En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 425.51 PTS
-0.07 %
5 425.50
-0.06 %
SBF 120 PTS
4 346.81
+0.00 %
DAX PTS
12 560.41
+0.16 %
Dowjones PTS
25 019.41
+0.38 %
7 375.82
+0.00 %
Nikkei PTS
22 597.35
+1.85 %

Un support sensible qui a fini par susciter une vive réaction

| Bourse Direct | 678 | Aucun vote sur cette news

Sorti de l’épisode embarrassant Trump Junior qui a créé mardi en fin de séance une situation piégeuse, il ne s’est rien passé de très important pour justifier ce rebond très net sur le CAC40 alors que l’euro contre dollar passait ponctuellement au-dessus d’un seuil sensible de moyen terme situé à 1.1450 (+ haut à 1.1490). Au fixing, le CAC40 a clôturé en hausse de 1.59 % à 5222.13 dans un volume plus étoffé de 3.600 MDE.

Tout le monde avait clairement identifié la première zone d’alerte de moyen terme, niveau très sensible qui a motivé des prises de risque à l’achat en amont d’une fin de semaine qui sera non seulement plus chargée sous l’aspect macro et microéconomique mais également importante d’un point de vue graphique et technique. Pour autant, il ne faut pas s’attendre à de grands changements d’ici le rendez-vous du 20 juillet avec la BCE.    

Depuis neuf séances, le CAC40 continuait d’être soutenu et tentait de rebondir, la dixième fut la bonne. Comme d’habitude s’ouvre une période dite d’anticipations spéculatives et sauf imprévu, le rebond devrait tenir. Dans ce sens, il faudrait préserver durablement un premier point d’inflexion situé à 5215 pour envisager un pull back vers 5275 (premier seuil d’invalidation sérieux du cycle baissier en place depuis deux mois). A l’inverse, seules les pertes de 5167 de 5104 puis des MM20 semaines et 100 jours (5124 et 5089)  redonneraient la perspective de combler le Gap haussier du 24 avril mais, comme indiqué plus haut, il faudra probablement reporter cet objectif de moyen terme à la fin de la semaine prochaine.

Au plus près, la borne haute à 5186 du dernier trading range a été plus nettement débordée dans le dernier tiers de séance grâce aux commentaires très rassurants de Janet Yellen (+ haut à 5239.50). Ce comportement illustre bien la volonté de créer un sentiment positif plus fort au moment où les marchés doutaient. A moins que ne s’invalide très rapidement ce mouvement de hausse, la sortie de la dernière figure de court terme pourrait induire une réplique de 1.60 % avec une cible estimée à 5270. Ce niveau équivaut presque au premier seuil de remise en cause du cycle baissier placé à 5275. A contrario, la réplique envisagée sur 5030 (niveau de retracement idéal à moyen terme sur le cash) est de toute évidence remise à plus tard.

Structurellement, un écart plus net à la hausse a été réalisé avec la partie basse d’un biseau ascendant placée cette semaine à 5165 sur le cash et à 5162 sur le future juillet. Pour rappel, cette oblique annuelle passe par les plus bas de février, avril et juin 2017. Néanmoins, il faudra se méfier tant que 5215 n’est pas franchi solidement, niveau qui correspond également à la moyenne mobile à 20 jours placée à 5215

En base 14 heures, la tendance conservera un petit biais positif > 5167 et surtout > 5193.

Les points sur le future juillet sont, à la hausse, 5232, 5260, 5275-5290 (important), 5313-5328 (fort),  5386.50 (double top), 5385 (+ haute clôture trimestrielle historique), 5394 (+ haute ouverture trimestrielle historique) puis 5480 (réplique du trading range)  et à la baisse, 5215, 5193-5183, 5149.50 (alerte intraday), 5124 (MM20 semaines), 5111.50- 5104 (sensible), 5089 (MM100 jours), 5057 (+ bas du 24 avril), 5030 (niveau de retracement idéal à moyen terme sur le cash), 4990 (très fort), 4972.50 (pied du Gap du 24 avril), 4940 (réplique du trading range) puis 4898 (niveau de retracement idéal à moyen terme sur le future).

En stratégie, il faut se méfier car le récent comportement haussier du marché conjugué à l’approche d’un timing événementiel riche en indications pourrait susciter des anticipations plus fortes, la chasse aux sorcières semble ouverte ! Désormais, il vaut mieux arbitrer les excès dans un sens comme dans l’autre jusqu’au 20 juillet (BCE).

Jusqu’à vendredi, on peut arbitrer entre 5193/5183 et 5275-5290 avec des stops qui s’imposeront > 5330 ou < 5150.

 

 

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

LES SUMMER DAYS

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 juillet 2018

CODE OFFRE : SUMMER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/07/2018

Les marchés européens peinent à démarrer cette nouvelle semaine, faute de catalyseurs. Faute de mieux, les investisseurs réagissent au chiffre de la croissance chinoise, qui fait état d'un…

Publié le 16/07/2018

En fin de matinée, on reste à proximité des 5.430 points (+0,05%)

Publié le 16/07/2018

Les résultats de Deutsche Bank au deuxième trimestre ont nettement dépassé les attentes. Les bonnes surprises sont suffisamment rares s’agissant de la première banque allemande pour que les…

Publié le 16/07/2018

SuperSonic Imagine rebondit encore dans un volume fourni en bourse

Publié le 16/07/2018

Renault (+1,13% à 74,43 euros) est bien orienté aujourd’hui sur la place de Paris, après avoir dévoilé des ventes mondiales record pour son premier semestre 2018 et relevé ses prévisions de…