En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.02 PTS
+0.59 %
5 934.5
+0.86 %
SBF 120 PTS
4 655.99
+0.57 %
DAX PTS
13 282.72
+0.46 %
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0.25 %
1.112
0. %

Entretien avec Alain Falc, PDG de Bigben Interactive

| Boursier | 1042 | 5 par 1 internautes

Nous allons introduire en Bourse le pôle "Gaming"

Entretien avec Alain Falc, PDG de Bigben Interactive

Boursier.com : Le pôle jeux vidéo, qui progresse de plus de 30% au premier semestre a tiré vers le haut votre chiffre d'affaires global... Au point de vous pousser à réviser les objectifs annuels et ceux de moyen terme. Aviez-vous été trop conservateur?

L'édition, les accessoires... Tout a bien fonctionné lors du premier semestre pour le pôle "Gaming" qui atteint près de 17% de marge opérationnelle. Grâce à cette dynamique forte, nous sommes effectivement en avance sur notre plan 2022! Je pense qu'il vaut toujours mieux être plus prudent qu'enthousiastes lorsqu'on donne des objectifs au Marché...
A.F.

Boursier.com : La dynamique du pôle jeux vidéo perdurera t-elle au deuxième semestre, le plus important pour Bigben ?

La fin d'année pour le "Gaming" se présente bien. On ne réitérera certes pas +30% de croissance sur le pôle au deuxième semestre, mais nous allons cependant continuer à améliorer la rentabilité. Nous tiendrons donc l'objectif de chiffre d'affaires que nous ne relevons pas, entre 270 et 290 ME, associé à 11% de résultat opérationnel courant, notre nouvel objectif en la matière.
A.F.

Boursier.com : Vous annoncez l'introduction en Bourse de ce pôle. Pour mieux le valoriser ?

Certains investisseurs et observateurs regrettent que Bigben ne soit pas mieux valorisé et l'expliquent notamment par le fait que l'entité ne soit pas un "pure player" du gaming. Le but de notre démarche est donc évidemment de mieux le valoriser ce qui permettra de lever de l'argent en diluant moins les actionnaires. Bigben restera majoritaire et nous mettrons donc moins de 50% sur le Marché.
A.F.

Boursier.com : Et Bigben deviendra donc un holding avec le risque de décote associé...

Nous travaillerons pour que la décote soit la plus faible possible. Les deux actionnaires que sont Bolloré et moi-même auront toujours pour objectif de valoriser Bigben.
A.F.

Boursier.com : Comment voyez-vous l'évolution du secteur des jeux vidéo à moyen terme?

La croissance du marché est toujours considérable. Il représente 3 fois le marché de la vidéo à l'offre dominée par un seul acteur, Netflix. Le Gaming voit, lui, plusieurs acteurs se partager les parts de marché : Sony, Microsoft, Steam, Epic, Google, Apple et d'autres encore qui arriveront... Le cloud gaming, à horizon 2022-2025, permettra de jouer via un abonnement accessible, avec n'importe quel terminal, via, il est vrai une très bonne connexion. Tous les acteurs cités vont se battre pour le leadership de ce marché d'ici cinq ans. Nous devrons accélérer.
A.F.

Boursier.com : Quelle est votre ambition dans ce contexte là?

Nous devons fournir plus de jeux, de meilleure qualité, qui coûtent donc un peu plus cher à développer. Il nous faudra donc investir, soit dans nos propres studios ce qui est idéal, soit en développant des jeux avec des studios partenaires. Si nous voulons aller vite durant ces cinq prochaines années cruciales, et où les contenus vont se vendre beaucoup plus cher, il faut investir et donc lever de l'argent...
A.F.
 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

L'opération se conclut à 590 ME pour 50% de participation...

Publié le 13/12/2019

La société anglaise Clugston, associée au Groupe CNIM en tant que génie civiliste pour plusieurs contrats de réalisation d'usines de valorisation de...

Publié le 13/12/2019

Wendel et d'autres actionnaires existants d'Allied Universal ont finalisé la cession d'une part majoritaire de leur participation dans la société à...

Publié le 13/12/2019

Au premier semestre, clos fin septembre, EuropCorp a essuyé une perte nette, part du groupe, de 22,7 millions d’euros contre une perte de 88,9 millions d’euros, un an plus tôt. Le premier…

Publié le 13/12/2019

En novembre 2019, le trafic de Paris Aéroport ressort en hausse de 0,9 % par rapport au mois de novembre 2018 avec 7,9 millions de passagers accueillis, dont 5,7 millions à Paris-Charles de Gaulle…