Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 637.00 PTS
-
6 623.00
+1.25 %
SBF 120 PTS
5 196.48
-
DAX PTS
15 506.74
+1.03 %
Dow Jones PTS
34 258.32
+1. %
15 176.51
+0.99 %
1.169
-0.04 %

Entretien avec Arnaud Cadart, Gérant de portefeuilles chez Flornoy

| Boursier | 566 | Aucun vote sur cette news

J'ai souvent entendu ce dicton de vieux boursiers...

Entretien avec Arnaud Cadart, Gérant de portefeuilles chez Flornoy

Boursier.com : Les vaccins vont-ils accaparer l'attention des investisseurs en ce début 2021 ?

Oui, c'est très probable. Il faudra évidemment vacciner un maximum de personnes à risque et de soignants au 1er semestre et la logistique est particulièrement complexe sur les vaccins type ARN messager de Pfizer/BioNtech et de Moderna. Malheureusement, Sanofi doit revoir sa copie et ne sera pas prêt avant la fin d'année 2021. Il faut donc espérer que le vaccin d'AstraZeneca/Oxford, sur une technologie plus usuelle, reçoive les autorisations et soit massivement disponible. Attention toutefois, on peut imaginer qu'avec une circulation accélérée au cours de l'hiver, notamment après les fêtes, le virus mute plus facilement. Au final, espérons que la vaccination nous permettra de nous projeter un peu plus vers l'avenir. Pour que l'économie redémarre à plein et que l'on puisse imaginer la normalisation des politiques budgétaire et monétaire. Lorsque nous serons parvenus à éradiquer le risque Covid, il faudra en effet sérieusement se pencher sur l'après. Les niveaux de dette publique contractés avec la crise sanitaire sont difficilement soutenables, au risque d'écraser le profil de croissance de nos économies. Deux réponses à cela : D'abord, il faut que l'économie reparte et qu'elle reparte fort ! Et pour cela, le commerce international doit retrouver des couleurs, et vives si possible ! Les leaders politiques mondiaux doivent en avoir conscience et envoyer des signaux clairement favorables sur ce sujet. Cela me semble plus important que de lancer des plans de relance pour lancer des plans de relance. Second point, il nous semble évident qu'il faille réformer massivement les secteurs publics dans les pays développés. Ils sont entrés fragiles dans la crise, ils en sortent lessivés. Le système hospitalier ou l'école ont déçu dans leur capacité à absorber ce choc malgré un coût de fonctionnement déjà élevé. Il va falloir trouver la bonne formule pour améliorer leur efficacité face à des besoins accrus exprimés par les populations.
A.C.

Boursier.com : Le retour de l'Economie à la normale va-t-il selon vous s'accompagner de la poursuite du retour en grâce des valeurs cycliques ?

La normalisation des conditions économiques doit aller dans ce sens, de même que l'élection de l'administration Biden, et un moindre interventionnisme des banques centrales sur le marché des obligations. Les taux d'intérêt devront à un moment traduire la remontée du profil de croissance et d'inflation, surtout aux US. Ce qui pénalisera en relatif les entreprises de croissance. Chez Flornoy, nous raisonnons en stockpickers et n'achetons pas des cycliques pour acheter des cycliques. Nous conservons une approche sélective, mais clairement, nous avons renforcé les secteurs Automobile et Financier dans les portefeuilles.
A.C.

Boursier.com : Les petites capitalisations ont fait un peu mieux que les grandes en 2020. Le climat de marché plaide-t-il encore en leur faveur en 2021 ?

Le mode de gouvernance et la communication de Donald Trump ont contribué à pourrir la classe d'actifs depuis 4 ans. Les grands investisseurs ayant eu tendance à polariser leur présence entre les actifs très liquides, via la gestion indicielle, et le Capital investissement, laissant à l'abandon le marché des titres peu liquides. Nous percevions qu'une élection de Biden serait un facteur de soulagement. C'est bien le cas et cela pourrait continuer car ce marché est largement intermédié, ce qui génère toujours un peu de latence. Il n'y a pas vraiment d'ETF ou de supports indiciels, contrairement au Russell 2000 américain. Les grands institutionnels devraient continuer de confier des mandats à des gestions européennes spécialisées, comme notre maison. Car il reste des opportunités importantes sur le marché des petites capitalisations. Les flux alimenteront la performance dans un cercle vertueux.
A.C.

Boursier.com : 3 valeurs pour jouer la hausse en ce début 2021 ?

J'ai souvent entendu ce dicton de vieux boursiers : les belles histoires durent longtemps ! Donc nous réaffirmons pour ce début d'année 2021 les convictions que nous avions en cette fin d'année. Parmi les petites capitalisations, nous avons gardé toute confiance dans Voyageurs du Monde en 2020 malgré un titre divisé par 3, car nous étions persuadés que le voyage serait très recherché en sortie de crise sanitaire. Les gens ont tout simplement envie de se changer les idées et de voir du pays et sa clientèle type de cette entreprise a conservé du pouvoir d'achat. On peut en plus imaginer que le voyage sur mesure prenne encore plus d'importance à l'avenir, au détriment du tourisme de masse. Elle devrait poursuivre son re-rating en 2021 malgré le rebond récent. Parmi les moyennes capitalisations qui disposent encore d'un fort potentiel pour 2021, il nous semble qu'Imerys a sa carte à jouer. D'abord par l'amélioration du cycle. Ensuite parce qu'elle est sur le point de régler définitivement son passif nord-américain. Ce qui lui redonnera les marges de manoeuvre pour repartir en conquête forte. L'équipe de direction désormais en place nous semble de grande qualité. Et puis, parmi les plus grandes capitalisations, Peugeot, qu'il faut désormais appeler Stellantis, devrait encore réaliser une bonne année. Elle aussi est animée par une équipe dirigeante de qualité, " bluffante "! La fusion avec FCA ouvre des options fortes sur le portefeuille de marques, un bon équilibre transatlantique et des possibilités de réattaquer le marché chinois.
A.C.

Boursier.com : 3 valeurs plus spéculatives mais dont on peut prendre le pari d'un beau parcours en 2021 ?

On peut évoquer 3 titres sur un profil de risque plus élevé. Il me semble que Nexans peut poursuivre son beau parcours. C'est un titre peu cher, le secteur est concurrentiel et l'entreprise a largement sous-performé son comparable Prysmian pendant 10 ans. Mais l'équipe dirigeante aux commandes depuis 18 mois remet progressivement l'entreprise sur les rails. Et les premiers appels d'offre lancés par l'UE dans le cadre d'un énorme plan à 10 ans sur l'éolien offshore vont arriver en 2021. Cette technologie est gourmande en câbles. A Nexans de capter des volumes et surtout de bien exécuter sur le plan opérationnel, ce qui a pêché par le passé. Ensuite, Lisi pourrait à nouveau attirer l'attention en 2021. Chez Flornoy, nous aimons ces entreprises familiales bien gérées qui savent affronter les tempêtes et en sortir renforcées. Si le secteur aérien peut repartir durablement, nul doute que le titre Lisi se traitera plus cher. Enfin, je ne m'exprimerai pas formellement sur le fond mais on surveillera de près l'évolution de Solutions 30. D'abord parce qu'il y va de la crédibilité de la place. Le titre va rester très volatil au cours des prochaines semaines, car les vendeurs à découvert ont retrouvé de la force après avoir été laminés en 2020. La publication d'un rapport anonyme est un procédé abject, digne du Corbeau de Clouzot, mais auxquels nous devrons nous habituer. Maintenant, il revient aux dirigeants de faire preuve de transparence.
A.C.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/09/2021

Synergie a réalisé un excellent début d'année avec un niveau d'activité semestriel de 1...

Publié le 22/09/2021

Grâce à la forte augmentation de ses capacités de production, en particulier pour la fabrication de fourgons aménagés, Trigano a réalisé un chiffre...

Publié le 22/09/2021

Le chiffre d'affaires d'Alten s'est établi à 1...

Publié le 22/09/2021

Pour la conception des cuves de deux nouveaux méthaniersGTT annonce avoir reçu une commande de la part de son partenaire le chantier naval coréen...

Publié le 22/09/2021

Les produits opérationnels de Transgene se sont élevés à 5 millions d'euros au 30 juin 2021, contre 5,7 millions d'euros au premier semestre 2020...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne