Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 097.21 PTS
+0.02 %
7 108.00
+0.05 %
SBF 120 PTS
5 440.09
+0.05 %
DAX PTS
15 150.03
+0.11 %
Dow Jones PTS
33 978.08
+0.08 %
12 166.60
+0.96 %
1.086
-0.02 %

Entretien avec Dan Ivascyn, Directeur des investissements de Pimco

| Boursier | 240 | Aucun vote sur cette news

Les marchés obligataires offrent des opportunités intéressantes pour générer de l'alpha en 2023

Entretien avec Dan Ivascyn, Directeur des investissements de Pimco

Boursier.com : Pour de nombreux investisseurs, c'est le retour aux fondamentaux en ce qui concerne les obligations, qui sont historiquement connues pour générer du revenu, préserver le capital et diversifier le portefeuille. Pouvez-vous nous dire pourquoi les obligations vous enthousiasment aujourd'hui ? Et quelles sont les opportunités à venir, compte tenu des niveaux de rendement élevés ?

Commençons par les États-Unis : sur l'ensemble de la courbe des taux, il est possible d'obtenir un rendement obligataire de très haute qualité aujourd'hui. Vous pouvez rechercher des produits à spreads de très haute qualité et constituer très, très facilement un portefeuille dans une fourchette de rendement de 6 à 6,5%, sans prendre beaucoup d'exposition à des actifs économiquement sensibles. C'est bien mieux que le cash, mais c'est aussi très bien par rapport aux actions. Donc, pour ceux qui étaient restés liquides et recherchent un meilleur rendement, les titres à revenu fixe semblent très attrayants. D'un autre côté, si vous êtes préoccupé par l'inflation, vous pouvez examiner des titres protégés contre l'inflation et générer un rendement ajusté à l'inflation, ou rendement réel, de plus d'1,5%, voire dans certains cas de près de 2%. Nous n'avions pas vu ces niveaux de rendement réel depuis les années qui ont précédé la crise financière mondiale.
D.I.

Boursier.com : Beaucoup d'opportunités aujourd'hui, mais aussi, toujours des sources de volatilité sur les marchés financiers. Pouvez-vous nous parler des sources potentielles de volatilité et de la manière dont PIMCO, en tant que gestionnaire actif, fait face à cette volatilité?

D'un point de vue macroéconomique, il y a beaucoup d'incertitude autour de la dynamique de l'inflation. Comme d'autres analystes, nous pensons que l'inflation aura tendance à baisser, mais qu'elle restera à un niveau élevé, ce qui est frustrant. Nous pensons que ce sera un thème en 2023, car les investisseurs commencent à mieux appréhender les compromis potentiels entre, d'un côté, les banques centrales qui cherchent à ramener l'inflation vers l'objectif et, de l'autre, la faiblesse inévitable que cela va entraîner sur le front économique, avec des risques importants et élevés de récession, qui pourraient bien sûr avoir un impact significatif sur la performance des actifs sensibles à l'économie, du crédit et des actions également. Et puis beaucoup d'incertitude d'un point de vue géopolitique, une incertitude significative sur les politiques internationales et nationales. Enfin, le dernier point, mais non le moindre, concerne la structure du marché. Les marchés ont tendance à sur-réagir par rapport aux fondamentaux, en particulier lorsqu'il y a un changement de régime. Cela peut représenter un coût pour les personnes moins préparées, mais c'est aussi une formidable opportunité pour les spécialistes de la gestion active.
D.I.

Boursier.com : Que faites-vous pour protéger les portefeuilles contre les risques que vous venez de décrire ?

Tout d'abord, la liquidité. Une bonne liquidité est synonyme de souplesse d'investissement. Nous avons vu une situation se développer sur le marché en termes de volatilité au Royaume-Uni, les flux techniques qui en ont résulté dans la communauté des institutions LDI, et un rappel, encore une fois, qu'il est extrêmement important d'être suffisamment liquide. Car des surprises peuvent survenir sur les marchés. La bonne nouvelle, c'est que nous avons eu une période de plusieurs années, après la crise du Covid du premier trimestre 2020, pendant laquelle nous avons eu suffisamment de temps, suffisamment de souplesse monétaire de la part des banques centrales, pour nous mettre dans une position de liquidité plus attractive ou plus abondante. Et cela a été une priorité essentielle. Donc, en plus d'avoir des vues macroéconomiques, nous sommes très, très concentrés sur la mise en oeuvre et sur cette flexibilité. Au cours des dernières semaines, nous avons été en mesure d'utiliser une partie de ces liquidités, car nous avons assisté à des ventes forcées. Etre dans une situation initiale appropriée est une condition préalable importante pour pouvoir passer à l'offensive, une fois que les valorisations vous incitent à le faire de le compte de nos clients investisseurs.
D.I.

Boursier.com : Une question que les investisseurs se posent concerne le choix d'investir entre marchés cotés et marchés privés, compte tenu des changements de valorisation que nous avons observés. Où voyez-vous de la valeur aujourd'hui, et comment les investisseurs doivent-ils envisager l'équilibre des opportunités entre ces marchés ?

Les marchés cotés ont tendance à réévaluer leur prix, et ce très, très rapidement. Vous avez donc vu les marchés cotés prendre la tête en termes de baisse des prix. C'est vrai pour un instrument à revenu fixe, c'est vrai pour les actions cotées. Nous pensons donc que si vous mettez de l'argent au travail aujourd'hui, ou si vous envisagez de mettre de l'argent au travail à la fin de l'année, l'ensemble des opportunités sur les marchés publics semble plus attrayant aujourd'hui. Mais, il y a eu un grand nombre d'émissions privées au cours de la dernière décennie environ. Ces marchés se sont développés, et de manière significative. Peut-être se sont-ils développés un peu trop rapidement d'ailleurs, en raison d'un certain affaiblissement des normes générales de souscription. Ainsi, du point de vue de l'investisseur, qui cherche ce qui pourrait être une opportunité très attrayante au cours des prochaines années, nous pensons que les allocations aux stratégies de crédit privé, divers autres types de stratégies de capital contingent, semblent aussi attrayantes qu'elles l'ont été dans les années qui ont précédé la crise financière mondiale. Nous pensons qu'il s'agira d'un environnement très, très riche en cibles, non seulement dans le domaine du crédit aux entreprises, mais aussi dans celui de l'immobilier et d'autres secteurs et segments du marché qui subissent l'impact de la hausse des taux, de la baisse des actions cotées en bourse et de l'élargissement des spreads. Ils réagissent simplement avec un décalage typique de celui que l'on observe sur les marchés privés plus rigides.
D.I.

Boursier.com : Que doivent garder les investisseurs à l'esprit à l'approche de 2023 ?

Tout d'abord, 2022 pourrait très bien, d'un point de vue historique, apparaître comme une année exceptionnelle en termes de performance négative. Il est très difficile d'anticiper des sommets pour les rendements et des creux pour les prix. Mais avec de meilleures valorisations, 2023 devrait être une année avec moins de volatilité et des perspectives de rendement nettement plus élevées. Donc, encore une fois, n'essayez pas d'anticiper les choses. Soyez patients, mais commencez à revenir sur un marché qui offre de plus en plus une valeur très, très attrayante d'un point de vue historique, mais aussi d'un point de vue fondamental.
D.I.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 6 MARS

Jusqu'à 200€ offerts* sur vos frais de courtage

J'en profite

*Voir conditions de l'offre

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 16/01/2023

Ce n'est pas seulement la baisse de l'inflation qui permettra à la Fed de baisser les taux d'intérêt...

Publié le 13/01/2023

Stellantis, Teleperformance, Saint-Gobain...

Publié le 10/01/2023

Des baisses de taux d'intérêt dès le deuxième semestre 2023

Publié le 28/12/2022

Une récession profonde pourrait entrainer un changement de cap des deux Banques centrales

Publié le 27/12/2022

Ce fonds permet de financer le développement d'entreprises qui veulent conjuguer davantage inclusion et rentabilité.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/01/2023

GAUSSIN et sa filiale METALLIANCE (Euronext Access MLETA - FR0010492181), annoncent la nomination de Sophie Burcklen au Conseil d'administration de...

Publié le 27/01/2023

Le CAC40 cash a clôturé la séance en hausse de 0,74 % à 7095,99 dans un volume de 3,4 MD. 

Publié le 27/01/2023

ElisLa société de services aux entreprises annoncera son chiffre d'affaires du quatrième trimestre.Kaufman et BroadLe promoteur immobilier publiera ses résultats annuels. LumibirdLe spécialiste…

Publié le 27/01/2023

Au quatrième trimestre, les revenus d’Alten ont progressé de 25,8%, dont une progression de 9,6% en France et de 34,3% à l’International. A données constantes, la croissance est de 14,9%, dont…

Publié le 27/01/2023

Après séance, LVMH a dépassé les attentes au quatrième trimestre en publiant une hausse de 9% de son chiffre d'affaires sur la période, les consommateurs en Europe et aux Etats-Unis ayant peu…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Pour vous former et vous informer

Participez à nos webinaires et conférences sur la #Bourse et l'#Epargne :
100% gratuits, 100% bonne humeur 😉


JE PARTICIPE