En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 695.44 PTS
-1.59 %
4 720.0
-0.89 %
SBF 120 PTS
3 710.32
-1.58 %
DAX PTS
11 586.85
-1.65 %
Dow Jones PTS
25 383.11
-0.07 %
9 555.52
+1.47 %
1.110
-0.02 %

Entretien avec Alain Falc, PDG de Bigben Interactive et Nacon

| Boursier | 1475 | Aucun vote sur cette news

Nacon vise de 180 à 200 ME de chiffre d'affaires pour l'exercice qui clôturera le 31 mars 2023

Entretien avec Alain Falc, PDG de Bigben Interactive et Nacon

Boursier.com : Qu'est-ce qui vous pousse à coter l'entité 'jeux vidéo' de Bigben, désormais rassemblée sous l'entité 'Nacon'?

L'opération d'extériorisation et de valorisation du pôle jeux vidéo était demandée par les investisseurs depuis des années. Nous avons jugé qu'elle était devenue une vraie opportunité à la fois pour la nouvelle entité, mais aussi pour Bigben ainsi que ses actionnaires. Elle permettra d'identifier clairement le pôle 'jeux vidéo'. L'idée est évidemment de valoriser l'entité, mais aussi de lever de l'argent pour son développement avec le moins de dilution possible étant donné justement la valorisation qui ressortira de cette IPO. Bigben conservera 76,5% du capital avec un lock-up jusqu'à l'automne 2021.
A.F.

Boursier.com : Quels objectifs donnez-vous au Marché?

Nous visons une fourchette de 180 à 200 ME de chiffre d'affaires pour l'exercice qui clôturera le 31 mars 2023, avec plus de 20% de marge opérationnelle courante, contre une fourchette allant de 127 à 133 ME cette année et 16% de marge opérationnelle courante de 16%. L'objectif de plus de 20% de marge opérationnelle courante correspond aux standards du secteur de l'édition.
A.F.

Boursier.com : La levée de fonds associée va-t-elle servir à de la croissance externe?

Nous avons acquis 5 studios depuis deux ans et pensons poursuivre dans cette voie. C'est une des raisons de la levée de fonds. Pourquoi pas parmi les 12 studios partenaires, mais aussi d'autres studios extérieurs. Pour ce qui est des développements organiques, notre portefeuille initialement très marqué "sport" et courses de circuits, est plus diversifié dans les jeux d'aventure et de simulation, les deux segments pour lesquels nous comptons aussi investir ces prochaines années.
A.F.

Boursier.com : Quelle est votre stratégie dans l'édition?

Nous allons monter en puissance dans le domaine de l'édition en visant des investissements plus conséquents, pour des budgets compris entre 5 et 10 ME, contre 2 ME aujourd'hui et en visant entre 10 et 15 sorties de jeux par an. J'ajoute que Nacon demeurera sur les PC et Consoles, qui représentent toujours plus de la moitié du marché des jeux vidéo et devraient se maintenir à ce niveau d'ici 2023 selon des études de marchés. Les jeux "Mobile" sont trop risqués avec 90% des applications déficitaires et un processus de monétisation compliqué.
A.F.

Boursier.com : La dématérialisation des jeux est-elle un handicap ou un atout pour Nacon?

La multitude de plateformes et la concurrence qui s'ensuit pour l'amélioration des catalogues est une bonne chose pour les éditeurs qui peuvent monnayer leurs jeux au plus offrant pour des exclusivités. La partie "physique" restera cependant importante chez Nacon, autour de 20% à horizon 2023 ce qui permettra à nos vendeurs "accessoires" de maximiser la distribution.
A.F.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mai 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 29/05/2020

En 2019, le chiffre d'affaires consolidé de Baccarat a atteint 164 millions d'euros, en hausse de 5,2% à changes comparables par rapport à l'exercice précédent. Après prise en compte de l'impact…

Publié le 29/05/2020

ADLPartner a publié un chiffre d'affaires au premier trimestre de son exercice 2020 en hausse de 6,3% à 35,6 millions d'euros. Le volume d'affaires brut du spécialiste de la gestion et la…

Publié le 29/05/2020

Signaux Girod a réalisé vendredi soir son point d’activité au titre du deuxième trimestre de son exercice 2019-2020. Ainsi, le spécialiste de la signalisation routière a dévoilé un chiffre…

Publié le 29/05/2020

Groupe Partouche a annoncé avoir finalisé l’acquisition, principalement auprès de la société Delahaye & Co de 95% des titres de la société Club Berri SAS, détentrice d’un bail pour les…

Publié le 29/05/2020

En raison de la fermeture annoncée par Euronext de son marché réglementé de Londres d'ici fin juin 2020, les actions ordinaires de Getlink, les seules encore cotées sur la plateforme…