5 436.46 PTS
-1.19 %
5 428.50
-1.22 %
SBF 120 PTS
4 354.62
-1.15 %
DAX PTS
12 828.20
-1.40 %
Dowjones PTS
24 878.73
-0.84 %
7 206.63
-0.68 %
Nikkei PTS
22 680.33
-0.75 %

Entretien avec Bruno Benoliel, Directeur Général Délégué d'Alten

| Boursier | 341 | Aucun vote sur cette news

La marge opérationnelle d'activité normative d'Alten se situe autour de 10%-11%

Entretien avec Bruno Benoliel, Directeur Général Délégué d'Alten

Boursier.com : Comment ont évolué les principaux débouchés sectoriels sur le semestre ?

Dans le prolongement des tendances précédentes chez Alten, l'automobile affiche une croissance proche de 20% sur la période. Cette industrie est portée des projets de rupture technologique qui vont durer plusieurs années. On peut citer les véhicules propres, l'infotainment, la sécurité active ou passive, les véhicule autonomes... En ce qui concerne l'aéronautique, la croissance annuelle de cette industrie chez Alten se situe autour de +10%. Même s'il n'y a pas en ce moment de projet de nouveaux avions, la dynamique demeure soutenue avec notamment la mise en place de techniques de maintenance prédictive qui permettent d'anticiper les pannes éventuelles.
B.B.

Boursier.com : Qu'en est-il des autres principaux débouchés ?

Les sciences de la vie connaissent une expansion très significative. En revanche, l'oil and gaz affiche un recul de l'ordre de 20% sur le semestre ce qui se situe dans la continuité des années récentes. Mais le rebond pourrait intervenir prochainement alors que le point bas semble avoir été atteint cet été. Le nucléaire est également en repli compte tenu des difficultés d'Areva. Dans l'ensemble, 90% des débouchés d'Alten sont en croissance tandis que seulement 10% connaissent une évolution négative.
B.B.

Boursier.com : Vous évoquez des pressions tarifaires...

Ces pressions tarifaires sont liées aux procédures de référencement mises en place par les grands comptes. Ces derniers maintiennent une certaine diversité parmi leurs prestataires pour éviter qu'un sous-traitant ne se trouve en position hégémonique. Les directions achats des grands comptes demandent davantage de prestations pour le même prix ou des gains de productivité avec un recours à des ressources offshore. Avec la menace du déréférencement, les sous-traitants sont bien obligés d'accepter les nouvelles conditions demandées. Avec cette pression sur les tarifs, les clients demandent également des délais de plus en plus courts pour des produits de plus en plus complexes...
B.B.

Boursier.com : Comment voyez-vous évoluer la profitabilité d'Alten ?

La marge opérationnelle d'activité normative d'Alten se situe autour de 10%-11%. Il va être difficile d'aller plus haut en raison de la politique très agressive en matière de prix menée par les grands comptes. Dans notre métier, il est difficile d'obtenir un bon pricing power en raison d'un fort contexte concurrentiel. L'essor de l'international tend également à pénaliser la marge du groupe. Alten dégage en effet une marge plus élevées en France qu'en Allemagne ou aux Etats-Unis.
B.B.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/06/2018

Contre la tendance générale, LDLC aligne une cinquième séance de progression ce lundi...

Publié le 18/06/2018

La République togolaise et Thales Alenia Space annoncent avoir signé un contrat portant sur la fourniture à Lomé d'une station sol destinée à des...

Publié le 18/06/2018

Perspectives alléchantes

Publié le 18/06/2018

Edenred a profité d'une conférence organisée par Barclays pour faire passer un message rassurant concernant la situation au Brésil. Le Brésil, deuxième marché du groupe de services prépayés…

Publié le 18/06/2018

En queue de CAC40, Engie abandonne près de 4% à 13,4 euros en ce début de semaine, pénalisé par une information venue de a filiale belge Electrabel...