorerie. Notre situation est suffisamment solide pour ne pas avoir à céder des actifs pour soutenir notre Trésorerie durant cette période.
E.W.

Boursier.com : Dans la promotion, quelle est la situation?

Des livraisons étaient prévues ce mois-ci et seront décalées. Beaucoup de chantiers n'ont pas démarré, donc nous ne sommes pas dans une problématique d'arrêts de chantiers la plupart du temps. Concernant les ventes aux particuliers, nous enregistrerons forcément des reports, mais nous n'avons pas de recul pour envisager le délais et pour savoir comment les banques vont financer les acquéreurs. Concernant le chantier du Leroy Merlin au Port, il se poursuit mais prendra un peu de retard et l'ouverture sera décalée. Les programmes en VEFA en logements sociaux et intermédiaires n'ont pas démarré et dépendront des autorisations publiques pour les redémarrages, mais nous n'avons pas d'inquiétudes à ce sujet.
E.W.

Boursier.com : Concernant la foncière, vous expliquez discuter avec les locataires en raison de la crise. Pour des reports? Annulations?

Nous nous en tenons à ce que dit le gouvernement. Globalement, les locataires pouvant être en difficultés, comme les TPE et PME représentent environ des loyers de 600 KE par mois. Si le confinement dure 3 mois cela représenterait 1,8 ME, qui est supportable pour la Trésorerie de CBO. Nous étalerons ces reports, les renégocierons en accord avec les locataires...
E.W.

Boursier.com : Qu'est-ce qui vous prémunit aujourd'hui contre un choc plus dur que prévu?

Nous avons fait le choix de la diversité des actifs professionnels : commerces, bureaux... Et avons toujours dit que nous essayions de pondérer les effets de cycles selon les secteurs. Dans la situation actuelle, c'est aussi une sécurité. Nos commerces locataires en pied d'immeubles retrouveront certainement leurs clients une fois le confinement terminé... Notre modèle est très résilient. Pour autant, nous sommes conscients de la situation et demeurons vigilants. Nous pouvons différer des travaux ou différer des opérations en cas de force majeure...
E.W.

Boursier.com : Qu'en est-il des activités annexes qui représentent 3 à 4 ME de chiffre d'affaires ?

Nous avons pris comme estimation 10 à 25% de chiffre d'affaires en moins sur l'année selon la durée de confinement. Nous avons mis tout le personnel au chômage partiel et réduisons fortement les charges d'exploitation. Nous n'avons pas d'inquiétude majeure sur le sujet et notamment pour la reprise. Nous avons déjà vécu l'épisode du chikungunya à la Réunion!
E.W.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/10/2020

Au cours de l'exercice 2019-20 clos au 30 juin 2020, Amplitude Surgical a enregistré un chiffre d'affaires de 88,3 ME, en baisse de -13,9% et de...

Publié le 21/10/2020

Aubay a enregistré un chiffre d'affaires de 99,8 millions d'euros pour le troisième trimestre 2020, en hausse de 0,6 % en données publiées et en baisse de 2,7 % à périmètre constant. Le chiffre…

Publié le 21/10/2020

Ubisoft annonce que son écosystème de services et son programme communautaire actuels, Uplay et Ubisoft Club, seront enrichis et étendus sous le nom d'Ubisoft Connect. Cette nouvelle interface…

Publié le 21/10/2020

Après un premier semestre marqué par l'impact sans précédent de la crise sanitaire sur les principaux secteurs clients adressés par le Groupe Crit, le...

Publié le 21/10/2020

CIS anticipe un redémarrage de l'activité malgré un contexte d'incertitude sur la durée de la crise sanitaire et financière liée au Covid-19...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne