5 382.20 PTS
-0.32 %
5 382.5
-0.31 %
SBF 120 PTS
4 291.67
-0.30 %
DAX PTS
13 031.58
-0.72 %
Dowjones PTS
24 585.43
+0.33 %
6 394.67
+0.00 %
Nikkei PTS
22 694.45
-0.28 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Entretien avec Didier Fauque, PDG de SQLI

| Boursier | 380 | Aucun vote sur cette news

L'Ebitda du second semestre devrait ressortir en forte amélioration

Entretien avec Didier Fauque, PDG de SQLI

Boursier.com : Comment expliquez-vous la baisse des résultats sur le premier semestre ?

Comme prévu, la transformation de l'entreprise est en cours avec une bonne exécution du plan. Pour ce qui est de la marche des affaires, SQLI a enregistré une croissance de 7% sur la période avec une expansion de 35% sur les segments prioritaires comme l'e-commerce et la construction de sites web évolués. Nous poursuivons la pénétration des grands comptes et nous avons effectué deux opérations de croissance externe significatives. SQLI entend saisir sa chance à l'échelle européenne avec pour ambition de devenir le leader de l'expérience connectée... Mais nous convenons effectivement que la profitabilité sur ce premier semestre ne se situe pas au niveau escompté.
D.F.

Boursier.com : Quelles en sont les causes ?

Deux éléments importants expliquent notre incapacité à faire progresser les résultats sur cette première partie de l'année. Tout d'abord, l'effet calendaire défavorable a pesé pour environ 1 Million d'Euros sur l'Ebitda avec un jour ouvré en moins. Ensuite, le turnover est ressorti bien trop élevé. Les départs sur des projets en cours de développement déstabilisent l'activité et occasionnent des charges conséquentes. Les compétences humaines dans le digital sont très recherchées. Ce turnover trop important a coûté environ 1,2 Million d'Euros au niveau de l'Ebitda sur le semestre. Nous devons fidéliser davantage les collaborateurs de SQLI et renforcer les équipes Relations Humaines... L'ambition consiste à revenir prochainement à un turnover de 15% contre 23% sur le premier semestre...
D.F.

Boursier.com : Quelle logique a prévalu lors des dernières acquisitions ?

Il s'agit de renforcer les compétences dans les plateformes digitales. SQLI entend renforcer son positionnement sur les zones géographiques cibles. L'Europe du Nord bénéficie d'une croissance économique plus forte qu'en France avec des niveaux de marge plus élevés sur les segments que nous adressons. Nous cherchons à intégrer des pure players... Les deux dernières opérations de croissance externe correspondent parfaitement aux critères recherchés. L'agence digitale suédoise Star Republic est un des acteurs majeurs sur l'e-commerce avec une croissance annuelle de l'ordre de 30%. Pour sa part, Osudio est également spécialisé dans l'e-commerce. Originaire des Pays-Bas, cette société est également présente en Allemagne et au Danemark. Elle dispose d'une base nearshore qui va nous être très utile... Osudio a dégagé 18 ME de ventes en 2016.
D.F.

Boursier.com : Que visez-vous pour l'ensemble de l'année en cours ?

L'Ebitda sur le second semestre de SQLI devrait ressortir en forte amélioration par rapport au premier semestre. Quant aux ambitions contenues dans le cadre du plan Move Up 2020, elles demeurent avec en particulier l'atteinte d'une marge d'Ebitda de 12% en 2020.
D.F.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2017

    INFORMATION PRESSE Clermont-Ferrand, le 14 décembre 2017       COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN         REDUCTION DU…

Publié le 14/12/2017

La rumeur fait état d'un feu vert imminent. Il faudra encore recevoir l'aval de trois autres pays majeurs.

Publié le 14/12/2017

Teva Pharmaceutical a annoncé un plan de restructuration destiné à réduire significativement ses coûts. Le plus important fabricant mondial de médicaments génériques compte réaliser 3…

Publié le 14/12/2017

Peugeot point en tête du CAC40 à la mi-journée (+1,6% à 17,3 euros), soutenu par de solides immatriculations en novembre mais également par une note...

Publié le 14/12/2017

M. Maillard veut rassurer...

CONTENUS SPONSORISÉS