En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 032.85 PTS
+1.26 %
5 024.00
+1.21 %
SBF 120 PTS
3 960.16
+1.16 %
DAX PTS
12 753.02
+0.94 %
Dow Jones PTS
26 373.05
+1.14 %
11 021.92
+1.71 %
1.136
+0.6 %

Entretien avec Andrea Tueni, Responsable de la relation clients chez Saxo Banque

| Boursier | 216 | Aucun vote sur cette news

Oui, les banques centrales peuvent aller encore plus loin dans leurs mesures accommodantes!

Entretien avec Andrea Tueni, Responsable de la relation clients chez Saxo Banque

Boursier.com : Le CAC40 de retour à 5.000 points. Est-ce tenable?

Il ne faut pas oublier que les marchés, dont le CAC40, avant l'apparition du Covid-19, étaient déjà en surchauffe et que le thème d'une récession économique agitait déjà les investisseurs. On avait atteint des records sur les marchés américains en janvier, retrouvé des plus hauts de près de 10 ans sur le CAC40. Et les observateurs pessimistes, qui estiment que les marchés étaient alors surévalués, ne peuvent que s'opposer à l'idée d'un retour sur ces plus hauts aujourd'hui, alors qu'on ne connait pas encore la profondeur de la crise économique... Nous devrions encore connaître des mouvements erratiques sur les marchés.
A.T.

Boursier.com : Que retenir de la séquence folle des trois derniers mois sur les marchés ?

Sans doute l'extrême volatilité... La correction a été vertigineuse, le rebond l'a été tout autant. La rapidité des deux mouvements est inédite. La volatilité a retrouvé des niveaux pas vus depuis les périodes de crise. Le rallye de 50 jours auquel on a assisté sur les marchés américains est une première dans sa rapidité, avec un S&P 500 qui a connu une progression de 47% entre le point bas du 23 mars et le point haut du 8 juin. Et ce rallye s'est déroulé alors même que débute ce qui est peut-être la pire crise économique de l'histoire! Certains n'hésitent pas à la qualifier ainsi.
A.T.

Boursier.com : Comment expliquer une telle volatilité?

Deux forces s'opposent depuis le début de la crise sur les marchés : d'une part le soutien massif des banques centrales et des gouvernements là encore dans des proportions jamais vécues et qui ont permis aux marchés d'opérer leur rattrapage et d'autre part l'évolution d'une pandémie, dépendante d'un virus non maîtrisé. Les chiffres les plus récents inquiètent dans plusieurs Etats des Etats-Unis, en Allemagne, en Chine et font craindre une deuxième vague... Au final ce sont bien ces deux forces contraires qui génèrent des mouvements erratiques sur les marchés.
A.T.

Boursier.com : Le rebond accrédite pourtant la thèse d'une sortie de crise. C'est ce qui est dans les cours aujourd'hui...

Les investisseurs se sont préparés au pire, mais ne l'ont pas eu! Certes les données macroéconomiques sont catastrophiques mais le consensus attendait encore pire! De plus, les marchés sont dépendants des politiques des banques centrales et des flux de liquidités de ces dernières. Là encore ils ont été particulièrement rassurés... Et on peut dire qu'ils sont artificiellement dopés par les mesures des banques centrales. Pour autant, croire que cette crise ne durera qu'un ou deux trimestres pourrait être une erreur. Et un retour à la réalité d'une crise économique profonde pourrait de nouveau entraîner les marchés à la baisse. L'afflux de liquidités des banques centrales ne peut pas régler tous les problèmes! On risque de faire face à une récession bien plus longue que celle que les marchés anticipent aujourd'hui!
A.T.

Boursier.com : Malgré tout, y a t-il des éléments plaidant pour une fin du rallye haussier selon vous?

Certains facteurs peuvent interpeller comme le mouvement de l'or, au plus haut depuis 2012 dans une logique d'anticipation de nouveaux mouvements de la Fed et de couverture face à un potentiel risque inflationniste. Cette progression de l'or alors même que les actions demeurent à des niveaux élevés doit interpeller.
A.T.

Boursier.com : Les banques centrales peuvent-elles faire encore plus?

Oui, les banques centrales peuvent aller encore plus loin dans leurs mesures! La Fed l'a prouvé récemment avec une nouvelle expansion de sa politique accommodante et un élargissement du spectre d'intervention de rachats d'actifs. La Fed peut aller vers un "yiel curve control", autrement dit un contrôle de la courbe des taux avec une intervention directe sur les taux de dépôt à horizon 3 à 5 ans. Certains membres de la Fed se sont prononcés en faveur d'une telle mesure rarement employée dans l'histoire, comme après la 2nde guerre mondiale. Le thème de la direction des indices par les banques centrales n'est pas épuisé!
A.T.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 juillet 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/07/2020

Inventiva, qui a connu une ascension exceptionnelle au cours des derniers mois, consolide de 14,4% à 10,8 euros ce lundi...

Publié le 13/07/2020

Novacyt est stable à 3 euros malgré l'annonce d'une croissance de... 900% de son chiffre d'affaires au premier semestre 2020 ! L'apathie du jour des investisseurs peut cependant se comprendre. Le…

Publié le 13/07/2020

Le retrait obligatoire des actions April non détenues par Andromeda Investissements à l'issue de l'offre publique de retrait (à l'exception des 105...

Publié le 13/07/2020

Début de semaine compliqué pour Ubisoft qui trébuche de 6,6% à 72,4 euros...

Publié le 13/07/2020

Ubisoft annonce le nouvel opus de la franchise Assassin's Creed...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne