Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 733.69 PTS
+0.71 %
SBF 120 PTS
5 268.64
+0.67 %
DAX PTS
15 542.98
+0.46 %
Dow Jones PTS
35 677.02
+0.21 %
15 355.07
-0.87 %
1.164
0. %

Entretien avec Bernard Gilly, PDG et Fondateur de Gensight

| Boursier | 1765 | 4.50 par 4 internautes

Notre valorisation, à Paris, ne reflète pas le potentiel de Gensight issu de la thérapie génique

Entretien avec Bernard Gilly, PDG et Fondateur de Gensight

Boursier.com : Quel est l'avantage de l'ATU (autorisation temporaire d'utilisation) de cohorte que vous venez d'obtenir par rapport à celle dont vous disposiez jusqu'à présent?

L'ATU nominative était jusqu'à présent demandée par le médecin de chaque patient, à destination de l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM), vérifiant chaque dossier. L'ATU de cohorte permet désormais de rendre éligible tous les patients correspondants à la description donnée. Cela permet de gagner en fluidité tout en conservant les conditions de remboursement.
B.G.

Boursier.com : Peut-on aussi interpréter favorablement cette décision de l'ANSM, pour la suite...?

Cette annonce est positive à deux titres supplémentaires : tout d'abord l'ANSM considère que le traitement est suffisamment sûr pour ne pas en rester au cas par cas, et puis cela démontre aussi que le médicament propose une certaine efficacité... Attention toutefois, je ne mets pas la charrue avant les boeufs! Il ne s'agit pas d'une autorisation de mise sur le Marché!
B.G.

Boursier.com : Vous pensiez traiter de 15 à 20 patients en 2021. Maintenez-vous ce nombre?

Nous serons dans cette fourchette-là.
B.G.

Boursier.com : Concernant le prix de 700.000 Euros par patient, le chiffre d'affaires reconnu pour les ATU, quel est le degré d'incertitude par rapport au prix final du produit?

Nous pensons que nous serons proches de ce niveau, nous apportons un service médical extrêmement important, en tout cas au moins égal à celui du Luxturna, dont le prix fixé au Royaume-Uni et en Allemagne est proche de ce niveau-là. Si d'aventure, le prix devait être fixé en deçà, nous devrions rendre la différence.
B.G.

Boursier.com : En mars dernier vous évoquiez une enveloppe de 15 ME d'investissements pré-marketing. Etes-vous dans les clous par rapport à vos ambitions pré-commerciales?

Nous avons recruté les patrons de nos principaux pays européens : France, Allemagne et Royaume-Uni. Dès que nous aurons le feu vert de l'agence européenne, nous pourrons commercialiser à prix libre en Allemagne et Royaume-Uni, pendant que la négociation de prix se déroule. Globalement, nous avançons sur 3 axes principaux : le premier, pharmaco-économique, avec des partenaires pour établir le calcul du prix et du coût d'un patient NHOL. Le deuxième axe est à destination des patients : nous réfléchissons sur la bonne manière de les prendre en charge et de les accompagner dès le diagnostic et avant le début du traitement, pour appréhender leur parcours personnel de soins mais pas seulement : les accompagner aussi dans l'acceptation de cette maladie après la brutale perte de vue et les amener dans le processus ouvert par notre traitement et qui dure plusieurs mois. Enfin, notre troisième axe est celui de l'accès au Marché, puisque nous commençons à parler avec les acteurs concernés.
B.G.

Boursier.com : Les résultats de la Phase III REFLECT de Lumevoq à 78 semaines que vous avez publiée le 30 juin sont-ils conformes à vos attentes?

Ils sont conformes à nos espérances et ont surtout apporté des indications clefs : tout d'abord vis-à-vis de la FDA, car ils démontrent qu'il n'y a aucun effet placebo. C'est désormais clair. Autre confirmation et sans doute une des dernières pièces du puzzle pour les deux agences, européenne et FDA : on constate un effet dose. L'injection bilatérale est ainsi plus efficace que l'injection unilatérale. Les patients dont les deux yeux sont traités ont connu une évolution largement supérieure à celle des patients chez qui un seul oeil a été traité, le deuxième ayant reçu le placebo.
B.G.

Boursier.com : Vous êtes financés jusqu'au second trimestre 2023. Lumevoq sera sur le marché début 2022 si tout se passe bien... Est-ce à dire que vous vous autofinancerez alors et n'aurez plus besoin du Marché ?

L'horizon du T2 2023 ne prend en compte aucun revenu, alors que nous en espérons évidemment... Pour autant, il nous faudra réaliser une levée de fonds : si le lancement du produit est un investissement important intégré dans nos financements, notre deuxième programme de recherche, affiche aussi des résultats très intéressants et nous pensons qu'il faut mettre un coup de collier pour avancer. La deuxième raison poussant à une augmentation de capital, tient au fait que notre valorisation sur Euronext ne reflète pas forcément tout notre potentiel issu de la thérapie génique. On peut donc imaginer que cette levée de fonds future sera combinée à une IPO au Nasdaq. Ce serait une façon de bien mieux valoriser la société, pour le plus grand bénéfice de tous nos actionnaires.
B.G.

Boursier.com : La logique veut-elle que vous réalisiez cette nouvelle levée de fonds après l'autorisation de mise sur le Marché en Europe, de façon à maximiser le niveau de prix sur lequel réaliser cette augmentation de capital?

On peut effectivement imaginer la lancer lorsque nous aurons un élément de visibilité encore supérieur à ce dont nous disposons aujourd'hui. Cela dépendra peut-être de l'avancement des discussions avec la FDA en fin d'année, de l'approbation par l'agence européenne début 2022... Ce qui permettrait, je l'espère, de réaliser la levée de fonds sur des niveaux de valorisation plus élevés que les actuels.
B.G.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 4.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/10/2021

Du 1er janvier au 30 septembre 2021, le chiffre d'affaires consolidé de SAINT JEAN GROUPE, principalement constitué du chiffre d'affaires de SAINT...

Publié le 22/10/2021

Une Journée Investisseurs se tiendra le 14 décembre 2021

Publié le 22/10/2021

Séché Environnement a publié un chiffre d’affaires contributif de 183,4 millions d'euros au troisième trimestre 2021, en progression de 14,1% par rapport à la même période de 2020. Sur 9…

Publié le 22/10/2021

A un prix abordable...

Publié le 22/10/2021

ErametLe groupe minier publiera son chiffre d'affaires du troisième trimestre.IcadeLe groupe immobilier publiera (avant Bourse) ses résultats du troisième trimestre.MichelinLe fabricant de…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne