Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 819.21 PTS
+0.46 %
5 819.50
+0.53 %
SBF 120 PTS
4 601.93
+0.47 %
DAX PTS
14 071.08
+0.42 %
Dow Jones PTS
31 535.51
+0. %
13 282.95
+0. %
1.202
-0.22 %

Entretien avec Christophe Nobileau, Président du Directoire de Focus Home Interactive

| Boursier | 780 | Aucun vote sur cette news

La valeur réside avant tout en amont, au niveau des studios de création de jeux vidéo

Entretien avec Christophe Nobileau, Président du Directoire de Focus Home Interactive

Boursier.com : Vous êtes le nouveau Président du Directoire de de Focus Home Interactive et vous mettez en oeuvre une nouvelle stratégie de développement. Qu'en est-il?

L'idée est de faire de Focus un groupe intégré. Jusqu'à présent, la société était un éditeur-distributeur de jeux vidéo, travaillant avec les studios, avec une prise de risque financière limitée. Nous pensons qu'un groupe intégré présente en effet de plus grands atouts, notamment dans la captation de la valeur en amont. Sans aller jusqu'au modèle de certains grands acteurs totalement intégrés, nous souhaitons produire en interne une partie importante des jeux que nous éditons. L'objectif est donc d'accélérer le changement de la stratégie.
C.N.

Boursier.com : Pourquoi changer un modèle "dérisqué", qui avait fait ses preuves et avait particulièrement séduit les investisseurs ?

La valeur se crée avant tout en amont, lors de la conception, donc au niveau des studios. Les marges sont bien plus élevées. A partir du moment où Focus a derisqué son modèle et ne dépend plus de quelques jeux à succès, en sortant entre 10 et 15 jeux par an, on peut envisager, avec moins de risque, un modèle plus créateur de valeur, consistant à détenir la propriété du jeu.
C.N.

Boursier.com : Quelle forme peut prendre cette intégration de la valeur?

L'objectif est de partager la création de valeur avec les studios. Notamment en finançant de façon plus importante les jeux de nos studios partenaires, ou de signer des contrats de co-production... Mais cela pourrait aussi prendre la forme de prises de participations minoritaires au capital de certains studios. Nous sommes pragmatiques en la matière et envisageons les possibilités au cas par cas, selon la situation de chaque studio partenaire.
C.N.

Boursier.com : Cela peut-il aller jusqu'au rachat tout court?

Nous étudions de nombreuses cibles. Il y a encore des opportunités d'investissements dans le secteur des jeux vidéo. Mais nous envisageons également d'internaliser la production de jeu via par exemple la création d'une pépinière de jeunes talents créatifs. C'est d'ailleurs l'ADN de Focus, d'aider financièrement de petites équipes qui ont depuis gagné en compétences.
C.N.

Boursier.com : Le premier semestre ainsi que le troisième trimestre se sont avérés très solides...

Tout à fait, ce qui nous a conduit à relever la guidance de chiffre d'affaires à 150-160 ME pour l'exercice se clôturant le 31 mars prochain. Le très fort développement du back catalogue explique la très bonne tenue de notre chiffre d'affaires durant l'exercice. La Covid-19 a évidemment aussi eu un impact pour toute l'industrie du jeu vidéo, avec une hausse significative du revenu digital. Par ailleurs, nous avons décalé un certain nombre de sorties de jeux et donc réalisons plus de chiffre d'affaires avec moins de sorties.
C.N.

Boursier.com : Envisagez-vous de resserrer la guidance de chiffre d'affaires 2021-2022, assez large jusqu'à présent à "150-200" ME?

Nous resserrerons très certainement la fourchette, mais lorsque nous en saurons un peu plus sur la situation sanitaire... Nous aurons un certain nombre de sorties de jeux qui n'ont pu se faire en 2020-2021 qui auront lieu en 2021-2022.
C.N.

Boursier.com : Le retard de sorties des nouvelles consoles vous pénalise t-il?

Cela n'a aucun impact pour l'instant. Ou alors à la marge et c'est extrêmement compliqué à mesurer... toutefois il ne faudrait pas que cette situation de pénurie de hardware perdure.
C.N.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 02/03/2021

Icade revient en arrière de 0,4% à 63,65 euros ce mardi, alors que parmi les derniers avis de brokers, Morgan Stanley est repassé à 'surpondérer' sur...

Publié le 02/03/2021

Romolo Bardin, membre du conseil d'administration de Covivio, a acquis 100 actions du groupe immobilier au prix de 70,80 euros, le 25 février 2021, selon une déclaration faite le 27 février auprès…

Publié le 02/03/2021

eBay peut confirmer que l'autorité britannique de la concurrence et des marchés (CMA) a annoncé qu'elle considère qu'il y a des motifs raisonnables de croire que les mesures correctives…

Publié le 02/03/2021

Jaen-Pierre Duprieu, Président du conseil d'administration de Korian, a acheté le 26 février dernier, 1 500 actions du spécialiste de la prise en charge de la dépendance au prix unitaire de 29,25…

Publié le 02/03/2021

Danone cède 0,42% à 57 euros. L'annonce d'une scission des fonctions de PDG et la recherche d'un nouveau directeur général semblent laisser sceptiques les investisseurs. Estiment-ils que ces…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne