Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 765.52 PTS
-0.44 %
6 773.0
-0.26 %
SBF 120 PTS
5 259.98
-0.46 %
DAX PTS
15 169.98
-0.61 %
Dow Jones PTS
34 580.08
-0.17 %
15 712.04
-1.74 %
1.131
0. %

Entretien avec Cormac Weldon, Stratégiste pour les marchés américains chez Artemis

| Boursier | 78 | Aucun vote sur cette news

Actuellement, nous surpondérons le secteur financier

Entretien avec Cormac Weldon, Stratégiste pour les marchés américains chez Artemis

Boursier.com : Quels sont vos critères de sélection ?

Pour la construction de notre portefeuille nous sélectionnons des valeurs en nous basant sur l'analyse des entreprises. Nous cherchons à investir dans des valeurs pour lesquelles nos modèles de valorisation offrent un potentiel à la hausse double de celui du risque à la baisse. En plus de l'analyse fondamentale des sociétés, nous prenons aussi en compte l'environnement macro-économique, notamment pour notre positionnement sectoriel. Aucun biais en faveur d'un style défini ne résulte de cette approche basée sur une analyse fondamentale des sociétés et des secteurs. Notre positionnement peut donc varier de " value " (valeur) ou "growth " (croissance) en fonction des opportunités d'investissements.
C.W.

Boursier.com : Avez-vous des secteurs sur-représentés dans la sélection ?

Les surpondérations sur certains secteurs varient avec le temps, les conditions de marché et les opportunités d'investissement. Etant donné la composition du marché américain et la forte représentation du secteur de la technologie au sein de l'indice S&P 500 TR EUR, l'exposition à ce secteur reste toujours relativement importante au sein du portefeuille. Compte tenu du niveau d'innovation et de la diversité des entreprises au sein du secteur, les opportunités d'investissement sont toujours abondantes. Actuellement, nous surpondérons le secteur financier. Nous privilégions des groupes financiers de taille moyenne, qui offrent une croissance supérieure au reste du secteur et qui vont bénéficier de la reprise de l'économie et de la consommation. Les valorisations sont aussi attrayantes dans un contexte où les niveaux de provisions sont élevés et les politiques de prêts ont été conservatrices.
C.W.

Boursier.com : Le marché américain semble plafonner, quelle est votre opinion à ce sujet ?

Le marché américain a beaucoup grimpé depuis le premier trimestre 2020. Il a été tiré à la hausse par la forte reprise économique post covid et la bonne santé des entreprises américaines qui ont publié des résultats au-dessus des attentes depuis le début de l'année. Suite à cette forte hausse des marchés, certaines valorisations reflètent un certain optimisme quant aux résultats à venir au deuxième semestre. Nous pensons que le marché américain aura plus de mal à reproduire de tels rendements et nous ne serions pas surpris de voir des marchés atteindre des niveaux de volatilité plus élevés. Et ce pour deux raisons : un niveau de croissance qui pourrait être révisé à la baisse et des pressions inflationnistes qui pèsent sur la profitabilité.
C.W.

Boursier.com : Craignez-vous l'inflation ?

Les pressions inflationnistes montent, c'est indéniable. On voit notamment cela au niveau de l'inflation salariale, surtout pour les salaires d'entrée. La montée des cours des matières premières va aussi peser sur la profitabilité de certains secteurs. La capacité de contrôle des coûts sera primordiale dans cet environnement. D'un premier abord, nous pensions que les pressions déflationnistes (gains de productivité, utilisation de robotique, etc.) seraient suffisantes pour contenir l'inflation. Nous sommes un peu plus prudents maintenant car les chiffres de l'inflation publiés récemment ont été au-dessus des attentes.
C.W.

Boursier.com : La hausse des taux est-elle un autre problème ?

Nous avons été dans un environnement de faible inflation et de taux bas pendant une longue période. Il faut s'attendre à une hausse des taux étant donné le cycle économique et la progression de l'inflation. Nous continuons de penser que la politique de la Fed est pragmatique (leur discours prudent sur le lien entre l'inflation et la hausse des taux en témoigne). Tout comme l'inflation, ce sont des données à prendre en compte lors du choix de valeurs - on peut privilégier des compagnies moins exposées à l'inflation et à la hausse des taux. Notre exposition aux valeurs financières, par exemple, tirera parti d'une montée des taux.
C.W.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/12/2021

Le Conseil d’administration d'Advicenne a décidé de soumettre à l’assemblée générale ordinaire des actionnaires du 21 janvier 2022, les projets de transfert de cotation de ses titres du…

Publié le 03/12/2021

Pharmagest a annoncé que Dominique Pautrat quittera ses fonctions de Directeur Général pour prendre la Présidence du Directoire de La Coopérative Welcoop, maison-mère de Pharmagest, à compter…

Publié le 03/12/2021

Suite à la survenance d’un problème qualité ayant affecté certaines de ses prothèses, Carmat a pris la décision de suspendre temporairement, à titre préventif, les implantations de son cœur…

Publié le 03/12/2021

Le Président du Conseil d'Administration de Pharmagest a proposé au Conseil d'Administration, réuni le 03 décembre 2021, la nomination suivante...

Publié le 03/12/2021

La société Foncière Volta envisage le rachat de tout ou partie de l'emprunt obligataire émis par la Société en deux tranches le 28 décembre 2017 et le...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne