En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 408.30 PTS
-0.38 %
5 413.00
-0.29 %
SBF 120 PTS
4 336.32
-0.24 %
DAX PTS
12 576.05
+0.28 %
Dowjones PTS
25 031.55
+0.05 %
7 378.54
+0.04 %
Nikkei PTS
22 597.35
+1.85 %

Entretien avec Emmanuel Rougier, Directeur Général Délégué de Vilmorin

| Boursier | 592 | Aucun vote sur cette news

Toutes les prévisions ont été tenues !

Entretien avec Emmanuel Rougier, Directeur Général Délégué de Vilmorin

Boursier.com : Quelle est la situation de Vilmorin à l'issue de l'exercice écoulé ?

Toutes les prévisions concernant l'exercice écoulé ont été tenues. Le chiffre d'affaires de la société a été favorablement orienté, il s'est en effet inscrit en hausse de 6,7% sur la période. Retraitée des éléments exceptionnels, la marge opérationnelle courante a gagné 80 points de base. Quant au résultat net, il s'est apprécié de 48% à 90,1 Millions d'Euros. Avec ces bons chiffres, la société va distribuer à ses actionnaires un dividende en hausse de 45% à 1,60 Euro par action.
E.R.

Boursier.com : Comment expliquez-vous la faiblesse actuelle des prix des matières premières agricoles ?

Lors de la précédente récolte, la production a été favorablement orientée dans de nombreuses grandes régions du globe. Les récoltes se sont ainsi situées à des niveaux records en Russie et en Ukraine ce qui impacte la capacité exportatrices des céréaliers européens. Cette situation conduit à des stocks relativement élevés pour le maïs et le blé. En conséquence, les prix de nombreuses matières premières agricoles sont dépréciés dans la mesure où ils sont fortement dépendants de la loi de l'offre et de la demande.
E.R.

Boursier.com : Cette situation impacte-t-elle Vilmorin ?

Vilmorin est présent dans l'ensemble des grandes régions de production. Le déploiement de notre activité n'est pas dépendant d'une seule zone. Des lors, les effets négatifs dans une région ont tendance à être compensés par les évolutions positives rencontrées dans d'autres pays.
E.R.

Boursier.com : Comment se répartit le chiffre d'affaires de Vilmorin ?

Globalement, l'Europe assure 56% des revenus de Vilmorin, l'Amérique 23%, l'Asie 11% et la zone Afrique-Moyen Orient 10%... Mais en tenant compte d'un joint-venture existant aux Etats-Unis, le poids de l'Europe dans nos revenus est en réalité inférieur à 50%.
E.R.

Boursier.com : Quels sont vos drivers de croissance ?

L'augmentation de la population mondiale figure parmi nos drivers de croissance. On trouve aussi l'évolution des régimes alimentaires dans les pays émergents avec une consommation plus élevée de protéines, notamment de viande. Ces phénomènes nécessitent une augmentation de la production végétale. On estime que d'ici 2050, la production agricole mondiale doit s'inscrire en hausse de 70%.
E.R.

Boursier.com : Comment est-ce possible ?

Dans les pays développés, on observe une hausse des rendements de l'ordre de 1% par an grâce en partie à l'évolution des semences. Dans des régions comme l'Afrique, l'amélioration de la productivité est nettement plus rapide. Mais l'écart demeure très significatif avec les pays les plus en en pointe. Aux Etats-Unis, le rendement moyen d'un hectare de maïs est de 10,7 tonnes alors qu'il n'est que de 2 tonnes en Afrique. En outre, il existe encore des zones susceptibles d'être mises en culture. On pense notamment à des savanes en Afrique ou au Brésil...
E.R.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

LES SUMMER DAYS

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 juillet 2018

CODE OFFRE : SUMMER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/07/2018

"Immersion en pleine nature"...

Publié le 16/07/2018

Activité toujours en berne

Publié le 16/07/2018

Belle histoire...

Publié le 16/07/2018

Blockchain Game Summit...

Publié le 16/07/2018

  Information relative au nombre d'actions et de droits de vote prévue par l'article 223-16 du règlement général de l'Autorité des marchés…